Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Reinhard Goebel - Telemann: Reformations-Oratorium 1755

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Telemann: Reformations-Oratorium 1755

Bayerische Kammerphilharmonie, Reinhard Goebel

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 48.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Quoiquoiquoi ? Qu’est-ce donc que l’on célébrait en 1755 pour que Telemann se vît passer commande d’un oratorio à la gloire de la Réforme ? Sachant que ladite Réforme se célèbre, a priori, pendant des années se terminant en « 17 », en mémoire des 95 thèses clouées à la porte de l’église de Wittenberg par Luther en personne en 1517… La réponse se trouve autre part : c’est en 1555 que fut signée la Paix d’Augsbourg entre l’Empereur Ferdinand I (le frère de Charles Quint abdicataire) et les États luthériens, dont le principe fondamental est « cujus regio, ejus religio », autrement dit « tel prince, telle religion », en bon français : c’est le patron qui décidait de ce que ses sujets devaient croire ou pas. Et c’est ainsi que deux siècles plus tard, l’on passa commande à Telemann pour un oratorio à la gloire de ce traité, ce serait Holder Friede, heil’ger Glaube (« Gracieuse paix, sainte foi »), dont l’imposante partition fait appel à des traversos, des hautbois, des cors, des trompettes, des timbales et les cordes, en plus du chœur et des voix solistes. Notez qu’il s’agit ici de la première mondiale discographique de l’ouvrage, avec les forces orchestrales desquelles disposait alors le compositeur. Reinhard Goebel mène le Chœur de la Radio bavaroise, la Philharmonie de chambre bavaroise et les solistes – à la différence de la création de 1755, toutefois, où le pauvre Telemann dut se suffire de voix d’hommes et, sans doute, de garçons du chœur pour les solos. Pour cet enregistrement, Goebel a choisi de rendre à Césarine ce qui est à Césarine, et de faire chanter les parties de soprano et d’alto par des dames de la catégorie, Regula Mühlemann en tête. © SM/Qobuz

Plus d'informations

Telemann: Reformations-Oratorium 1755

Reinhard Goebel

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Holder Friede, heil'ger Glaube, TWV 13:18 (Georg Philipp Telemann)

1
No. 1, Holder Friede, heil'ger Glaube (Duetto)
00:03:44

Bayerische Kammerphilharmonie, Associated Performer, Main Artist - Georg Philipp Telemann, Composer - Regula Mühlemann, Soprano - Benjamin Appl, Baritone - Reinhard Goebel, Conductor

(P) 2017 Sony Music Entertainment Germany GmbH

2
No. 2, Hier, hier an meiner Hand (Recitativo)
00:01:37

Bayerische Kammerphilharmonie, Associated Performer, Main Artist - Benjamin Appl, Baritone - Georg Philipp Telemann, Composer - Reinhard Goebel, Conductor

(P) 2017 Sony Music Entertainment Germany GmbH

3
No. 3, Ihr werdet gedrungen, beängstigte Seelen (Aria)
00:04:13

Bayerische Kammerphilharmonie, Associated Performer, Main Artist - Benjamin Appl, Baritone - Georg Philipp Telemann, Composer - Reinhard Goebel, Conductor

(P) 2017 Sony Music Entertainment Germany GmbH

4
No. 4, Ja, teurer Glaube (Recitativo)
00:00:31

Bayerische Kammerphilharmonie, Associated Performer, Main Artist - Georg Philipp Telemann, Composer - Stephan MacLeod, Bass Baritone - Reinhard Goebel, Conductor

(P) 2017 Sony Music Entertainment Germany GmbH

5
No. 5, Um deinet Willen (Coro)
00:02:32

Bayerische Kammerphilharmonie, Associated Performer, Main Artist - Chor des Bayerischen Rundfunks, Associated Performer - Georg Philipp Telemann, Composer - Reinhard Goebel, Conductor

(P) 2017 Sony Music Entertainment Germany GmbH

6
No. 6, Ein gleicher Sinn (Recitativo)
00:02:44

Bayerische Kammerphilharmonie, Associated Performer, Main Artist - Georg Philipp Telemann, Composer - Regula Mühlemann, Soprano - Reinhard Goebel, Conductor

(P) 2017 Sony Music Entertainment Germany GmbH

7
No. 7, Man wohnet mit Ergetzen auf segensvollen Plätzen (Aria)
00:04:34

Bayerische Kammerphilharmonie, Associated Performer, Main Artist - Georg Philipp Telemann, Composer - Regula Mühlemann, Soprano - Reinhard Goebel, Conductor

(P) 2017 Sony Music Entertainment Germany GmbH

8
No. 8, Ich spüre mich erweckt (Recitativo)
00:01:37

Bayerische Kammerphilharmonie, Associated Performer, Main Artist - Daniel Johannsen, Tenor - Georg Philipp Telemann, Composer - Reinhard Goebel, Conductor

(P) 2017 Sony Music Entertainment Germany GmbH

9
No. 9, Ihr zwei verfloss'nen hundert Jahre (Coro)
00:01:32

Bayerische Kammerphilharmonie, Associated Performer, Main Artist - Chor des Bayerischen Rundfunks, Associated Performer - Georg Philipp Telemann, Composer - Reinhard Goebel, Conductor

(P) 2017 Sony Music Entertainment Germany GmbH

10
No. 10, Sei Lob und Ehr mit hohem Preis (Choral)
00:02:15

Bayerische Kammerphilharmonie, Associated Performer, Main Artist - Chor des Bayerischen Rundfunks, Associated Performer - Georg Philipp Telemann, Composer - Reinhard Goebel, Conductor

(P) 2017 Sony Music Entertainment Germany GmbH

11
No. 11, Freuet euch mit Jerusalem (Coro)
00:01:37

Bayerische Kammerphilharmonie, Associated Performer, Main Artist - Chor des Bayerischen Rundfunks, Associated Performer - Georg Philipp Telemann, Composer - Reinhard Goebel, Conductor

(P) 2017 Sony Music Entertainment Germany GmbH

12
No. 12, Vor jenem Freudentage (Recitativo)
00:01:57

Bayerische Kammerphilharmonie, Associated Performer, Main Artist - Georg Philipp Telemann, Composer - Stephan MacLeod, Bass Baritone - Reinhard Goebel, Conductor

(P) 2017 Sony Music Entertainment Germany GmbH

13
No. 13, Schau, das sind meine Waffen (Aria)
00:04:13

Bayerische Kammerphilharmonie, Associated Performer, Main Artist - Benjamin Appl, Baritone - Georg Philipp Telemann, Composer - Reinhard Goebel, Conductor

(P) 2017 Sony Music Entertainment Germany GmbH

14
No. 14, Zu sehr hat dies dein Unfall selbst bewährt (Recitativo)
00:01:46

Bayerische Kammerphilharmonie, Associated Performer, Main Artist - Georg Philipp Telemann, Composer - Stephan MacLeod, Bass Baritone - Reinhard Goebel, Conductor

(P) 2017 Sony Music Entertainment Germany GmbH

15
No. 15, Zion klingt mit Angst und Schmerzen (Choral)
00:01:14

Bayerische Kammerphilharmonie, Associated Performer, Main Artist - Chor des Bayerischen Rundfunks, Associated Performer - Georg Philipp Telemann, Composer - Reinhard Goebel, Conductor

(P) 2017 Sony Music Entertainment Germany GmbH

16
No. 16, Noch erwecket dies Erwähnen meine Tränen (Aria)
00:05:06

Bayerische Kammerphilharmonie, Associated Performer, Main Artist - Daniel Johannsen, Tenor - Georg Philipp Telemann, Composer - Reinhard Goebel, Conductor

(P) 2017 Sony Music Entertainment Germany GmbH

17
No. 17, Da war es als mein Untergang (Accompagnato)
00:02:06

Bayerische Kammerphilharmonie, Associated Performer, Main Artist - Benjamin Appl, Baritone - Georg Philipp Telemann, Composer - Reinhard Goebel, Conductor

(P) 2017 Sony Music Entertainment Germany GmbH

18
No. 18, Vergess'ne Gefahr (Aria)
00:05:38

Bayerische Kammerphilharmonie, Associated Performer, Main Artist - Georg Philipp Telemann, Composer - Stephan MacLeod, Bass Baritone - Reinhard Goebel, Conductor

(P) 2017 Sony Music Entertainment Germany GmbH

19
No. 19, Jetzt sollte noch manch kummervolles Jahr (Recitativo)
00:01:23

Bayerische Kammerphilharmonie, Associated Performer, Main Artist - Benjamin Appl, Baritone - Georg Philipp Telemann, Composer - Reinhard Goebel, Conductor

(P) 2017 Sony Music Entertainment Germany GmbH

20
No. 20, So hart bei den Klippen (Aria)
00:04:56

Bayerische Kammerphilharmonie, Associated Performer, Main Artist - Georg Philipp Telemann, Composer - Regula Mühlemann, Soprano - Reinhard Goebel, Conductor

(P) 2017 Sony Music Entertainment Germany GmbH

21
No. 21, Ach Herr Gott, wie reich tröstest Du (Choral)
00:01:13

Bayerische Kammerphilharmonie, Associated Performer, Main Artist - Chor des Bayerischen Rundfunks, Associated Performer - Georg Philipp Telemann, Composer - Reinhard Goebel, Conductor

(P) 2017 Sony Music Entertainment Germany GmbH

22
No. 22, So wunderbar hast Du (Recitativo)
00:02:29

Bayerische Kammerphilharmonie, Associated Performer, Main Artist - Daniel Johannsen, Tenor - Georg Philipp Telemann, Composer - Reinhard Goebel, Conductor

(P) 2017 Sony Music Entertainment Germany GmbH

23
No. 23, Du ließest in diesen beruhigten Hallen (Coro)
00:01:55

Bayerische Kammerphilharmonie, Associated Performer, Main Artist - Chor des Bayerischen Rundfunks, Associated Performer - Georg Philipp Telemann, Composer - Reinhard Goebel, Conductor

(P) 2017 Sony Music Entertainment Germany GmbH

Descriptif de l'album

Quoiquoiquoi ? Qu’est-ce donc que l’on célébrait en 1755 pour que Telemann se vît passer commande d’un oratorio à la gloire de la Réforme ? Sachant que ladite Réforme se célèbre, a priori, pendant des années se terminant en « 17 », en mémoire des 95 thèses clouées à la porte de l’église de Wittenberg par Luther en personne en 1517… La réponse se trouve autre part : c’est en 1555 que fut signée la Paix d’Augsbourg entre l’Empereur Ferdinand I (le frère de Charles Quint abdicataire) et les États luthériens, dont le principe fondamental est « cujus regio, ejus religio », autrement dit « tel prince, telle religion », en bon français : c’est le patron qui décidait de ce que ses sujets devaient croire ou pas. Et c’est ainsi que deux siècles plus tard, l’on passa commande à Telemann pour un oratorio à la gloire de ce traité, ce serait Holder Friede, heil’ger Glaube (« Gracieuse paix, sainte foi »), dont l’imposante partition fait appel à des traversos, des hautbois, des cors, des trompettes, des timbales et les cordes, en plus du chœur et des voix solistes. Notez qu’il s’agit ici de la première mondiale discographique de l’ouvrage, avec les forces orchestrales desquelles disposait alors le compositeur. Reinhard Goebel mène le Chœur de la Radio bavaroise, la Philharmonie de chambre bavaroise et les solistes – à la différence de la création de 1755, toutefois, où le pauvre Telemann dut se suffire de voix d’hommes et, sans doute, de garçons du chœur pour les solos. Pour cet enregistrement, Goebel a choisi de rendre à Césarine ce qui est à Césarine, et de faire chanter les parties de soprano et d’alto par des dames de la catégorie, Regula Mühlemann en tête. © SM/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Munich 2016 Keith Jarrett
Songs In The Key Of Life Stevie Wonder
Innervisions Stevie Wonder
À découvrir également
Par Reinhard Goebel
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Jordi Savall : la musique, la vie, l'enregistrement

Il pleuvait à seaux en cette nuit d’octobre dans le Bugey, où il pleut d’ailleurs très souvent à cette époque de l’année. Il était autour de minuit. Nous étions une cinquantaine de passionnés à attendre dans le silence, l’humidité et le froid au Festival d’Ambronay. Puis, sans aucun bruit, Jordi Savall est arrivé, sanglé dans un imperméable blanc et trempé, façon Humphrey Bogart dans “Casablanca”, serrant une caisse en forme de corps humain contre lui. Avec des gestes lents, il en a extrait, non pas une mitraillette, mais une viole de gambe qu’il a commencé à manier et à accorder avec d’infinies précautions. Puis, le miracle est descendu sur l’auditoire.

Le Rêve d'Elgar devient réalité

The Dream Of Gerontius, après une création catastrophique en 1900, a rapidement accédé au statut d'œuvre-culte du répertoire choral mondial

Dans l'actualité...