Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Daniil Trifonov - Rachmaninov : Piano Concertos 1 & 3

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Rachmaninov : Piano Concertos 1 & 3

Daniil Trifonov, Philadelphia Orchestra, Yannick Nézet-Séguin

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Le voyage de Daniil Trifonov à travers l’univers de Rachmaninov s’achève. Le pianiste est arrivé à bon port avec l’Orchestre de Philadelphie de Yannick Nézet-Seguin. Ce finale a été inspiré par la permanence des cloches dans le paysage sonore de la Grande Russie. Alain Corbin a dit leur importance dans la scansion rythmique et symbolique du quotidien de la France au XIXe siècle dans son ouvrage Les Cloches de la Terre. Le témoignage du pianiste, qui a grandi à Novgorod, comme Rachmaninov, rejoint les analyses de l’historien. À la différence près que les cloches ont donné à la musique russe sa noblesse teintée de nostalgie populaire. Daniil Trifonov s’en souvient, particulièrement dans sa transcription pour piano du premier épisode des Cloches. Il a su respecter la puissance opératique de la partition et la splendeur de son orchestration : harpe, célesta et flûtes se sont véritablement transformés en cloches sous les doigts du musicien qui n’a pas oublié l’aura d’inquiétante étrangeté (Edgar Poe n’est pas loin) qui enveloppe le premier mouvement.
Sa technique épouse tous les caprices de son imagination, qu’il a bouillonnante. Si l’on s’ennuie un peu dans la Vocalise, les premier et troisième Concertos font tour à tour frissonner d’extase et pleurer de plaisir. Un très beau disque où l’orchestre, un peu distant peut-être, remplit sa mission de caisse de résonance du soliste. © Elsa Siffert/Qobuz

Plus d'informations

Rachmaninov : Piano Concertos 1 & 3

Daniil Trifonov

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

The Bells, Op. 35 (Sergei Rachmaninoff)

1
1. Allegro ma non tanto (The Silver Sleigh Bells) (Arr. Trifonov for Piano) (Live at Philharmonie, Berlin / 2019)
00:06:55

Daniil Trifonov, Piano - Sergei Rachmaninov, Composer - Christoph Franke, Producer - Sid McLauchlan, Producer, Additional Producer - René Möller, Recording Engineer - Marcus Herzog, Mastering Engineer, Mix Engineer

℗ 2019 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Piano Concerto No. 1 in F-Sharp Minor, Op. 1 (Sergei Rachmaninoff)

2
1. Vivace
00:13:08

Daniil Trifonov, Piano - The Philadelphia Orchestra - Yannick Nézet-Séguin, Conductor - Sergey Rachmaninov, Composer - Sid McLauchlan, Producer - Andrew Mellor, Recording Engineer - Dave Conner, Asst. Recording Engineer - Marcus Herzog, Mastering Engineer

℗ 2019 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

3
2. Andante
00:07:19

Daniil Trifonov, Piano - The Philadelphia Orchestra - Yannick Nézet-Séguin, Conductor - Sergey Rachmaninov, Composer - Sid McLauchlan, Producer - Andrew Mellor, Recording Engineer - Dave Conner, Asst. Recording Engineer - Marcus Herzog, Mastering Engineer

℗ 2019 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

4
3. Allegro vivace
00:07:46

Daniil Trifonov, Piano - The Philadelphia Orchestra - Yannick Nézet-Séguin, Conductor - Sergey Rachmaninov, Composer - Sid McLauchlan, Producer - Andrew Mellor, Recording Engineer - Dave Conner, Asst. Recording Engineer - Marcus Herzog, Mastering Engineer

℗ 2019 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Vocalise, Op. 34, No. 14 (Sergei Rachmaninoff)

5
Vocalise, Op. 34, No. 14 (Arr. Trifonov for Piano)
00:03:34

Daniil Trifonov, Piano - Sid McLauchlan, Producer - Silas Brown, Recording Engineer - Marcus Herzog, Mastering Engineer, Mix Engineer

℗ 2019 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Piano Concerto No. 3 in D Minor, Op. 30 (Sergei Rachmaninoff)

6
1. Allegro ma non tanto (Live at Verizon Hall, Philadelphia / 2018)
00:17:25

Daniil Trifonov, Piano - The Philadelphia Orchestra - Yannick Nézet-Séguin, Conductor - Sergey Rachmaninov, Composer - Sid McLauchlan, Producer - Andrew Mellor, Recording Engineer - Dave Conner, Asst. Recording Engineer - Marcus Herzog, Mastering Engineer

℗ 2019 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

7
2. Intermezzo (Adagio) (Live at Verizon Hall, Philadelphia / 2018)
00:11:18

Daniil Trifonov, Piano - The Philadelphia Orchestra - Yannick Nézet-Séguin, Conductor - Sergey Rachmaninov, Composer - Sid McLauchlan, Producer - Andrew Mellor, Recording Engineer - Dave Conner, Asst. Recording Engineer - Marcus Herzog, Mastering Engineer

℗ 2019 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

8
3. Finale (Alla breve) (Live at Verizon Hall, Philadelphia / 2018)
00:14:24

Daniil Trifonov, Piano - The Philadelphia Orchestra - Yannick Nézet-Séguin, Conductor - Sergey Rachmaninov, Composer - Sid McLauchlan, Producer - Andrew Mellor, Recording Engineer - Dave Conner, Asst. Recording Engineer - Marcus Herzog, Mastering Engineer

℗ 2019 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Descriptif de l'album

Le voyage de Daniil Trifonov à travers l’univers de Rachmaninov s’achève. Le pianiste est arrivé à bon port avec l’Orchestre de Philadelphie de Yannick Nézet-Seguin. Ce finale a été inspiré par la permanence des cloches dans le paysage sonore de la Grande Russie. Alain Corbin a dit leur importance dans la scansion rythmique et symbolique du quotidien de la France au XIXe siècle dans son ouvrage Les Cloches de la Terre. Le témoignage du pianiste, qui a grandi à Novgorod, comme Rachmaninov, rejoint les analyses de l’historien. À la différence près que les cloches ont donné à la musique russe sa noblesse teintée de nostalgie populaire. Daniil Trifonov s’en souvient, particulièrement dans sa transcription pour piano du premier épisode des Cloches. Il a su respecter la puissance opératique de la partition et la splendeur de son orchestration : harpe, célesta et flûtes se sont véritablement transformés en cloches sous les doigts du musicien qui n’a pas oublié l’aura d’inquiétante étrangeté (Edgar Poe n’est pas loin) qui enveloppe le premier mouvement.
Sa technique épouse tous les caprices de son imagination, qu’il a bouillonnante. Si l’on s’ennuie un peu dans la Vocalise, les premier et troisième Concertos font tour à tour frissonner d’extase et pleurer de plaisir. Un très beau disque où l’orchestre, un peu distant peut-être, remplit sa mission de caisse de résonance du soliste. © Elsa Siffert/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
So Peter Gabriel
Peter Gabriel 1: Car Peter Gabriel
Us Peter Gabriel
Plays Live Peter Gabriel
À découvrir également
Par Daniil Trifonov
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Hélène Grimaud, Élue farouche

Petit tour d’horizon de la discographie d’Hélène Grimaud, à l’occasion de son cinquantième anniversaire et de ses trente ans d’activité discographique. De Denon à Deutsche Grammophon, en passant par Erato puis Teldec, retour sur un parcours incontestablement personnel, sincère et glorieux.

Julius Katchen, 50 nuances de Brahms

Si les pianistes de notre époque, toutes générations confondues, enregistrent la musique pour piano de Brahms à tour de doigts – surtout les derniers opus, 116 à 119, qui ont la cote –, il n’en a pas toujours été ainsi. Lorsque le pianiste américain Julius Katchen commence ses enregistrements brahmsiens en 1962, il signe pour Decca la toute première intégrale des œuvres pour clavier du compositeur allemand. Il sera suivi une dizaine d’années plus tard par celle de l’Allemand Peter Rösel, et, plus récemment, d’une douzaine de pianistes.

Dans l'actualité...