Stéphane Degout - Pygmalion - Raphaël Pichon Enfers

Enfers

Stéphane Degout - Pygmalion - Raphaël Pichon

Hi-Res 24 bits – 96.00 kHz

Inclus : 1 Livret numérique

Paru le 23 février 2018 chez harmonia mundi

Artiste principal : Raphaël Pichon

Genre : Classique > Opéra > Extraits d'opéra

Distinctions : Diamant d'Opéra Magazine (mars 2018) - 4F de Télérama (mars 2018) - Choc de Classica (avril 2018) - 5 Sterne Fono Forum Klassik (juillet 2018) - Gramophone Editor's Choice (mai 2018)

Choisissez votre téléchargement
Ajouter au panier
Améliorer cette page album

1.45

Web Player
Afficher le détail des pistes

Album : 1 disque - 23 pistes Durée totale : 01:18:17

    Zoroastre, RCT 62 (Jean-Philippe Rameau)
  1. 1 Act IV, Scene 6 : Ah ! Nos fureurs ne sont point vaines (La Vengeance)

    Stéphane Degout, Basse-taille (La Vengeance) - Pygmalion - Raphaël Pichon, Conductor - Jean Philippe Rameau, Composer - Editions Nicolas Sceaux, MusicPublisher Copyright : harmonia mundi harmonia mundi

  2. Les Élémens (Jean-Féry Rebel)
  3. 2 Chaos

    Pygmalion - Raphaël Pichon, Conductor - Jean-Féry Rebel, Composer - Editions Nicolas Sceaux, MusicPublisher Copyright : harmonia mundi harmonia mundi

  4. Dardanus, RCT 35
  5. 3 Act IV, Scene 4 : Voici les tristes lieux. Montre affreux (Anténor)

    Stéphane Degout, Basse-taille (Anténor) - Pygmalion - Raphaël Pichon, Conductor - Jean Philippe Rameau, Composer - Editions Nicolas Sceaux, MusicPublisher Copyright : harmonia mundi harmonia mundi

  6. Messe de Requiem sur des thèmes de "Castor et Pollux" (Jean-Philippe Rameau)
  7. 4 Requiem æternam

    Pygmalion - Raphaël Pichon, Conductor - Jean Philippe Rameau, Composer - Anonymous, Composer - Editions Nicolas Sceaux, MusicPublisher Copyright : harmonia mundi harmonia mundi

  8. Iphigénie en Tauride, Wq. 46 (Christoph Willibald von Gluck)
  9. 5 Act II, Scenes 3 & 4 : Dieux ! Protecteurs de ces affreux rivages (Oreste)

    Stéphane Degout, Basse-taille (Oreste) - Pygmalion - Raphaël Pichon, Conductor - Christoph Willibald Gluck, Composer - Editions Nicolas Sceaux, MusicPublisher Copyright : harmonia mundi harmonia mundi

  10. Messe de Requiem sur des thèmes de "Castor et Pollux" (Jean-Philippe Rameau)
  11. 6 Kyrie eleison

    Stéphane Degout, Basse-taille (Le Tragédien) - Pygmalion - Raphaël Pichon, Conductor - Jean Philippe Rameau, Composer - Anonymous, Composer - Editions Nicolas Sceaux, MusicPublisher Copyright : harmonia mundi harmonia mundi

  12. Hippolyte et Aricie, RCT 43
  13. 7 Act II, Scene 4 : Dieux ! Que d'infortunés gémissent en ces lieux ! (Thésée, Tisiphone [Deuxième Parque], les trois Parques)

    Stéphane Degout, Basse-taille (Thésée) - Mathias Vidal, Taille (Première Parque) - Thomas Dolie, Basse-taille (Tisiphone, deuxième Parque) - Nicolas Courjal, Basse (Pluton, troisième Parque) - Pygmalion - Raphaël Pichon, Conductor - Jean Philippe Rameau, Composer - Editions Nicolas Sceaux, MusicPublisher Copyright : harmonia mundi harmonia mundi

  14. Les Surprises de l'amour, RCT 58
  15. 8 Act II, Scene 8 : Loure

    Pygmalion - Raphaël Pichon, Conductor - Jean Philippe Rameau, Composer - Editions Nicolas Sceaux, MusicPublisher Copyright : harmonia mundi harmonia mundi

  16. Armide, Wq. 45 (Christoph Willibald von Gluck)
  17. 9 Act IV, Scene 1 : Nous ne trouvons partout que des gouffres ouverts (Ubalde - Le Chevalier danois)

    Stéphane Degout, Basse-taille (Ubalde, chevalier chrétien) - Stanislas de Barbeyrac, Taille (Le Chevalier danois) - Pygmalion - Raphaël Pichon, Conductor - Christoph Willibald Gluck, Composer - Editions Nicolas Sceaux, MusicPublisher Copyright : harmonia mundi harmonia mundi

  18. Messe de Requiem sur des thèmes de "Castor et Pollux" (Jean-Philippe Rameau)
  19. 10 Domine Jesu Christe

    Stéphane Degout, Basse-taille (Le Tragédien) - Pygmalion - Raphaël Pichon, Conductor - Jean Philippe Rameau, Composer - Anonymous, Composer - Editions Nicolas Sceaux, MusicPublisher Copyright : harmonia mundi harmonia mundi

  20. Orphée et Eurydice, Wq. 30 (Christoph Willibald von Gluck)
  21. 11 Act II, Scene 1 : Sinfonie infernale. Air de furie

    Pygmalion - Raphaël Pichon, Conductor - Christoph Willibald Gluck, Composer - Editions Nicolas Sceaux, MusicPublisher Copyright : harmonia mundi harmonia mundi

  22. Zoroastre, RCT 62 (Jean-Philippe Rameau)
  23. 12 Act IV, Scenes 5 & 6 : Épuisons le flanc des tristes victimes (Abramane) - Ministres, redoutés du plus puissant empire (Abramane, Érinice)

    Stéphane Degout, Basse-taille (Abramane) - Emmanuelle de Negri, Dessus (Erinice) - Pygmalion - Raphaël Pichon, Conductor - Jean Philippe Rameau, Composer - Editions Nicolas Sceaux, MusicPublisher Copyright : harmonia mundi harmonia mundi

  24. 13 Act IV, Scene 5 : Air grave pour les Esprits infernaux

    Pygmalion - Raphaël Pichon, Conductor - Jean-Philippe Rameau, Composer - Editions Nicolas Sceaux, MusicPublisher Copyright : harmonia mundi harmonia mundi

  25. 14 Act IV, Scene 6 : Quel bonheur ! L'Enfer nous seconde (Abramane, Les Furies [choir])

    Stéphane Degout, Basse-taille (Abramane) - Pygmalion - Raphaël Pichon, Conductor - Jean Philippe Rameau, Composer - Editions Nicolas Sceaux, MusicPublisher Copyright : harmonia mundi harmonia mundi

  26. Orphée et Eurydice, Wq. 30 (Christoph Willibald von Gluck)
  27. 15 Act II : Danse des Furies

    Pygmalion - Raphaël Pichon, Conductor - Christoph Willibald Gluck, Composer - Editions Nicolas Sceaux, MusicPublisher Copyright : harmonia mundi harmonia mundi

  28. Hippolyte et Aricie, RCT 43 (Jean-Philippe Rameau)
  29. 16 Act II, Scene 5 : Vous, qui de l'avenir percez la nuit profonde (Pluton) - Quelle soudaine horreur (Trois Parques)

    Nicolas Courjal, Basse (Pluton, troisième Parque) - Mathias Vidal, Taille (Première Parque) - Thomas Dolie, Basse-taille (Tisiphone, deuxième Parque) - Pygmalion - Raphaël Pichon, Conductor - Jean Philippe Rameau, Composer - Editions Nicolas Sceaux, MusicPublisher Copyright : harmonia mundi harmonia mundi

  30. 17 Act III, Scene 6 : Qu'ai-je appris ? Puissant maître des flots (Thésée)

    Stéphane Degout, Basse-taille (Thésée) - Pygmalion - Raphaël Pichon, Conductor - Jean Philippe Rameau, Composer - Editions Nicolas Sceaux, MusicPublisher Copyright : harmonia mundi harmonia mundi

  31. Messe de Requiem sur des thèmes de "Castor et Pollux"
  32. 18 Hostias et preces tibi

    Reinoud Van Mechelen, Haute-contre - Pygmalion - Raphaël Pichon, Conductor - Jean Philippe Rameau, Composer - Anonymous, Composer - Editions Nicolas Sceaux, MusicPublisher Copyright : harmonia mundi harmonia mundi

  33. Hippolyte et Aricie, RCT 43
  34. 19 Act IV, Scene 4 : Quelle plainte en ces lieux m'appelle ? (Phèdre - Choir)

    Sylvie Brunet-Grupposo, Bas-dessus (Phèdre) - Pygmalion - Raphaël Pichon, Conductor - Jean Philippe Rameau, Composer - Editions Nicolas Sceaux, MusicPublisher Copyright : harmonia mundi harmonia mundi

  35. 20 Act V, Scene 2 : Je ne te verrai plus ! (Thésée)

    Stéphane Degout, Basse-taille (Thésée) - Pygmalion - Raphaël Pichon, Conductor - Jean Philippe Rameau, Composer - Editions Nicolas Sceaux, MusicPublisher Copyright : harmonia mundi harmonia mundi

  36. Orphée et Eurydice, Wq. 30 (Christoph Willibald von Gluck)
  37. 21 Act II, Scene 2 : Ballet des Ombres heureuses

    Pygmalion - Raphaël Pichon, Conductor - Christoph Willibald Gluck, Composer - Editions Nicolas Sceaux, MusicPublisher Copyright : harmonia mundi harmonia mundi

  38. Messe de Requiem sur des thèmes de "Castor et Pollux" (Jean-Philippe Rameau)
  39. 22 Requiem æternam

    Stéphane Degout, Basse-taille (Le Tragédien) - Pygmalion - Raphaël Pichon, Conductor - Jean Philippe Rameau, Composer - Anonymous, Composer - Editions Nicolas Sceaux, MusicPublisher Copyright : harmonia mundi harmonia mundi

  40. Les Boréades, RCT 31
  41. 23 Act IV, Scene 4 : Entrée de Polymnie

    Pygmalion - Raphaël Pichon, Conductor - Jean Philippe Rameau, Composer - Alain Villain, Paris, MusicPublisher Copyright : harmonia mundi harmonia mundi

À propos

Avec son ensemble Pygmalion, Raphaël Pichon a conçu le programme de cet album sous la forme d’une messe des morts « pastiche », tel un Requiem à la fois sacré et profane. Loin d’en avoir tous les traits rigoureux, il en possède pourtant les contours : Introït, Kyrie, Graduel, Séquence, Offertoire, In Paradisum... L’idée est née après la découverte récente à la Bibliothèque Nationale d’une messe de requiem anonyme du XVIIIe siècle, dans laquelle le rédacteur échafaudait une « parodie » sur des musiques extraites de Castor et Pollux et des Fêtes de Paphos de Jean-Philippe Rameau. Pour mémoire, le terme « parodie » n’implique ni satire ni moquerie : c’est un procédé consistant à reprendre des musiques antérieures et leur donner un nouveau texte. Cette fusion entre musique sacrée (la messe) et musique profane (la tragédie lyrique), chose courante à l’époque des Lumières, était un procédé qu’a souhaité suivre Pichon.

Dans une société française où la religion catholique est alors la norme, où le système politique est une monarchie de droit divin, la représentation des Enfers païens antiques sur les scènes de théâtre semble trahir une fascination pour les croyances des Anciens. Ce programme mêle donc le fabuleux païen à l’imaginaire sacré, où les Enfers se parent ainsi de divers visages. Ils sont le lieu de l’injuste malheur éternel, lieu de privation qui a séparé un couple et qui garde en son sein l’une de ses moitiés. Mais, dans la tragédie lyrique, les Enfers sont également représentés comme lieu de perdition : les forces obscures se déchaînent en des rituels sabbatiques, un imaginaire satanique qui révèle les tréfonds les plus noirs de l’âme humaine… Stéphane Degout fait ici office de tragédien, rassemblant autour de lui divers personnages tels que Phèdre, Pluton, les Parques. Les compositeurs mis à contribution sont Rameau et Gluck, avec un seul et unique emprunt à Rebel dont il aurait été dommage, en effet, de ne pas citer le si singulier Chaos (tiré des Éléments) qui commence avec un accord dissonant comportant les sept notes de la gamme de ré mineur. © SM/Qobuz

« [...] Conçu comme un requiem imaginaire, Enfers suit l’organisation liturgique de la messe des morts, mais se montre très peu catholique dans sa façon de faire coexister le profane et le sacré autour de la figure d’un Tragédien, incarné au plein sens du terme par le baryton Stéphane Degout. On ne saurait rêver meilleur guide pour cette descente en outre-monde : la voix possède autant de puissance que de relief, le timbre mêle ténèbres et lumière, la diction et la prononciation frôlent la perfection. Son engagement musical et dramatique n’a d’égal que celui de l’orchestre et du chœur de Pygmalion, homogènes et très investis dans l’évocation des brumes méphitiques, brasiers menaçants, créatures impitoyables (superbe Danse des Furies gluckienne) et autres traits charmants qui font des Enfers un lieu aussi infréquentable que fascinant.» (Télérama, mars 2018 / Sophie Bourdais)

« [...] Comment trouver des mots pour qualifier les musiques choisies, venues de Rameau et de Gluck ? Pichon et ses complices confèrent à chaque air ses contrastes et ses couleurs, à chaque phrasé ses tensions, des angoisses et terreurs du début — évoquées, entre autres, par le « Chaos » des Élémens, de Jean-Féry Rebel — à l’apaisement final, apporté par le « Ballet des Ombres heureuses » d’Orphée et Eurydice et l’« Entrée de Polymnie » des Boréades. Des pages sombres, dramatiques, magnifiées par une vision théâtrale qui empoigne l’auditeur pour ne plus le lâcher (le chœur est un modèle de finesse et d’homogénéité). Faut-il encore vanter les qualités de Stéphane Degout ? La beauté de la voix, le métal somptueux du timbre, la souplesse de l’élocution, la clarté de la diction, la noblesse de la déclamation, la musicalité qui illumine chaque mot : n’est-on pas là près de la perfection ? [...] (Opéra Magazine, mars 2018 / Michel Parouty)

Détails de l'enregistrement original :

Recorded Décember 2016, Paris (Église Notre-Dame du Liban)

À découvrir

Dans la même thématique

L'artiste principal

Raphaël Pichon dans le magazine

Plus d'articles

Le compositeur principal

Jean-Philippe Rameau dans le magazine

Plus d'articles

Le label

harmonia mundi

Aujourd'hui toujours spécialisé dans la musique classique, mais aussi dans le jazz et la World Music (avec le World Village Label), le label harmonia mundi — fondé à Paris en 1958 par Bernard Coutaz —, fut jusqu'en 2015 le plus ancien éditeur phonographique indépendant, qui se dédia d'abord à la musique ancienne et à la musique baroque. À peu près à la même époque, Rudolf Ruby créait de son côté en Allemagne une ligne éditoriale similaire au label français sous le nom de Deutsche Harmonia Mundi. Pendant un certain temps, les deux labels travailleront en collaboration, en partageant leurs artistes et leur distribution. (Depuis les années 1990, Deutsche Harmonia Mundi a...

Voir la page harmonia mundi Lire l'article

Le genre

Extraits d'opéra dans le magazine

Plus d'articles

Le genre

Classique dans le magazine

  • John Williams par Dudamel John Williams par Dudamel

    A la tête du Los Angeles Philharmonic, le jeune chef d'orchestre Gustavo Dudamel revisite les plus grandes partitions du compositeur fétiche de Steven Spielberg et George Lucas...

    Lire l'article
  • Faust à Londres

    Le London Symphony Orchestra (LSO) offre une superbe version de "La Damnation de Faust" d'Hector Berlioz dont on célèbre les 150 ans de la disparition...

    Lire l'article
Plus d'articles

Actualités

Plus d'articles