Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES8,99 €
CD7,99 €

Classique - Paru le 22 janvier 2016 | Warner Classics

Hi-Res
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Musique de chambre - Paru le 13 octobre 2017 | Alpha

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or
Après un premier enregistrement chez Alpha Classics consacré à Brahms qui a reçu de nombreux éloges - « un véritable duo » écrivait Gramophone, « un partage musical (…) un monde tout en nuances et subtilité, une imagination sonore sans limite (Marie-Elisabeth Hecker), une rare intelligence de jeu (Martin Helmchen) » pour Classica, voici le duo réuni à nouveau pour un autre sommet de la musique de chambre : Schubert, avec la fameuse Sonate "Arpeggione" – du nom de cet instrument tombé en désuétude à mi-chemin entre la guitare et le violoncelle – et le non moins fameux Trio n° 2 D. 929 rendu célèbre par le film de Stanley Kubrick, Barry Lindon. Pour cette pièce, le duo est rejoint par Antje Weithaas, avec laquelle ils aiment jouer. © Alpha Classics
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 28 août 2012 | Mariinsky

Hi-Res Livret
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 7 octobre 2016 | Aparté

Hi-Res Livret
Né à Genève en 1987, le pianiste sino-suisse Louis Schwizgebel remporte le Concours international de musique de Genève à l’âge de dix-sept ans, quelques autres concours dans la foulée, et se lance rapidement dans une carrière planétaire qui l’a déjà amené à se produire avec le London Philharmonic, le BBC Symphony, le City of Birmingham Symphony, le Philharmonique d’Oslo, l’Orchestre symphonique de Vienne, l’Orchestre de la Tonhalle de Zurich, l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre symphonique de Munich, une liste qui s’allonge de saison en saison. Il a choisi pour cet album Schubert une des ultimes sonates, l’imposantissime 19è Neuvième de septembre 1828 – écrite deux mois avant la disparition du compositeur – et la plus tendre « Première » (qui n’est première que selon l’ordre de publication, totalement fantaisiste en termes chronologiques), conçue en 1825. Une œuvre de maturité donc aussi, mais dont le langage et le propos semblent plus s’approcher des lieder, de Mozart aussi, que des œuvres plus beethoveniennes (quand bien même, de la première à la dernière mesure, c’est du Schubert absolu) de l’ultime période. © SM/Qobuz
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 6 octobre 2015 | NoMadMusic

Hi-Res
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 26 mai 2017 | Aparté

Hi-Res Livret
Le baryton Stephan Genz et le pianiste Michel Dalberto sont à nouveau réunis dans le répertoire du Lied. Il leur aura fallu vingt années d’échange et de travail ensemble, après Schumann, Brahms et Wolf, pour se décider à retrouver Schubert et enregistrer son Chant du cygne. Le cycle posthume, aux accents poignants et à l'atmosphère mystérieuse, fut fabriqué par un éditeur en quête de succès. Il n'en reste pas moins que cette collection de Lieder fait entendre à quel point un auteur, même mineur, peut devenir un poète véritable entre les mains de Schubert. Lui qui fut aussi le premier à mettre Heine en musique, bien avant Schumann. Grand interprète du lied et du répertoire germanique à la voix ample d’une gravité remarquable, Stephan Genz peut une fois encore, compter sur la maîtrise, l’exigence et l’élégance de Michel Dalberto pour l’accompagner dans ce voyage.
HI-RES9,49 €
CD6,49 €

Classique - Paru le 4 mars 2016 | LSO Live

Hi-Res Livret
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 12 octobre 2018 | Groupe Analekta, Inc

Hi-Res Livret
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 14 juin 2019 | Naxos

Hi-Res Livret
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique vocale (profane et sacrée) - Paru le 13 avril 2018 | Signum Records

Hi-Res Livret
HI-RES8,99 €
CD7,99 €

Classique - Paru le 9 août 2019 | Warner Classics

Hi-Res
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 7 août 2012 | K&K Verlagsanstalt

Hi-Res Livret
HI-RES8,99 €
CD7,99 €

Classique - Paru le 20 septembre 2019 | Warner Classics

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique vocale (profane et sacrée) - Paru le 10 novembre 2017 | Signum Records

Hi-Res Livret
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Musique de chambre - Paru le 13 décembre 2019 | Naxos

Hi-Res Livret
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 14 avril 2017 | Naxos

Hi-Res Livret
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 6 novembre 2012 | K&K Verlagsanstalt

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Musique de chambre - Paru le 13 juillet 2018 | Naxos

Hi-Res Livret
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 10 juin 2016 | Naxos

Hi-Res Livret
Schubert a composé ses trois sublimes Sonates pour violon et piano au printemps de 1816, même si elles ont dû attendre 1836 pour être publiées à titre posthume par Diabelli, qui les a requalifiées de « Sonatines ». Avec le rôle parfois subordonné du violon et le style trompeusement simple, ces pièces contournent l’influence de Beethoven et sont plus proches des Sonates pour violon tardives de Mozart. Les pièces en mode mineur de Schubert démontrent son talent pour le dramatisme et la mélodie vocale, incluant des allusions à sa célèbre mélodie Erlkönig de l’année précédente.