Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES55,99 €
CD48,99 €

Pop - Paru le 13 décembre 2019 | Rhino - Parlophone

Hi-Res
On ne l’espérait plus ! Après la compilation The Later Years : 1987-2019, voici que nous parvient le reste du gigantesque coffret physique dédié à la période David Gilmour, ouverte après le départ de Roger Waters. Rappelons-le, The Later Years emboîte le pas à la rétrospective consacrée aux premières années (1967-1972) de la formation britannique parue en 2016. Remixées par Gilmour et Andy Jackson, on retrouve ainsi l’intégralité d’A Momentary Lapse of Reason (1987), premier album studio du Floyd sans Waters, et du double live Delicate Sound of Thunder (1988). Enfin, et surtout, le quatrième album révèle cinq live dont trois flamboyantes interprétations de la première vie de Pink Floyd. One of These Days de Meddle (1971) à Hanovre en 1994, le psychédélique Astronomy Domine composé par Syd Barrett, pour The Piper at the Gate of Dawn (1967) et joué à Miami la même année, ainsi que Run Like Hell, extrait de The Wall (1979), à Atlanta en 1987. Présents également, sept morceaux inédits de 1994, période Division Bell. Superbe. © Charlotte Saintoin/Qobuz
HI-RES48,99 €
CD41,99 €

Piano solo - Paru le 17 janvier 2020 | Warner Classics

Hi-Res
HI-RES59,99 €
CD39,99 €

Opéra - Paru le 3 janvier 2020 | CPO

Hi-Res Livret
HI-RES59,99 €
CD39,99 €

Diction - Paru le 3 janvier 2020 | BR-Klassik

Hi-Res Livret
HI-RES52,47 €
CD34,97 €

Techno - Paru le 30 décembre 2019 | Subwoofer White

Hi-Res
HI-RES52,47 €
CD34,97 €

Techno - Paru le 30 décembre 2019 | Subwoofer Black

Hi-Res
HI-RES39,99 €
CD33,99 €

Hard Rock - Paru le 10 janvier 2020 | Rhino Atlantic

Hi-Res
HI-RES39,99 €
CD33,99 €

Pop - Paru le 24 décembre 2019 | Warner Records

Hi-Res
HI-RES39,99 €
CD33,99 €

R&B - Paru le 29 novembre 2019 | Warner Records

Hi-Res
37 ans après sa sortie, que reste-t-il de 1999 de Prince ? Avec ce cinquième album studio, Rogers Nelson voit double ! Onze titres sur deux disques publiés en octobre 1982 : ciao le funk electro épuré, Prince entre dans l'ère de la démesure ! Ses pièces sobres et efficaces sont désormais des mini-opéras festifs et décadents. Son funk s'est épaissi et regorge d'éléments ouvertement pop, rock’n’roll voire new wave. Sa voix est enveloppée dans un écho fascinant, la rythmique avant-gardiste est dictée par les sonorités les plus électroniques, les parties de guitare venues d'une autre planète, bref le son Prince est né et influencera une bonne partie de la production discographique des années 80. Avec ce chef d’œuvre qui n’a pas pris une ride, il plafonnera surtout enfin au sommet des charts grâce aux tubesques 1999, Little Red Corvette et Delirious. Cette Deluxe Edition de 1999 qui paraît en 2019 propose l’album original entièrement remastérisé en Hi-Res 24Bit ainsi que 18 bonus (versions promo, singles et remix). © Marc Zisman/Qobuz
HI-RES44,99 €
CD29,99 €

Musique de chambre - Paru le 3 janvier 2020 | Chandos

Hi-Res Livret
HI-RES44,99 €
CD29,99 €

Jazz - Paru le 3 janvier 2020 | Jube Legends

Hi-Res

Classique - Paru le 6 décembre 2019 | OnClassical

Téléchargement indisponible
HI-RES48,99 €
CD34,99 €

Jazz - Paru le 6 décembre 2019 | Craft Recordings

Hi-Res
De novembre 1955 à octobre 1956, Miles Davis enquille trois sessions avec son premier quintet pour le compte du label Prestige. Un marathon créatif capté par le grand Rudy Van Gelder dans son studio d’Hackensack dans le New Jersey, qui donnera naissance à cinq albums évidemment essentiels de la discographie du trompettiste à peine trentenaire : Miles: The New Miles Davis Quintet (1956), Cookin’ (1957), Relaxin’ (1958), Workin’ (1959) et Steamin’ (1961). A ses côtés, le pianiste Red Garland, le contrebassiste Paul Chambers, le batteur Philly Joe Jones et le saxophoniste John Coltrane (alors loin d’être déifié) rédigent l’acte de naissance du hard bop tout au long de 32 titres présentés ici chronologiquement et remastérisés en Hi-Res 24 bits. Le second quintet de Miles Davis que la grande histoire du jazz a tendance à mettre au sommet de son panthéon (de 1965 à 1968 avec Herbie Hancock, Ron Carter, Tony Williams et Wayne Shorter) ne doit pas faire de l’ombre à cette formation du milieu des 50's pourtant tout aussi essentielle. Le style épuré de Miles, l’originalité de la complexité de ce que propose Coltrane et la justesse des interventions de Garland donnent des versions renversantes de compositions tantôt populaires, tantôt originales. Indispensable. © Marc Zisman/Qobuz
HI-RES48,99 €
CD34,99 €

Jazz - Paru le 6 décembre 2019 | Craft Recordings

Hi-Res
De novembre 1955 à octobre 1956, Miles Davis enquille trois sessions avec son premier quintet pour le compte du label Prestige. Un marathon créatif capté par le grand Rudy Van Gelder dans son studio d’Hackensack dans le New Jersey, qui donnera naissance à cinq albums évidemment essentiels de la discographie du trompettiste à peine trentenaire : Miles: The New Miles Davis Quintet (1956), Cookin’ (1957), Relaxin’ (1958), Workin’ (1959) et Steamin’ (1961). A ses côtés, le pianiste Red Garland, le contrebassiste Paul Chambers, le batteur Philly Joe Jones et le saxophoniste John Coltrane (alors loin d’être déifié) rédigent l’acte de naissance du hard bop tout au long de 32 titres présentés ici chronologiquement et remastérisés en Hi-Res 24 bits. Le second quintet de Miles Davis que la grande histoire du jazz a tendance à mettre au sommet de son panthéon (de 1965 à 1968 avec Herbie Hancock, Ron Carter, Tony Williams et Wayne Shorter) ne doit pas faire de l’ombre à cette formation du milieu des 50's pourtant tout aussi essentielle. Le style épuré de Miles, l’originalité de la complexité de ce que propose Coltrane et la justesse des interventions de Garland donnent des versions renversantes de compositions tantôt populaires, tantôt originales. Indispensable. © Marc Zisman/Qobuz
HI-RES30,99 €
CD26,99 €

Pop/Rock - Paru le 24 janvier 2020 | L & H Production HD

Hi-Res
HI-RES29,99 €
CD26,49 €

Musiques du monde - Paru le 8 janvier 2020 | WM Japan

Hi-Res
HI-RES37,49 €
CD24,99 €

Concertos pour violon - Paru le 24 janvier 2020 | Fuga Libera

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or
Héritier de ce que l’on considère à juste titre comme une « école belge du violon », dont l’essor remonte au début du XIXe siècle, Eugène Ysaÿe fut un virtuose admiré de tous ses contemporains. Aujourd’hui, c’est une facette moins connue de son immense activité, celle de compositeur, que l’on redécouvre. Il aborda de très nombreux genres ; ce sont ici ses compositions concertantes, dont les deux mouvements de concerto pour violon sont enregistrés pour la première fois, et sa musique de chambre qui sont mises à l’honneur. Défenseur de la musique de son temps, Ysaÿe fut aussi le créateur, le dédicataire, voire le commanditaire de très nombreuses compositions, dont les plus célèbres sont réunies ici. Ce passionnant coffret produit par la Chapelle Musicale Reine Élisabeth illustre bien l’activité de cette importante institution musicale ; il réunit les maîtres* et les jeunes solistes* qui y ont reçu leur formation, avec la contribution de deux orchestres belges de réputation internationale. © Fuga Libera« 5 CD de tubes et de raretés : le violoniste, chef et compositeur belge Eugène Ysaÿe est célébré par la crème des interprètes d'aujourd'hui et de demain. Un hommage somptueux, rendu à Bruxelles, en tous points exemplaire. » (Diapason, février 2020 / Jean-Michel Molkhou) * Violin : Yossif Ivanov - Nikita Boriso-Glebsky - Tedi Papavrami - Maria Milstein - Lorenzo Gatto - Renaud Capuçon - Júlia Pusker - Augustin Dumay - Elina Buksha - Hyeon Jin Jane Cho - Kerson Leong Orchestre Philharmonique Royal de Liège - Jean-Jacques Kantorow, François-Xavier Roth, Christian Arming, conductors Brussels Philharmonic - Stéphane Denève, conductor Quatuor Hermès Viola : Hélène Desaint - Miguel da Silva Cello : Gary Hoffman - Astrig Siranossian - Henri Demarquette - Danilo Squitieri Piano : Jean-Claude Vanden Eynden - Julien Libeer - Jonathan Fournel 
HI-RES37,48 €
CD24,98 €

Techno - Paru le 6 janvier 2020 | SUBWOOFER RECORDS (OTB)

Hi-Res
HI-RES37,48 €
CD24,98 €

Bandes originales de films - Paru le 5 décembre 2019 | Materia Collective

Hi-Res
HI-RES35,99 €
CD23,99 €

Électronique - Paru le 6 décembre 2019 | Shelter Press

Hi-Res