Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

1 album trié par Prix : du moins cher au plus cher et filtré par Classique, Châtelain de Coucy et Depuis 1 mois
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 13 septembre 2019 | Albion

Hi-Res Livret
Un album complet (!) de mélodies de Ralph Vaughan Williams – le plus grand compositeur anglais du XXe siècle aux cotés de Britten – ne se refuse pas. Vous ne trouverez pas ici les deux cycles les plus connus, les Songs of Travel et On Wenlock Edge (celui-ci est composé pour ténor, piano et quatuor à cordes), mais des pages plus rares nimbées de ce lyrisme irrésistible, poignant, typique du compositeur anglais, tel qu’en cette seconde mélodie, Silent Noon, du cycle The House of Life (le cycle le plus célèbre du lot ici), qui ne cache pas ses influences continentales. Dans les pages de relative jeunesse (début des années 1900, les dix-sept premières plages), Vaughan Williams ne s’affirme pas tout à fait, mais témoigne d’une sensibilité au mot et au récit tout à fait singulière, d’autant que les parties de piano demeurent épurées. Belle révélation de l’album, la mezzo-soprano Kitty Whately, au timbre somptueux, à la diction toujours expressive, se partage avec le baryton Roderick Williams les différentes mélodies du programme. Dans la voix ambrée de Whately, The House of Life prend des teintes automnales, qui contrastent avec le timbre plus rocailleux du baryton, qui prend davantage à sa charge les mélodies d’inspiration directement populaire. Ainsi des Three Old German Songs, qui se souviennent des chorals baroques, ou des French Songs, sans oublier le merveilleux A Piper des 2 Poems by Seumas O'Sullivan. Merci au label Albion, qui, une fois de plus, nous livre un album Vaughan Williams précieux, indispensable à tout amoureux de ce répertoire. © Pierre-Yves Lascar/Qobuz