Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES4,99 €
CD4,99 €

Symphonies - Paru le 1 janvier 1955 | BnF Collection

Hi-Res Livret Distinctions Vieux Sequins
Charles Dean Dixon, plus connu sous le nom de Dean Dixon (1915-976) fut le premier chef noir-américain à se voir confier de grandes phalanges symphoniques dans son pays, et à prendre des postes en Europe. Né à Harlem, il a étudié avec Stoessel à la Juilliard Schoo. Empêché de diriger des orchestres en tant que chef invité pour raisons raciales, il forma son propre orchestre en 1931. Mais en 1941 il fut enfin invité au NBC Symphony et au New York Philharmonic pour sa saison d'été. Dès lors, il le fut sans discontinuer, en particulier à Philadelphie et à Boston. Durant la suite de sa carrière, il a contribué largement à une meilleure connaissance de la musique symphonique américaine. On vous propose en Vieux Sequin de choix, cette interprétation des troisième et quatrième symphonie de Schumann par Dean Dixon à la tête de l'Orchestre de l'Opéra de Vienne.C'est en allemand, mais on vous recommande aussi de regarder ce documentaire publié sur le site de la Hessiche Rundfunk de Francfort dans lequel on voit Dean Dixon à la tête de l'Orchestre de la Radio de Francfort, qu'il dirigea de 1961 à 1974. Enfin, en cherchant attentivement, vous retrouverez sur Qobuz derrière ce lien que Dean Dixon nous a laissé des enregistrements d'un partenariat avec Clara Haskil sur le Quatrième Concerto de Beethoven et une Neuvième à Francfort ainsi qu'un Perséphone de Strawinski, des œuvres de musique américaine... bref, de quoi passer quelques belles heures en compagnie de ce musicien remarquable qui, comme on l'a souvent plaisanté, est passé peu à peu du statut de "chef d'orchestre noir américain Dean Dixon" à celui de "chef d'orchestre américain Dean Dixon", puis "Chef d'orchestre Dean Dixon".
HI-RES2,49 €
CD2,49 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1956 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES3,74 €
CD2,49 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1957 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES3,99 €
CD3,99 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1957 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES2,54 €
CD1,69 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1957 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES3,74 €
CD2,49 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1957 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES2,49 €
CD2,49 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1957 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES4,99 €
CD4,99 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1958 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES1,69 €
CD1,69 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1958 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES4,99 €
CD4,99 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1962 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES2,54 €
CD1,69 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1963 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES2,49 €
CD2,49 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1963 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES23,49 €
CD16,49 €

Symphonies - Paru le 1 août 1972 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res
HI-RES22,49 €
CD19,49 €

Symphonies - Paru le 15 février 2002 | Warner Classics

Hi-Res Distinctions Diapason d'or - Choc de Classica - Discothèque Idéale Qobuz
En 1973 est annulé l'enregistrement d'un opéra de Wagner que devait réaliser Wolfgang Sawallisch à Dresde pour Electrola/EMI. D'un commun accord, l'équipe technique et les musiciens décident tout de même d'honorer le contrat et... de graver les Symphonies de Schumann là même où vécut le compositeur durant six ans. De cette circonstance d'abord négative naîtra un enregistrement d'une beauté à couper le souffle. Intensité des phrasés, souplesse rythmique, chaleur de l'orchestre, tout est ici magistral ! (Qobuz)« Rééditée avec soin, cette intégrale domine la discographie depuis sa parution il y a plus de quarante ans. Non que plusieurs cycles la précédant n’aient pas fait date [...]. Mais Wolfgang Sawallisch et la Staatskapelle de Dresde demeurent uniques. Des prises de son époustouflantes de clarté et de profondeur, effectuées dans la somptueuse acoustique de la Lukaskirche, jouent un rôle crucial, ainsi que les phrasés élancés, la rythmique souple et nerveuse du chef, la transparence absolue du tissu orchestral, le raffinement des timbres de Dresde. Sawallisch semble sage dans ses choix de tempos, mais ce n’est qu’une apparence, car il peut devenir plus fou et virtuose que les autres dans la vivacité rythmique, l’ambitus dynamique et la perfection instrumentale (Rhénane). [...] on découvre à tout moment une sensation encore plus rare, celle d’une force latente au prodigieux souffle intérieur.» (Diapason, octobre 2015 / Patrick Szersnovicz)
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique symphonique - Paru le 9 janvier 2012 | Signum Records

Hi-Res Livret
HI-RES34,99 €
CD24,99 €

Symphonies - Paru le 1 janvier 2014 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4F de Télérama - Gramophone Editor's Choice - Hi-Res Audio
Il est de bon ton de considérer que les plus grands enregistrements des symphonies de Schumann sont ceux d’un Furtwängler ; de bon ton également d’affirmer que Schumann était piètre orchestrateur. Mais, ainsi que le souligne Nézet-Séguin, il convient quand même de mettre en adéquation le langage orchestral de Schumann et la masse instrumentale en jeu. Les grands orchestres à l’allemande, avec leur sonorité de cordes saturée d’ampleur, ne peuvent guère s’accommoder de l’écriture très chambriste de Schumann. Or, Nézet-Séguin et le Chamber Orchestra of Europe ont opté pour un effectif autrement plus concis, avec la moitié des cordes par rapport à Vienne ou Berlin… résultat : on comprend subitement tout le discours, et on saisit combien Schumann sut distribuer les couleurs de manière soliste dans les vents, à parfaite égalité avec les cordes. Et l’on entend des détails que le surcroît méga-philharmonique ne peut que noyer. (c) SM/QobuzEnregistrées à la Cité de la musique en novembre 2012, les symphonies de Schumann occupent une place un peu marginale au sein du répertoire ; moins appréciées que celles de Beethoven ou de Brahms, elles ne manquent pourtant jamais d’exercer une puissante emprise sur les chefs. « De toutes les symphonies majeures, dit Yannick Nézet-Séguin, je dirais que celles de Schumann sont celles qu’il vaut mieux jouer avec une formation légèrement plus petite." Une formation qu'épouse à la perfection le Chamber Orchestra of Europe, faisant vibrer avec bonheur une matière musicale tout en clair-obscur.
HI-RES13,49 €
CD9,99 €

Symphonies - Paru le 23 mai 2014 | Berlin Philharmonic Orchestra

Hi-Res Livret
HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Musique symphonique - Paru le 18 juillet 2014 | audite Musikproduktion

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Heinz Holliger n'est pas seulement le hautboïste mondialement connu, ni encore "qu'un" des compositeurs les plus originaux de notre époque, c'est aussi un chef-d'orchestre méticuleux et passionné. Attiré et intrigué par les manifestations de la folie chez les artistes (Schumann, Hölderlin, Louis-Marc Soutter) il fouille au plus profond des êtres pour en sortir des éléments de création dans ses propres compositions (magistral Scardanelli-Zyklus disponible sur QOBUZ). La vision qu'il offre de Schumann est radicale par un frémissement et un engagement tourmentés qu'on avait pas entendu depuis Sawallisch. Tout ici est virtuose, incongru et imprévisible quelquefois, c'est une musique hallucinée comme peuvent l'être les tableaux des peintres romantiques allemands. C'est un très grand enregistrement qui vient de paraître. FH