Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Concertos pour clavier - Paru le 19 avril 2019 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - 4F de Télérama - Gramophone Editor's Choice - Le Choix de France Musique
Peu jouée en concert, la Symphonie en ut mineur de Mendelssohn-Bartholdy (la No. 1) ouvre la voie des grandes symphonies à venir. L’Ouverture de Mélusine et le lumineux Concerto pour piano n° 2 déploient une orchestration et des harmonies que met particulièrement en valeur cette interprétation sur instruments anciens. Rien de morbide dans ce Romantisme-là : au contraire, une joie de vivre exubérante y éclate à chaque page, aussi impatiente, bouillonnante et passionnée que la jeunesse elle-même. © harmonia mundi« Sur un splendide Erard de 1837, Kristian Bezuidenhout s'impose par sa flamme poétique et son imagination, en symbiose avec les instruments anciens des Freiburger. [...] Pablo Heras-Cassado dirige la Symphonie avec un soin maniaque des équilibres, une fougue magnifiée par la virtuosité et la perfection de mise en place des Fribourgeois, par leur beauté sonore et la délicatesse des vents. Et puis quelle dramaturgie dans la conduite des phrasés et l'ardeur sans frénésie de la pulsation ! [...] Disque magnifique. » (Diapason, juin 2019 / Alain Lompech)
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Concertos pour violon - Paru le 3 janvier 2020 | Glossa

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Le Choix de France Musique
« Le premier volume nous avait tiré l'oreille, le deuxième nous subjugue avec quatre concertos lumineux d'un illustre violoniste contemporain de Rameau. [...] des ambiances préclassiques, des équilibres savamment pesés, une virtuosité canalisée par une maîtrise royale. [...] De la noblesse, l'archet de Schayegh en a à revendre : jamais indolent, jamais m'as-tu-vu, il survole les traits avec une élégance engagée. Abondamment sollicité, l'aigu brille et conserve la beauté du timbre, sans acreté. [...] Le Leclair de Schayegh est bien le compatriote de Rameau. La proposition, sans doute, n'est pas la plus immédiatement séduisante. Elle s'inscrit dans la durée. Sa force ? Elle ne s'émousse pas.» (Diapason, mars 2020 / Loïc Chahine)
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Concertos pour violon - Paru le 13 décembre 2019 | Passacaille

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or
« Réenregistrer Les Quatre Saisons quand la première gravure fut miraculeuse : danger ! Plus de vingt-cinq ans après le disque mémorable avec Il Giardino Armonico, Enrico Onofri offre avec son propore ensemble une approche radicalement renouvelée. [...] À la verticalité bruyante, lumineuse, incisive et violente de la version de 1993 répond cette nouvelle mouture pleine d'élasticité, de chaleur, de rondeur dans les danses [...]. Au-delà d'un violon enchanteur aux couleurs indescriptibles, au-delà de la riche palette d'Imaginarium, nous admirons l'ornementation profuse et naturelle, si consciente du langage vivaldien, les timbres (bravo au pupitre d'alto pour son imitation du chien !), le magnifique travail du continuo, notamment à l'orgue, de surprenants choix rhétoriques sur les dynamiques et sur le rapport à la pulsation. [...]» (Diapason, mars 2020 / Olivier Fourès)
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Concertos pour instruments à vent - Paru le 16 août 2019 | Fuga Libera

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or
C’est un « classique » du XXe siècle, le Kammerkonzert pour clarinette, quatuor à cordes et orchestre à cordes de Karl Amadeus Hartmann (1930) que Jean-Luc Votano, clarinette solo de l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège, enregistre ici avec deux compositions du XXIe siècle : le Concerto pour clarinette de Magnus Lindberg dont il avait assuré la création belge avec l’Orchestre Royal Philharmonique de Liège et Fantasme — Cercles de Mana de Johan Farjot. Cette composition pour clarinette, alto, violoncelle et orchestre apparaît ici en création mondiale avant d’être présentée au public dans les salles de concert. Un album à la mesure de la virtuosité et de la musicalité de l’un des meilleurs solistes de l’Orchestre Royal Philharmonique de Liège. © Fuga Libera/Outhere« [...] Soutenu par ses collègues de l'Orchestre philharmonique royal de Liège, en compagnie d'Arming, Jean-Luc Votano conjugue à merveille le lyrisme néotonal du maître finlandais et une virtuosité étourdissante. [...] Jamais les prouesses techniques ne priment sur l'expression. [...] La clarinette de Votano est toujours élégante et magistralement accompagnée. [...] Votano signe le plus vibrant témoignage de cette décennie en faveur de la musique d'aujourd'hui pour clarinette.» (Diapason, octobre 2019 / Bertrand Hainaut)
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Concertos pour violon - Paru le 13 septembre 2019 | Orfeo

Hi-Res Distinctions Diapason d'or
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Concertos pour violoncelle - Paru le 17 mai 2019 | SOMM Recordings

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or
« [...] transferts impeccables : issus de radiodiffusions américaines de concerts, ces live illustrent la grande popularité de la musique d'Elgar aux Etats-Unis dès la première moitié du siècle dernier. Deux sur les trois (Variations "Enigma" et Falstaff) sont inédits en CD. Captées le 5 novembre 1949, les Variations "Enigma" par Arturo Toscanini et son orchestre de la NBC frappent par leur extrême rapidité et leur intense dramatisme. [...] L'interprétation extraordinairement chaleureuse du Concerto pour violoncelle, le 10 novembre 1940 au Carnegie Hall, est le seul enregistrement connu de Gregor Piatigorsky dans ce chef-d'œuvre. C'est le moment le plus fort du disque. Conquérant et péremptoire, l'archet du virtuose américain d'origine russe atteint une puissance d'expression très singulière, et totalement divergente de celle des meilleurs défenseurs de la partition [...] . Cet engagement, cette flamme, ce geste épique du soliste sont sublimement accompagnés par John Barbirolli, toujours très inspiré, on le sait, dans cette musique. Arthur Rodzinski n'avait en revanche dirigé (quasi) aucune note d'Elgar avant l'étonnant Falstaff du 10 octobre 1943 à Carnegie Hall. [...] l'œuvre bénéficie d'une approche impérieusement enlevée et subtilement narritive [...] le chef sait donner à chaque épisode de ce maelstrom une éloquence profonde. [...] » (Diapason, octobre 2019 / Patrick Szersnovicz)