Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Opéra - À paraître le 1 mai 2020 | BR-Klassik

Hi-Res Livret
HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Classique - À paraître le 1 mai 2020 | BIS

Hi-Res Livret
HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Musique de chambre - À paraître le 1 mai 2020 | Toccata Classics

Hi-Res Livret
HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Classique - À paraître le 1 mai 2020 | IBS Classical

Hi-Res Livret
HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Musique de chambre - À paraître le 17 avril 2020 | DUX

Hi-Res Livret
HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Opéra - À paraître le 17 avril 2020 | Dynamic

Hi-Res Livret
HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Musique de chambre - À paraître le 17 avril 2020 | Affetto Recordings

Hi-Res Livret
HI-RES30,99 €
CD21,99 €

Classique - À paraître le 10 avril 2020 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
Voir apparaître de nouveau le nom de Trevor Pinnock dans le cadre d'une parution Deutsche Grammophon – plus de vingt ans après ses nombreuses réalisations pour Archiv Produktion, ancienne sous-étiquette du label jaune dédiée aux répertoires anciens et baroques – procure un sentiment étrange auquel se mêle une légère excitation. Produit par l’artiste lui-même, qui s’entoure pour l’occasion d’un ingénieur du son et directeur artistique bien connu, Philip Hobbs, grâce auquel le bel instrument construit par David Way d'après un Henri Hemsch peut resplendir, cet enregistrement du Premier Livre du Clavier bien tempéré de J. S. Bach, réalisé au Colyer-Fergusson Hall de l’Université de Kent en août 2018 et en janvier 2019, concrétise un vœu ancien du claveciniste britannique, qui confesse dans l’émouvant texte de présentation son admiration pour le caractère « double » de ce premier cahier. Par exemple, certains diptyques ont un caractère absolument pédagogique, presque formaliste, idéaux pour apprendre l’art de jouer ou de la composition, quand d’autres comme l’ultime Prélude et Fugue en si mineur dévoilent une plus grande ambition d’écriture, proche de l’abstraction, plus difficiles à appréhender pour les musiciens « apprentis ». Pinnock note également que cette musique s’écoute et se partage avant tout en cercles restreints, en famille, ou avec des élèves avant tout. C’est d’ailleurs cette tonalité intime qui frappe à l’écoute de la présente interprétation, le claveciniste n’hésitant pas par ailleurs à inscrire l’ensemble des vingt-quatre préludes et fugues, et ainsi unifier ce premier cahier, sous l’angle de la lumière : son jeu respire le bonheur, une certaine joie de vivre, même dans des tonalités généralement plus mélancolique (Prélude et Fugue en mi mineur), plus résignée (Prélude et Fugue en si bémol mineur), plus sombre (Prélude et Fugue en fa mineur) ou inquiète (Prélude et Fugue en sol dièse mineur), en dépit des architectures robustes qu’il révèlera tout au long des deux heures que dure ce Premier Livre. Une version passionnante, à ne pas manquer. © Pierre-Yves Lascar/Qobuz
HI-RES23,09 €
CD16,49 €

Classique - À paraître le 25 septembre 2020 | NoMadMusic

Hi-Res Livret
HI-RES23,99 €
CD15,99 €

Musique de chambre - À paraître le 24 avril 2020 | Alpha

Hi-Res Livret
HI-RES23,99 €
CD15,99 €

Classique - À paraître le 10 avril 2020 | Bru Zane

Hi-Res Livret
Avec un dynamisme jamais démenti depuis sa création, le Centre de Musique Romantique Française installé au Palazzo Bru Zane de Venise continue ses publications d’œuvres françaises inconnues. Cette nouvelle exhumation nous vient de Budapest avec les forces du Purcell Choir et de l’Orfeo Orchestra, sous la direction de György Vashegyi. Il a été réalisé dans une salle de concerts aux dimensions de cathédrale dotée d’une acoustique exceptionnelle, qui donne un sentiment d’espace bienvenu à cette découverte. Si les protagonistes de cet opéra nous sont bien connus : Phèdre, Hippolyte, Thésée et Œnone, le compositeur l’est beaucoup moins. Méprisé avec hauteur par Berlioz soixante ans après cette création, Jean-Baptiste Lemoyne remporta pourtant un véritable triomphe en 1786 avec son opéra Phèdre chanté à l’Opéra (Académie Royale de Musique) par les meilleurs chanteurs de son temps. Comparé alors aux chefs-d’œuvre de Gluck, cet opéra méritait de sortir de l’ombre grâce à des qualités mélodiques et théâtrales indéniables. Né en Dordogne, Lemoyne avait étudié à Berlin avant de devenir second maître de musique de Frédéric le Grand, roi de Prusse et protecteur des arts. De retour en France, il dût se battre contre des cabales bien parisiennes, pris en tenaille entre les Gluckistes et les Piccinistes dont la fameuse querelle n’était pas encore éteinte. Phèdre fut un des grands succès de la fin de l’Ancien Régime au point de survivre jusqu’au début du XIXe siècle puis de tomber dans l’oubli jusqu’au début du nôtre. À la tête d’un des rares ensembles hongrois consacrés à la musique ancienne sur instruments d’époque, le fougueux et francophile György Vashegyi fait vivre à merveille toute l’intensité dramatique de cette partition avec un excellent quatuor de solistes internationaux. Une recréation qui met toutes les chances de son côté pour une résurrection réussie. © François Hudry/Qobuz
HI-RES23,49 €
CD16,49 €

Classique - À paraître le 8 mai 2020 | ECM New Series

Hi-Res Livret
HI-RES21,99 €
CD18,99 €

Classique - À paraître le 10 avril 2020 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - À paraître le 8 mai 2020 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - À paraître le 5 juin 2020 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - À paraître le 10 juillet 2020 | Decca (UMO) (Classics)

Hi-Res
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - À paraître le 1 mai 2020 | Mercury (Universal France)

Hi-Res
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - À paraître le 11 septembre 2020 | Decca (UMO) (Classics)

Hi-Res
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - À paraître le 10 avril 2020 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - À paraître le 12 juin 2020 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res