Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Musique symphonique - Paru le 5 juin 2012 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or
Les six symphonies de Piotr Ilyitch Tchaikovski se distinguent de leurs cousines austro allemandes (Bruckner, Brahms, Schumann, Mendelssohn) par une esthétique proche du poème symphonique, un sens narratif fortement développé, ce qui crée une ambiguïté stylistique notable, et accroît la complexité de leur interprétation. Dans cette nouvelle intégrale PentaTone, Mikhail Pletnev et son Orchestre National de Russie allègent le discours, l'épurent, tout en accusant les contrastes. Une passionnante intégrale!
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 4 mars 2014 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 1 février 2011 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 3 mai 2011 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
Comme en témoignent son intégrale des Symphonies et Poèmes Symphoniques chez Deutsche Grammophon, et son Lac des Cygnes paru chez Ondine, Mikhail Pletnev est devenu depuis quelques années avec son Orchestre National de Russie, soyeux en couleurs, et d'une grande souplesse rythmique, un interprète raffiné et ardent de Tchaïkovski. D'une belle liberté poétique, ce nouvel enregistrement de la Cinquième regarde du côté de l'élégance, du sous-entendu, de l'épure.
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 2 octobre 2012 | PentaTone

Hi-Res Livret
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 3 juillet 2015 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice - 5 Sterne Fono Forum Klassik
En cette année du centenaire de la mort de Scriabine, quoi de plus normal que nombre de nouveaux enregistrements lui soient dédiés… et quoi de plus normal, hélas, que ce soient plus ou moins toujours les mêmes œuvres puisque, du haut de ses quarante-trois de vie, le malheureux compositeur n’a eu que le temps d’écrire pour orchestre trois symphonies, deux poèmes symphoniques et un concerto pour piano. Et encore, seuls la troisième symphonie et les deux poèmes sont-ils de la « dernière » époque scriabinienne, celle qui s’ouvre sur de nouveaux mondes jusque-là inexplorés. Ce nouvel enregistrement signé Mikhail Pletnev allie la Première symphonie de 1900, un gigantesque ouvrage en six mouvements avec chœur et solistes vocaux – une de ces œuvres avec lesquelles le compositeur semble « fermer » le siècle romantique avec éclat – et le génialissime Poème de l’extase, une véritable orgie orchestrale et un monde sonore extraordinairement nouveau. © SM/Qobuz
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 23 février 2010 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Musique symphonique - Paru le 2 août 2011 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
Dix ans après leur intégrale chez Deutsche Grammophon, Mikhail Pletnev et l'Orchestre National de Russie poursuivent après les Quatrième et Cinquième leur parcours au sein du corpus symphonique de Tchaïkovski. Voici la 6è, la célèbre Pathétique, qui se distingue ici par sa clarté de textures, son extraordinaire richesse polyphonique et sa diaphane expressivité. Magnifique orchestre (les bois!), capté avec une profondeur de champ et une spatialisation inoubliables. Une version presque mendelssohnienne par sa légèreté!
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2004 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Quelle misère que la somptueuse musique de Taneïev ne soit pas plus souvent jouée, du moins en dehors de la sphère russe… Trop occupés que nous sommes à honorer son professeur Tchaïkovski et ses élèves Rachmaninov et Scriabine, nous en oublions son rôle primordial dans le répertoire russe, malgré qu’il ait écrit bien peu d’œuvres : des accents nationaux, certes, mais toujours dans une écriture teintée de polyphonie et de contrepoint d’essence plus germanique, voilà ce qu’offre Taneïev – et tout particulièrement dans ce chef-d’œuvre qu’est la Cantate À la lecture d’un psaume, qui n’a de cantate que le nom car en réalité il s’agit là d’un imposant triptyque symphonico-choral de l’ampleur d’un grand oratorio. Entre lyrisme exacerbé, caractère hautement dramatique, développement harmonique et mélodique de toute beauté, cet ouvrage de 1912-1915 est son ultime grand opus puisque le compositeur s’éteindra en 1915, des suites d’une pneumonie contractée lorsqu’il assista aux funérailles de son disciple Scriabine (dont la dette envers son maître semble évidente, à l’écoute de l’ouvrage). Une superbe redécouverte qu’il ne faut surtout pas laisser passer ! Enregistrement réalisé en public à Saint-Pétersbourg en 2003. © SM/Qobuz
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2006 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 1 avril 2016 | PentaTone

Hi-Res Livret
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 3 janvier 2012 | PentaTone

Hi-Res Livret
Le quatrième volet de la nouvelle intégrale des Symphonies de Tchaïkovski par Mikhail Pletnev et l'Orchestre National de Russie, dix ans après l'intégrale Deutsche Grammophon. Cette interprétation de la Première, sous-titrée Rêves d'hiver (Op. 13) se distingue par ses tempos modérés, son ton rhapsodique et intensément mélodique, ainsi que par des textures d'une grande transparence. Pletnev invente ici, avec maestria, un véritable monde sonore et expressif. Étonnant !
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Musique concertante - Paru le 1 janvier 2006 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 1 avril 2009 | PentaTone

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
La Quinzième et dernière Symphonie de Chostakovitch referme en douceur, en tendresse, en énigme aussi, la vie symphonique du compositeur qui devait s’éteindre quelques petites années après. Entre citations de Wagner – Tristan et La Tétralogie – ou de Rossini – Guillaume Tell – (les extrêmes !), écriture chambresque malgré la taille de l’orchestre requis, et une fin d’une insondable profondeur dans laquelle les percussions « d’enfant » s’éteignent doucement – tel le cœur de Chostakovitch ? – sur un accord à la tonalité équivoque, voilà un immense chef-d’œuvre dont l’immensité n’est d’ailleurs contestée par personne. Pour compléter l’album, Mikhaïl Pletnev et l’Orchestre National de Russie ont choisi la musique de scène pour Hamlet que le tout jeune compositeur – vingt-six ans en cette année 1932 – écrivit pour une production avant-gardiste dans la veine de ce qui se faisait alors encore en Union soviétique. On y remarque des allusions évidentes à la comédie musicale états-unienne de ce temps, aux musiques de cirque et de music-hall : c’est encore le Chostakovitch à l’humour grinçant mais attendri, loin des âpres hurlements de la période de guerre ou de l’après-guerre stalinien. Pas de plus grand contraste possible entre Hamlet et la Quinzième ! © SM/Qobuz
HI-RES28,77 €35,96 €(20%)
CD19,17 €23,96 €(20%)

Classique - Paru le 6 juillet 2018 | PentaTone

Hi-Res Livret
En ce mois de janvier 1936, Chostakovitch mettait la touche finale à sa Quatrième Symphonie lorsque retentit le tristement célèbre tocsin « Du chaos au lieu de musique » sonné par la Pravda, sous dictée de l’infâme Staline qui n’avait guère apprécié l’opéra Lady Macbeth de Mtsensk. Peu désireux de se retrouver pendant trente ans en vacances en Sibérie ou six pieds sous terre, le compositeur termina certes sa symphonie – dans la terreur d’entendre frapper à sa porte à minuit les terribles sicaires du NKVD, l’ancêtre du KGB –, laissa commencer les répétitions, mais il finit par la retirer de la programmation sous un prétexte futile, la mit dans un tiroir et l’oublia… pendant un quart de siècle, jusqu’en 1961 où elle fut enfin créée. C’est là l’une des plus âpres, des plus sombres, des plus sinistres œuvres de Chostakovitch qui n’en manque pourtant pas, et on peut imaginer qu’en effet elle aurait représenté pour Staline la goutte de vodka qui faisait déborder le vase. Staline toujours se trouvait, bien involontairement, à l’origine de la Dixième Symphonie, puisqu’elle fut écrite dans le sillage de la mort de la bête, en 1953. Certes, cette œuvre n’est guère plus légère que la Quatrième, et le Scherzo central est un de ces moments rageurs et brutaux que l’on connaît de Chostakovitch ; mais le troisième, lyrique en diable, chasse déjà les nuages tandis que le dernier, avec le célèbre thème-signature DSCH, semble ouvrir une nouvelle ère. L’Orchestre National de Russie, fondé en 1990 par le pianiste et chef Mikhaïl Pletnev – Premier Prix du Concours Tchaïkovski cuvée 1978, qui dirige aussi l’enregistrement – évolue ici en plein dans son élément naturel. © SM/Qobuz

Classique - Paru le 11 janvier 2019 | PentaTone

Téléchargement indisponible