Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Musique vocale sacrée - Paru le 5 mai 2017 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or de l'année - Diapason d'or - Diapason d'or / Arte - 5 Sterne Fono Forum Klassik
« Comme la Missa solemnis de Beethoven fut en 2015 le chant du cygne d'Harnoncourt, le retour de Belohlavek, miné par la maladie mais glorieux, au Stabat Mater de Dvorak nous tire des larmes. [...] Vingt-cinq ans après sa gravure sous pavillon Chandos, superbe réalisation qui l'emporte haut la main sur un remake inhibé avec l'Orchestre symphonique de Prague (Supraphon), Jiri Belohlavek relit le Stabat Mater de Dvorak en abolissant toute distance. [...] Les micros nous placent au pied de la croix pour offrir une perspective saisissante, toujours à hauteur d'homme. [...] (Diapason, juillet/août 2017 / Nicolas Derny)Terrassé par un cancer, Jiri Belohlavek s'est éteint le 1er juin 2017 à l'âge de soixante et onze ans, chez lui, à Prague où il était né le 24 février 1946. disparu le 1er juin 2017
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2014 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
HI-RES68,49 €
CD48,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2014 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret Distinctions 5 Sterne Fono Forum Klassik
Quittant son label historique (SUPRAPHON) pour DECCA, l'Orchestre Philharmonique Tchèque propose son nouvel enregistrement des Symphonies et des Concertos (violoncelle, violon & piano) de l'enfant du pays Antonin Dvorak. Auréolé par une carrière mondiale, Jiří Bělohlávek est actuellement le directeur musical de la célèbre phalange tchèque depuis 2012, après l'avoir été brièvement au début des années quatre-vingt-dix. Cette nouvelle intégrale a été enregistrée dans la célèbre salle du Rudolfinum de décembre 2012 à décembre 2013. Une somme admirable qui permet de se pencher tout particulièrement sur les premières Symphonies de ce compositeur qui s'est construit tout seul et dont la musique est inséparable de sa terre natale. FH
HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2012 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2001 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES26,99 €
CD19,49 €

Classique - Paru le 20 mars 2020 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res
Après avoir enregistré l’intégrale des Symphonies d’Antonín Dvořák avec la Philharmonie tchèque, dont il était le directeur musical de 2012 à 2017, le grand chef d’orchestre Jiří Bělohlávek avait entrepris de graver les œuvres religieuses de son compatriote, mais la mort l’en a empêché. Terrassé par un cancer en 2017 à l’âge de 71 ans, il a eu le temps d’enregistrer le Stabat Mater quelques semaines seulement avant sa mort, ainsi que les dix Chants bibliques, Op. 99 présents sur ce nouvel album. Le projet est repris aujourd’hui par Jakub Hrůša qui a dirigé le Requiem et le Te Deum durant le Festival Dvořák de Prague d’octobre 2017. Réalisé quelques semaines seulement après la mort de Jiří Bělohlávek, cet enregistrement prend dès lors la tournure d’un hommage posthume au chef disparu. Composé en 1890, le Requiem fut créé l’année suivante à Birmingham sous la direction de Dvořák. Nul évènement n’est venu inspirer cette splendide messe des morts, dont la sobriété évoque à la fois la mélancolie du départ et l’espérance d’une vie future excluant tout désespoir. Généralement considéré comme l’œuvre la plus profonde de son auteur, le Requiem correspond aux questionnements existentiels de Dvořák à l’approche de la cinquantaine. L’œuvre est parcourue d’une foi profonde et sincère sans aucune référence folklorique, magnifiée par une écriture chorale pleine de grandeur et une instrumentation délicate. L’homme simple qu’était Dvořák laisse dans ces pages une véritable méditation sur la destinée humaine. © François Hudry/Qobuz
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 7 octobre 2016 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret
Certes inspirées par les Danses hongroises de Brahms, les Danses slaves de Dvořák diffèrent radicalement sur plusieurs points. Là où Brahms avait directement emprunté des thèmes populaires hongrois ou tziganes, Dvořák développa son propre folklore personnel et imaginaire, se servant de bases harmoniques, rythmiques et de tournures mélodiques spécifiques du monde slave sans jamais se servir directement dans le fonds. Brahms n’a lui-même orchestré qu’une partie de ses danses, Dvořák les a toutes orchestrées lui-même à partir de sa version initiale pour piano à quatre mains. Enfin, si le genre « à la hongroise » faisait déjà fureur bien avant le temps de Brahms, l’incursion dans le monde slave faisait – tchèque, morave, bohémien… – office de nouveauté. La première série de huit Danses publiées en 1878 connut un tel succès que bientôt, l’éditeur Simrock en commanda une seconde en 1886, non moins célèbre. On y retrouve des danses telles que le furiant, la dumka, la polka, la mazurka, le kolo, la polonaise, pour ne citer que les plus prononçables. La Philharmonie Tchèque est dans cette musique comme un poisson dans l’eau, est-il besoin de le souligner. Enregistrements réalisés en décembre 2014 et octobre 2015. © SM/Qobuz
HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2012 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res