Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

1 album trié par Date : du plus récent au moins récent et filtré par Classique, Ludwig van Beethoven, Copyright Control, Paraty et Depuis 1 an
HI-RES23,09 €
CD16,49 €

Classique - Paru le 22 mars 2019 | Paraty

Hi-Res
Les sonates pour violoncelle et piano de Beethoven couvrent toute sa vie créative. Les deux œuvres de l'Opus 5 ont été composées en 1796 et ont été dédiées au roi Frédéric-Guillaume ll de Prusse. Le compositeur, lui même pianiste virtuose, a incorporé de nombreuses techniques inspirées de Jean-Louis Duport, l'un des violoncellistes de la Cour de Frédéric ll et l'un des musiciens les plus vénérés de son époque. La Troisième Sonate Op. 69 a été composée au même moment que les 4e et 5e symphonies, et les quatuors à cordes dédiés au prince Razumovsky. Dédiée au baron Ignatz von Gleichenstein, il est probable qu'elle fut créée par le violoncelliste Joseph Linke, Czerny l'accompagnant au piano. La partition révèle une brillante invention thématique d'un esprit tendre et lyrique, très proche de la Pathétique. Les deux Sonates de l'Opus 102 ont été composées au début de la "période tardive", dans les années 1815-1816, considérée comme visionnaire. Elles étaient dédiées à la comtesse Marie Erdődy. Œuvres de la maturité, elles ouvrent les portes du romantisme, tant par leur liberté formelle que par leurs audaces rythmiques et mélodiques. © Paraty