Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

206 albums triés par Date : du plus récent au moins récent et filtrés par Classique et deutsche harmonia mundi
16,99 €
14,49 €

Classique - À paraître le 12 avril 2019 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res
16,99 €
14,49 €

Classique - À paraître le 5 avril 2019 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res
Après ses albums thématiques consacrés à la musique à Sanssouci et à Versailles ou ses enregistrements avec Andreas Scholl, voici que la flûtiste à bec Dorothee Oberlinger nous revient avec cette « Night Music », alternant de mystérieuses pièces anonymes pour flûte solo avec des œuvres de Vivaldi et de compositeurs français arrangés pour l’occasion. C’est La Senna festeggiante d’Antonio Vivaldi qui sert de lien programmatique entre l’Italie et la France. On se souvient en effet que le compositeur vénitien avait écrit cette sérénade comme cadeau à Louis XV, pour des raisons autant musicales que diplomatiques. C’est donc tout naturellement que Dorothee Oberlinger et ses complices de l’ensemble I Sonatori de la Gioiosa Marca ont choisi des pièces de Jean-Baptiste Lully (autre lien entre l’Italie et la France), Nicolas Chédeville ou Jacques-Martin Hotteterre. Cette relation entre les deux nations n’est toutefois qu’un prétexte secondaire à cet album avant tout dédié aux sortilèges de la nuit, avec des découvertes et des surprises dont certaines sont malicieuses et signées de Biber ou de… Thelonious Monk, avec ce Round Midnight revisité et baroquisé. Un décalage anachronique qui lui sied ma foi assez bien. © François Hudry/Qobuz
2,99 €
2,49 €

Classique - Paru le 22 mars 2019 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res
2,99 €
2,49 €

Classique - Paru le 15 mars 2019 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res
2,99 €
2,49 €

Classique - Paru le 15 mars 2019 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res
16,99 €
14,49 €

Classique - Paru le 8 mars 2019 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res
16,99 €
14,49 €

Classique - Paru le 8 mars 2019 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res Livret
16,99 €
14,49 €

Classique - Paru le 8 mars 2019 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res
Le mariage de Guillaume V de Bavière et de Renée de Lorraine en 1568 à Munich fut l’occasion d’un invraisemblable étalage de richesse, de réjouissances populaires, de tournois, de feux d’artifice, de messes, de représentations théâtrales y compris des farces improvisées, de concerts, et bien sûr de festins royaux auxquels assista la crème des têtes couronnées – catholiques, s’entend – de l’époque. On y fit montre des équipages et des atours les plus extravagants, quitte à se ruiner pendant quelques temps…, et les chroniqueurs, quelque peu flagorneurs, n’hésitèrent pas à parler du « mariage de deux demi-dieux ». Bien sûr l’événement fut dûment documenté, de sorte que l’on connaît avec une raisonnable exactitude le déroulement des diverses journées. Le compositeur de la cour n’était autre que le célébrissime Roland de Lassus, à qui fut confiée l’organisation musicale des réjouissances. Certes, les documents d’époque ne précisent pas les programmes musicaux précis mais on connaît quand même quelques noms d’œuvres : une majorité de pièces du maître de chapelle en titre, mais aussi quelques ouvrages d’Annibale Padovano (une somptueuse Messe à 24 voix) et d’Alessandro Striggio (un extravagant Ecce beatam lucem à 40 voix !). L’ensemble Musica Fiata de Roland Wilson et La Capella Ducale se saisissent de ces fabuleuses partitions avec gourmandise et passion. Les sonorités de ce milieu du XVIe siècle, il faut l’avouer, sont d’une richesse inouïe. © SM/Qobuz
16,99 €
14,49 €

Classique - Paru le 8 mars 2019 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res Livret
2,99 €
2,49 €

Classique - Paru le 1 mars 2019 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res
2,99 €
2,49 €

Classique - Paru le 1 mars 2019 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res
2,99 €
2,49 €

Classique - Paru le 22 février 2019 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res
2,99 €
2,49 €

Classique - Paru le 22 février 2019 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res
16,99 €
14,49 €

Classique - Paru le 15 février 2019 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res
C’est en 1634 que parut à Naples un fondamental recueil d’histoires et de légendes folkloriques, le Pentamerone ou Lo cunto de li cunti, autrement dit « Le Conte des contes », rassemblé par Giambattista Basile. Pour la toute première fois dans l’Histoire, ces mythes, dictons, légendes, récits qui jusque-là ne se transmettaient qu’oralement, se retrouvent fixés sur le papier ; sans doute l’éditeur s’adressait-il à un public averti, capable de saisir les principes moraux et éthiques, les ambiguïtés et les métaphores, cachées dans ce qui pouvait n’apparaître que comme un divertissement. Tous les cinq jours, dix histoires racontent chacune des dix histoires en dialecte napolitain – d’où le nom « Pentamerone », « cinq jours ». On retrouvera nombre de ces contes bien plus tard, chez Perrault puis Grimm qui, d’ailleurs, rédigea la préface de la première traduction allemande deux siècles plus tard… Bien sûr, le recueil ne comporte pas une note de musique : c’est un livre de contes. L’ensemble Oni Wytars s’est donc attelé à rassembler des chansons populaires de l’époque ou antérieures, mais aussi des villanelles, tarentelles ou canzones de compositeurs connus tels que Baldassare Donato ou Giovanni Girolamo Kapsberger, en les faisant « coller » sur les textes en fonction du rythme inhérent à la prosodie. Le résultat est d’autant plus convaincant que tout semble droit sorti à la fois du fond des temps mais aussi de la liesse folklorique intemporelle, avec des voix vives et alertes, des instruments facétieux, un vrai plaisir à la fois savant et populaire. © SM/Qobuz
16,99 €
14,49 €

Classique - Paru le 15 février 2019 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res Livret
2,99 €
2,49 €

Classique - Paru le 15 février 2019 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res
2,99 €
2,49 €

Classique - Paru le 15 février 2019 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res
2,99 €
2,49 €

Classique - Paru le 8 février 2019 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res
2,99 €
2,49 €

Classique - Paru le 1 février 2019 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res