Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES25,99 €
CD19,99 €

Classique - Paru le 8 mars 2015 | Solstice

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Cet enregistrement ne se propose rien d‘autre que prouver la justesse de la recommandation maintes fois répétée par Cuthbert Girdlestone, l’un des plus éminents ramistes contemporains :”Je suis de l’avis de ceux qui disent que la musique pour clavecin de Rameau gagne à être transférée au piano. […] Il n’est pas nécessaire de s’imaginer qu’en prophète nostalgique, il rêvait de jours meilleurs où il y aurait des instruments plus beaux et plus gros. Mais je crois qu’il entendait sa musique moins exclusivement avec le timbre du clavecin dans l’oreille. Il l’entendait certes comme musique de clavier, mais il devait la percevoir plus abstraitement que Couperin. Tous ses effets sont naturellement possibles sur l’instrument ancien, mais ce sont des effets qui, comme au clavecin et au piano, sont plus dynamiques sur ce dernier, alors que ceux de Couperin sont souvent d’un ordre que le piano a perdu la capacité de rendre”.
HI-RES25,99 €
CD19,99 €

Musique symphonique - Paru le 1 mars 2015 | Solstice

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - 4 étoiles de Classica - Hi-Res Audio
Au début des années 70, la société rouennaise Téléson convainc Pierre Labric d’enregistrer un grand nombre de pièces du répertoire, au premier rang desquelles les symphonies de Vierne et de Widor ainsi que l’oeuvre de Demessieux – trois grands ensembles qu’elle cède à la Musical Heritage Society alors basée à New York. Celle-ci les édite sous forme de trois coffrets qui vont vite devenir introuvables. Après trente ans d'absence, Solstice réédite aujourd'hui ces Vierne magnifiques d'équilibre et de sonorités.
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 septembre 2015 | Solstice

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 1 mars 2015 | Solstice

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Le second volume de l’intégrale des pièces pour violon et piano de Sarasate que réalise le jeune violoniste Diego Tosi, entouré du pianiste Denis Pascal. Après un premier volume dédié à l’influence de l’opéra sur l’écriture du virtuose, Tosi s’intéresse aux sources proprement espagnoles de l’œuvre de Sarasate, avec évidemment Danses, Jota et Fandango à l’appui.
HI-RES26,99 €
CD17,99 €

Classique - Paru le 26 février 2018 | Solstice

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 4 janvier 2015 | Solstice

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 mars 2015 | Solstice

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Les deux grandes Improvisations figurant sur ce CD sont des documents extraits des « récitals annuels » que l’organiste de Notre-Dame offrait chaque année au public et qui attiraient à la cathédrale la foule des grands jours. Le récital annuel du 29 mai 1974 était consacré à la DANSE . En fin de programme, il improvisa six mouvements d’une Suite de danses improvisées dont deux mouvements nécessitèrent le concours de percussionnistes appelés au dernier moment ! Quatre ans plus tôt, il avait donné le 27 février 1970, un autre récital que beaucoup considèrent comme l’un des plus grands qu’il ait jamais donnés. Le thème cette fois-là était le CHORAL : un Prélude, Adagio et Choral varié improvisés. Une improvisation de très grande dimension, qui reprenait dans ses grandes lignes le plan de l’œuvre de M. Duruflé sur le « Veni Creator ». Il serait vain de passer ici en revue les multiples facettes de l’art de ce génial improvisateur : la pièce ne parle-t-elle pas d’elle-même ?
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique symphonique - Paru le 15 février 2015 | Solstice

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
On sait que, par tempérament, Cochereau ne faisait pas que se réclamer du courant symphoniste mais que, propice aux longs développements, la symphonie avait sa préférence au concert […] Force est cependant de constater la sous-représentation de cette forme dans sa discographie actuelle […] Jusqu’à présent, nous ne disposions pas, le concernant, de productions quifussent de dimensions comparables à celles, par exemple, d’une symphonie de Vierne. Le présent album met fin à cette carence en présentant deux amples symphonies conçues dans ce que l’on peut considérer comme les années fastes de Cochereau à Notre-Dame.
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 20 août 2018 | Solstice

Hi-Res Livret
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 25 août 2014 | Solstice

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Les compositeurs dont les noms figurent ici, musiciens très souvent à l’honneur dans les programmes des Duruflé, pourraient s’écrire en lettres majuscules dans l’arbre généalogique de l’orgue français, filiation qui relie les “pères fondateurs” aux générations en activité jusque dans les années d’après-guerre. A côté des interventions très maîtrisées de Marie-Madeleine, celles de Maurice Duruflé se distinguent par des options bien en accord avec ce qu’il professait : sobriété, sens de l’architecture et des progressions, respect de la grande ligne, expression sensible mais éloignée de tout sentimentalisme et recherche d’équilibre. Ces mêmes qualités affectent d’ailleurs sa musique, laquelle entrouvre parfois la porte de l’idéal jardin que, loin des violences ordinaires, il cultivait avec patience. - François Sabatier
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 1 août 2016 | Solstice

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 mars 2017 | Solstice

Hi-Res Livret
HI-RES22,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 5 avril 2015 | Solstice

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Hi-Res Audio
Le grand organiste André Marchal, un peu oublié de nos jours, signe ici une intégrale claire, transparente et puissante de l'œuvre d'orgue de César Franck. Son jeu, tout en douceur, traduit parfaitement les méandres polyphoniques de la musique du maître français.
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 septembre 2013 | Solstice

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Les pièces qui composent le programme de ce disque ont été interprétées dans le cadre des récitals d’orgue qui, il y a de cela une quarantaine d’années, se donnaient à Notre-Dame de Paris, le dimanche avant la messe du soir. Chaque fois, leur enregistrement s’effectuait d’une traite la veille, à l’issue de la seconde répétition – l’interprète s’interdisant alors tout remords et par conséquent tout montage. Il s’agissait donc en quelque sorte d’une prise en direct – mais sans public. Après bien d’autres, ce document sonore témoigne de la façon dont sonnait l’instrument en ce temps-là.
HI-RES35,99 €
CD23,99 €

Piano solo - Paru le 1 mars 2015 | Solstice

Hi-Res Livret Distinctions Choc de Classica
« "C'est une musique qui sent bon" : rare et significatif éloge de Debussy pour un compositeur français qu'il est grand temps de réhabiliter [...] À la clarté de jeu s'ajoute un très beau toucher, fluide mais toujours précis. Une réalisation importante donc, et un excellent pianiste à découvrir » (Classica, mars 2015 / Jacques Bonnaure). Ajoutons que c'est à la pianiste française Françoise Thinat que l'on doit les tout premiers enregistrements (en 1992) de la musique de Déodat de Severac dont personne ne parlait jusque-là. Vinrent plus tard les presque intégrales par Aldo Ciccolini et plus récemment François-Michel Rignol.
HI-RES25,99 €
CD19,99 €

Classique - Paru le 1 septembre 2015 | Solstice

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 24 avril 2015 | Solstice

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 août 2016 | Solstice

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
« La musique de Gershwin permet la liberté de l’imagination interprétative ; le chemin de sa réussite est la connaissance de ce qui a nourri cette musique : les « musicals » dans lesquels les Américains sont inimitables, les longues phrases sentimentales des chansons, certains éléments du jazz et, surtout, l’ambiance de Broadway. Même s’il fut critiqué, Gershwin n’en est pas moins resté l’un des musiciens les plus proches du public et, pourrait-on dire, des publics. Le temps ayant passé, il prend maintenant sa place légitime dans l’histoire de la musique car, « il fut indiscutablement un novateur… » Michel Philippot
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 9 novembre 2015 | Solstice

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 15 février 2015 | Solstice

Hi-Res Livret
Improvisateur sans rival, ancien élève de l’Institution des Jeunes Aveugles et du Conservatoire de Paris, Augustin Barié, que la muse de la musique avait comblé de ses dons, donnait à ses maîtres les plus grands espoirs. Il disparut prématurément, à peine âgé de trente-deux ans. L’œuvre publiée par celui qui fut organiste de Saint-Germain-des-Prés comprend Trois Pièces et une Symphonie, laquelle demeure un des sommets de la musique d’orgue française parue à la veille de la Grande Guerre [...] La richesse de la langue, la logique du plan disent à quel degré de maturité avait atteint cet aveugle de vingt-huit ans en qui, suivant le mot de Vierne, “brûlait une flamme ardente”. - Norbert Dufourcq