Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 25 août 2014 | Mirare

Hi-Res Livret Distinctions Choc de Classica
À l’apogée du baroque et loin de tout formalisme, Telemann célèbre dans ces quatuors la réunion des langages européens de son temps. Son imagination s’y renouvelle sans cesse dans le but unique de séduire et de charmer. Un bonheur de tous les instants mis en lumière par le jeune ensemble baroque français Les Ombres emmené par Margaux Blanchard à la viole de gambe et Sylvain Sartre à la flûte traversière.
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Musique de chambre - Paru le 12 janvier 2015 | Mirare

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles Classica
Figure marquante de l’Europe musicale du XVIIIe siècle, Telemann jouissait en son temps d’une plus grande réputation encore que Bach. Ce grand maître de la musique instrumentale, ouvert aux influences françaises, italiennes et au nouveau style galant qui fleurit en Allemagne, réussit avec panache, dans sa musique de chambre notamment, la synthèse d’un style européen, à la croisée des chemins entre baroque et classicisme.