Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

29,99 €
19,99 €

Classique - Paru le 3 mai 2019 | Toccata Classics

Hi-Res Livret
2,99 €
1,99 €

Classique - Paru le 22 mars 2019 | Decca (UMO) (Classics)

Hi-Res
14,99 €
9,99 €

Concertos pour violon - Paru le 15 mars 2019 | Gramola Records

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
16,99 €
14,49 €

Classique - Paru le 8 février 2019 | RCA Red Seal

Hi-Res
13,49 €
8,99 €

Classique - Paru le 18 janvier 2019 | Glance

Hi-Res
8,99 €
5,99 €

Classique - Paru le 11 janvier 2019 | Naxos

Hi-Res Livret
16,99 €
14,49 €

Classique - Paru le 4 janvier 2019 | Sony Classical

Hi-Res
7,45 €
4,95 €

Classique - Paru le 16 novembre 2018 | UNQUIET

Hi-Res
21,49 €
14,99 €

Classique - Paru le 21 septembre 2018 | Decca (UMO) (Classics)

Hi-Res Livret
11,99 €
7,99 €

Musique concertante - Paru le 7 septembre 2018 | Royal Philharmonic Orchestra

Hi-Res Livret
21,49 €
14,99 €

Classique - Paru le 24 août 2018 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
Le moins que l’on puisse dire de la soprano états-unienne Nadine Sierra, c’est qu’elle n’a pas tardé à se hisser au sommet ! À vingt-quatre ans, elle chantait déjà Gilda à l’Opéra de Miami, l’année suivante elle reprenait le rôle à la Scala – excusez du peu – puis à l’Opéra-Bastille, tout en faisant ses débuts au MET de New York. Dans cet album, elle nous propose un florilège mêlant les États-Unis de Bernstein, Stephen Foster et Ricky Gordon, le Brésil de Villa-Lobos, l’inclassablement international Stravinski du Rake’s Progress, des arias mettant en avant les qualités et la luminosité de sa voix. Notez aussi l’impeccable émission vocale, loin de toute tendance italianisante à « en faire trop » ; on pourrait, pourquoi pas, comparer sa manière de chanter à celle de Dawn Upshaw. Quoi qu’il en soit, il s’ouvre devant Nadine Sierra une voie royale qu’on lui souhaite longue et stellaire ; en osant imaginer qu’elle saura aisément éviter les écueils de la surexploitation que sèment bien des agents peu scrupuleux dans l’océan lyrique ! © SM/Qobuz
26,99 €
19,49 €

Classique - Paru le 3 août 2018 | Decca (UMO) (Classics)

Hi-Res
2,99 €
1,99 €

Classique - Paru le 13 juillet 2018 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res
2,99 €
1,99 €

Classique - Paru le 15 juin 2018 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res
4,99 €
3,49 €

Classique - Paru le 1 juin 2018 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 20 avril 2018 | SOMM Recordings

Hi-Res Livret
29,99 €
19,99 €

Classique - Paru le 6 avril 2018 | SOMM Recordings

Hi-Res Livret
14,49 €
9,99 €

Classique - Paru le 2 février 2018 | Signum Records

Hi-Res Livret
21,49 €
14,99 €

Classique - Paru le 1 décembre 2017 | Decca (UMO) (Classics)

Hi-Res
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 17 novembre 2017 | SOMM Recordings

Hi-Res Livret Distinctions 5 Sterne Fono Forum Klassik
À l’écoute du Concierto fantastico d’Albéniz pour piano et orchestre, un ouvrage écrit et créé en 1887 – la première maturité donc –, on se demande s’il s’agit bien du compositeur hispanisant que l’on connaît : seules quelques tournures rappellent parfois la péninsule ibérique, mais c’est bien plus à Schumann ou Grieg que l’on penserait de prime abord ! C’est qu’à cette époque, le compositeur ne faisait que commencer à se pencher sur l’infinie richesse folklorique espagnole, qu’il intégrerait peu après de manière plus « travaillée » dans sa musique. Voyons donc dans ce concerto un ouvrage de la transition. Plus rare encore, le Concerto de Francisco Mignone (1897-1986), compositeur certes Brésilien mais dont les racines se trouvent aussi en Italie, un petit chef-d’œuvre écrit en 1958 dans un langage qui pourrait tout autant évoquer les inquiétantes forêts amazoniennes, les danses équivoques d’Amérique du Sud ou les sauvageries « mécaniques » d’un Prokofiev ! Voilà bien une œuvre à découvrir, et que l’on aimerait entendre en concert un de ces jours. En complément de programme, la pianiste brésilienne Clelia Iruzun nous propose deux pièces franchement hispanisantes d’Albéniz, et deux Valsas de esquina (« Valses en coin » / « Valses d’angle »), écrites dans un style fort brésilien entre 1938 et 1943) de Mignone. C’est vraiment à découvrir, tout ça. © SM/Qobuz