Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

11,24 €14,99 €
7,49 €9,99 €

Musique concertante - Paru le 5 novembre 2013 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Editor's Choice - 4 étoiles de Classica
11,24 €14,99 €
7,49 €9,99 €

Classique - Paru le 1 octobre 2013 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles de Classica - Hi-Res Audio
Sir Andrew Davis complète, avec ce troisième volume chez Chandos, la musique orchestrale de Gustav Holst. Après Les Planètes (volume 2), voici The Mystic Trumpeter et la Première Symphonie chorale, cette fois avec le BBC Symphony Chorus & Orchestra. The Mystic Trumpeter, écrite en 1904 et révisée en 1912, a été jouée seulement deux fois du vivant de Holst et ne fut pas redonnée avant 1980 ; basé sur Leaves of Grass de Walt Whitman, cet ouvrage laisse clairement entendre l'influence de la pensée hindouiste et l'usage de la bitonalité. La Choral Symphony de 1923, que Holst considérait lui-même comme l'une de ses meilleures œuvres et qu'il composa après l'échec de son opéra The Perfect Fool, est écrite sur des poèmes de John Keats offrant de multiples possibilités propres à stimuler l'imaginaire musical du compositeur.
12,74 €14,99 €
8,49 €9,99 €

Musique symphonique - Paru le 5 octobre 2018 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Le Choix de France Musique
Pauvre Holst ! Rester à jamais célèbre dans l’esprit des mélomanes de la postérité pour une seule et unique œuvre, Les Planètes, alors qu’on a à son actif huit opéras, autant de musiques de scène, des dizaines de pièces orchestrales – surtout des suites –, autant d’œuvres pour piano et de musique de chambre, encore plus de mélodies et un déluge de pièces chorales… De cette intégrale des œuvres orchestrales, voici le quatrième volume, dont la pièce maîtresse est sans doute la Symphonie « The Cotswolds » de 1900, son unique incursion dans cette forme – si l’on exclut une symphonie chorale sous forme de suite. Il s’était bien lancé dans une seconde symphonie à la toute fin de sa vie, mais n’en écrivit jamais que le Scherzo, que l’on entend aussi dans ce volume ; un mouvement d’une extraordinaire verdeur, insolent et vif, mais il est vrai que Holst n’avait alors que cinquante-huit ans et aucun plan particulier pour s’éteindre l’année suivante. La merveilleuse Moorside Suite, originellement pour orchestre de vents, 1928, le montre en pleine possession de ses moyens et débordant d’imagination. À découvrir aussi, Indra de 1903, écrit à Berlin sous influence de Wagner sans doute, de l’orientalisme ambiant bien évidemment. D’ailleurs, Holst sera très attiré par la musique et les cultures indiennes, au point d’écrire un opéra Sita d’après des sources sanskrites. L’Orchestre Philharmonique de la BBC est placé sous la direction de Sir Andrew Davis. © SM/Qobuz
12,74 €14,99 €
8,49 €9,99 €

Classique - Paru le 6 juillet 2018 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice
Bon, admettons que l’expression « 120 ans de mélodie du Royal College of Music » est un soupçon tirée par les cheveux, puisque le premier des compositeurs qui y fit ses études fut Thomas Dunhill en 1893, et le dernier à en sortir Anthony Turnage en 1982, mais comme il y est maintenant professeur, admettons, admettons. Quoi qu’il en soit, le choix qu’a fait Sarah Connolly de ce magnifique éventail de songs anglais tout au long du XXe et jusqu’au début du XXIe siècle témoigne de la richissime scène mélodique anglaise : Britten bien sûr, Holst, Somervell, Gurney et Tippett parmi les plus célèbres y compris hors des îles britanniques, mais aussi des compositeurs plus confidentiels peut-être mais ô combien fondamentaux comme Morean, Rebecca Clarke, Stanford, Bridge et Parry, voilà de quoi offrir un beau voyage à travers le temps. On notera que l’album comporte trois premières discographiques mondiales, une évidente – Farewell de Turnage, écrit spécifiquement pour Sarah Connolly pour cet enregistrement – et une stupéfiante, deux mélodies de Britten que le compositeur avait initialement conçues pour son magique Charm of Lullabies de 1947 et laissées de côté, car il était de son habitude, dans ses cycles de mélodies, d’en faire un peu plus afin de se laisser la possibilité de retrancher. Ces deux « lullabies » sont donc restées sous forme de manuscrit, assez difficile à déchiffrer mais suffisamment clair pour que les deux pièces sortent finalement de leur sommeil de Blanche-Neige, soixante ans après leur composition. Ajoutons que la riche et somptueuse voix de Connolly, délicatement accompagnée par Joseph Middleton, fait merveille dans cet exquis répertoire. © SM/Qobuz
14,99 €
9,99 €

Musique de chambre - Paru le 7 avril 2017 | Farao Classics

Hi-Res Distinctions 4 étoiles de Classica
« Même si la musique de chambre de Holst ne montre pas encore la puissante originalité des Planètes ou de L'Hymne à Jésus, elle fait preuve d'une remarquable sûreté de main et révèle les sources auxquelles s'abreuva sa forte personnalité. [...] Le Sextuor, enregistré en première mondiale, constitue le plat de résistance. [...] Le Quintette à vents et les Trois pièces confirment une originalité profondément ancrée dans le sol anglais : le jeune Holst y revisite Bach, Byrd et Purcell dans une perspective vivifiée par le folksong et des tournures harmoniques originales. [...] Cette gravure du Quintette à vents s'impose comme une référence. Assurément, les "œuvres de jeunesse" n'ont pas de meilleurs avocats que de jeunes interprètes.» (Classica, février 2018 / Michel Fleury)
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 5 juin 2012 | LPO

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Le London Philharmonic Orchestra prend part aux festivités du Jubilé de Diamant de la Reine Elizabeth II de juin 2012, avec cet album d'oeuvres qui illustrent l'histoire anglaise et londonienne. Des Country Gardens de Percy Grainger à Britannia de Thomas Arne, en passant par le thème de James Bond et les Pompes et Circonstances d'Edward Elgar, c'est un festival de musique anglaise que nous offre le LPO, sous la direction de David Parry !
18,99 €
15,99 €

Classique - Paru le 28 septembre 2018 | Sony Classical

Hi-Res Livret
« Lang Lang – Piano Magic » est une compilation d’enregistrements divers et variés réalisés entre 2010 et 2014 ; l’album réunit des pièces brèves, ou aussi des mouvements isolés, qui comptent parmi les plus populaires de la littérature pour piano – souvent à usage de bis, d’ailleurs. En quelques minutes, chacun de ces morceaux fait apparaître son univers en miniature, comme par magie, d’où sans doute le titre. Si la majorité appartient résolument au domaine de l’éblouissante virtuosité, le pianiste n’oublie pas de proposer aussi quelques moments moins éclatants, à la faveur d’un brin de douceur ou de solennité. Voire de facétie, avec le magnifique Entertainer de Scott Joplin qui referme l’album, joué avec quelque humour décalé et une vision toute personnelle du rythme et de quelques tournures mélodiques, que Lang Lang fait passer par bien des prismes jazzy, comme s’il ré-improvisait l’œuvre au fur et à mesure. © SM/Qobuz
16,99 €
14,49 €

Classique - Paru le 23 juillet 2014 | Masterworks

Hi-Res Livret
6,99 €
6,99 €

Classique - Paru le 15 juillet 2014 | BnF Collection

Hi-Res
25,19 €
17,99 €

Classique - Paru le 24 décembre 2017 | harmonia mundi

Hi-Res Livret
Héhé, voilà une idée qu’elle est bonne, comme le disait le regretté Michel Colucci. Plutôt que de s’enfler la gidouille avec d’insipides chocolats, en ouvrant une petite fenêtre en carton sur un calendrier de l’avent orné cucul-la-pralinissimes dessins, pourquoi ne pas ouvrir, chaque jour depuis le début de l’Avent, une petite pièce chorale du jour ? C’est cette idée-qu’elle-est-bonne qu’a eu l’excellent chœur britannique ORA que dirige Suzi Digby : vingt-quatre pièces chorales a capella appartenant quasiment toutes au répertoire britannique récent, et dont deux ont été créées spécifiquement pour (et par) l’ensemble. ORA est un de ces brillants chœurs dont la sphère anglo-saxonne, en l’occurrence quelque 24 voix de haut niveau, et dont la quête est de ressusciter, en quelque sorte, l’engouement que connaissait la Renaissance pour la musique chorale contemporaine de Byrd ou Tallis… d’où ses programmes très souvent contemporains – le contemporain le plus éloigné de l’avant-garde atonale, sérielle et assimilé des années 70 et 80, précisons-le tout de suite : on se situe dans la lignée des grands compositeurs choraux britanniques que sont Vaughan Williams, Elgar, Holst, Parry, Stanford Berkeley, Finzi ou, plus près de nous, des stars telles que Rutter ou Tavener dont le langage peut même parfois s’approcher du jazzy ou du Gospel. © SM/Qobuz
8,99 €
5,99 €

Musique chorale (pour chœur) - Paru le 13 juillet 2018 | Naxos

Hi-Res Livret
11,49 €
9,99 €

Musique symphonique - Paru le 28 juillet 2006 | Warner Classics

Hi-Res Livret
21,49 €
14,99 €

Classique - Paru le 1 décembre 2017 | Decca (UMO) (Classics)

Hi-Res
19,49 €
13,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2011 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 15 avril 2014 | Groupe Analekta, Inc

Hi-Res
14,99 €
9,99 €

Musique vocale (profane et sacrée) - Paru le 16 novembre 2018 | Carus

Hi-Res Livret
19,49 €
13,99 €

Classique - Paru le 21 octobre 2016 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret
Le principe de l’ensemble Voices8 est de présenter les pièces du présent album dans une relecture faisant une large place à la réverbération, aux sonorités planantes – celles des plaines baltes enneigées, en vérité – autour de Plainscapes de Vasks et de Nunc dimittis de Pärt, deux compositeurs représentatifs de cette partie du monde. Les techniques d’enregistrement elles-mêmes soulignent l’aspect intemporel, quelque peu jazzy aussi par moments, de cet ensemble vocal qui ne souhaite vraiment pas faire les choses comme les autres. Une sorte de quasi-crossover entre classique et musiques vocales des éthers destinées à mettre les auditeurs en transe ! Il peut même s’agir d’arrangements franchement jazz, comme pour In the Bleak Midwinter de Holst que le compositeur aurait sans doute eu du mal à reconnaître derrière les harmonies parfois même assez proches d’une certaine variété ; c’est que les arrangements sont signés de Geoff Lawson, un nom reconnu dans le milieu de l’écran – petit et grand –, le rock, le jazz vocal et orchestra, et la variété de qualité. © SM/Qobuz
9,49 €
6,49 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 2003 | LSO Live

Hi-Res
11,24 €14,99 €
7,49 €9,99 €

Classique - Paru le 17 février 2017 | Chandos

Hi-Res Livret
8,99 €
7,99 €

Classique - Paru le 10 mai 2019 | Warner Classics

Hi-Res