Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

4133 albums triés par Date : du plus récent au moins récent et filtrés par Classique, Various Composers et 5,00 € à 10,00 €
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - À paraître le 21 février 2020 | Signum Records

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - À paraître le 7 février 2020 | Signum Classics

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - À paraître le 31 janvier 2020 | Signum Records

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique de chambre - À paraître le 24 janvier 2020 | Signum Records

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique de chambre - À paraître le 3 janvier 2020 | Centaur Records, Inc.

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - À paraître le 3 janvier 2020 | Chandos

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - À paraître le 3 janvier 2020 | SOMM Recordings

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - À paraître le 3 janvier 2020 | BR-Klassik

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - À paraître le 3 janvier 2020 | Toccata Classics

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - À paraître le 3 janvier 2020 | Ondine

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - À paraître le 3 janvier 2020 | SOMM Recordings

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - À paraître le 13 décembre 2019 | Navona

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique de chambre - À paraître le 13 décembre 2019 | Prelude Music

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique de chambre - À paraître le 13 décembre 2019 | Jube Classic

Hi-Res
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Musique de chambre - À paraître le 13 décembre 2019 | Naxos

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Opéra - À paraître le 13 décembre 2019 | Jube Classic

Hi-Res
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Musique de chambre - À paraître le 13 décembre 2019 | Naxos

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 8 décembre 2019 | DS multimedia publishing

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 7 décembre 2019 | Tonus-Music-Records

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 6 décembre 2019 | BIS

Hi-Res Livret
On jurerait l’ouverture d’un drame romantique de langue allemande. C’est d’ailleurs ce que la critique a reproché à Paul Dukas après la création de Polyeucte - Ouverture pour une tragédie de Corneille aux Concerts Lamoureux en 1892 : pas très ars gallica tout ça. Cette grande partition déploie en effet un lyrisme que le chantre de Bayreuth nous a habitués à associer aux forêts des légendes germaniques – et pas à l’alexandrin de Corneille. Ainsi, le thème désolé des premières mesures, magnifique unisson des altos et des violoncelles, a tout à la fois l’emphase et la sobriété d’un leitmotiv wagnérien. On regrette que cette œuvre, leçon d’harmonie et d’orchestration, soit si peu donnée en concert – L’Apprenti Sorcier, placé en dernière position de ce couplage, et sa fortune cinématographique ont eu raison d’une bonne partie de la production de Dukas. L’Orchestre national des Pays de la Loire et son chef Pascal Rophé poursuivent leur troublante exploration des œuvres du tournant des XIXe et XXe siècles avec une partition plus immédiatement « française » à l’oreille : le ballet d’Albert Roussel intitulé Le Festin de l’araignée et créé en 1913 juste avant celui de Debussy (Jeux). Toujours aussi opulente, son orchestration se met au service de l’agrandissement d’un petit coin de verdure. La luxuriance des timbres, souvent traités en soliste, agit comme un microscope sur le monde mystérieux de nos jardins. Inspirée des Souvenirs entomologiques de Jean-Henri Fabre, cette pantomime au prélude enchanteur anime un bestiaire certes miniature mais dont le quotidien touche au tragique. D’une inspiration (Corneille) à l’autre (Fabre puis Goethe), Pascal Rophé modèle son orchestre comme s’il interprétait une partition contemporaine, c’est-à-dire avec la précision d’un orfèvre. Que ce soit dans le choix des œuvres ou dans la direction artistique, Bis fait décidément du beau travail. © Elsa Siffert/Qobuz