Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES1,69 €
CD1,69 €

Musique vocale sacrée - Paru le 1 janvier 1955 | BnF Collection

Hi-Res Livret
Le premier enregistrement des Trois petites liturgies fut réalisé par Pathé, qui a capté les répétitions du concert de création en avril 1945, avec l'Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire, Yvonne Loriod au piano, Ginette Martenot aux ondes Martenot et le chœur de femmes Yvonne Gouverné sous la direction de Roger Désormière. Ces conditions particulières, doublées de l'obligation d'accélérer les tempi pour que le minutage contienne sur un seul LP, peuvent expliquer que la direction du chef manque d'élévation et reste en deçà de la richesse expressive de l'œuvre. Marcel Couraud, dans ce premier enregistrement de 1954 en mono, réalisé par les chaleureux micros d’André Charlin pour le label Ducretet-Thomson, l’interprète au contraire avec une grande conviction et une parfaite maîtrise, non sans en exprimer toute la lumineuse joie mystique (qualités qui se retrouvent intactes dans sa deuxième version en stéréo de 1964 pour Erato, également avec les deux sœurs Loriod en solistes mais cette fois avec la Maîtrise et l’Orchestre de la RTF). (© Qobuz /GG)« Les Trois Petites Liturgies sont écrites pour chœur de dix-huit voix de femmes soprani à l'unisson, quintette à cordes, célesta, vibraphone, maracas, cymbale chinoise, tamtam, piano solo, ondes Martenot solo. […] La sonorité de ces instruments et la façon dont Messiaen les traite rattachent un peu l'œuvre à la musique balinaise aussi bien pour l'étrangeté de certaines couleurs que pour le caractère religieux de cette musique. Car, bien sûr, cette œuvre est entièrement un acte d'amour envers le Créateur. Le texte en a été écrit par Messiaen lui-même en même temps que la musique. Il s'est inspiré aussi bien de l'Apocalypse, de l'Imitation ou du Cantique des Cantiques que de l'astronomie ou de la botanique. […] Cette œuvre capitale est magnifiquement dirigée en la version Ducretet-Thomson par Marcel Couraud. Il n'est pas facile à un chef d'orchestre de dominer un appareil orchestral et vocal aussi insolite et de mettre en place une telle complexité. M. Couraud s'en acquitte à merveille. Il est secondé dans cette tâche ardue par son propre ensemble vocal et l'orchestre de chambre André Girard, mais surtout par Yvonne et Jeanne Loriod, la première au piano, la Seconde à l'onde Martenot. […] le présent enregistrement des Trois Petites Liturgies, en tous points réussi, mérite notre satisfaction. Olivier Messiaen lui-même le supervisa, c'est dire qu'on peut se fier à la fidélité de l'interprétation. […] » Maurice Roy (Revue des Deux Mondes, 1955)
HI-RES1,49 €
CD1,19 €

Classique - Paru le 19 juillet 2019 | Islandia Music

Hi-Res
HI-RES3,74 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 1957 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES5,99 €
CD3,99 €

Musique de chambre - Paru le 1 janvier 1963 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 9 août 2019 | Naxos

Hi-Res Livret
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 13 juillet 2018 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
« [...] Capté par Christophe Frommen, qui connaît cette acoustique comme sa poche, l'orgue de Dudelange a la palette qu'il faut (pas un mince défi !) et unit, lui aussi, la transparence des registres et une certaine humanité des timbres. Ceux-ci sont souvent à nu dans l'œuvre, et c'est là que le bât blesse un peu : l'inégalité des attaques d'anches occasionne de curieuses perceptions d'inexactitudes ou de décalages qui ne paraissent pas le fait de l'interprète. [...] Cela ne nous empêchera pas de recommander cette version à qui souhaiterait découvrir un cycle ardu, fascinant dans son abstraction. La recommandation est d'autant plus chaleureuse que le Livre d'orgue s'accompagne d'un séduisant Verset que Winpenny imprègne de liberté grégorienne, et d'un Tristan et Yseult, Thème d'amour (1945), signature d'une période de Messiaen, qui est une découverte.» (Diapason, avril 2019 / Paul de Louit)
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 1 avril 2014 | Naxos

Hi-Res Livret
HI-RES14,09 €16,49 €(15%)
CD9,39 €10,99 €(15%)

Classique - Paru le 27 septembre 2019 | Alpha

Hi-Res Livret
Paavo Järvi inaugure son nouveau mandat de chef de l’orchestre de la Tonhalle de Zürich avec un programme consacré à Messiaen. Alpha Classics va accompagner cette union extrêmement prometteuse : "J’ai toujours beaucoup admiré la musique française. […] Je considère Messiaen comme une voix très originale et absolument unique en son genre. Il suffit d’écouter trois secondes d’une de ses oeuvres pour avoir aussitôt la certitude que c’est du Messiaen. Son style est d’une clarté très reconnaissable. Dans les deux oeuvres de jeunesse de Messiaen, Les Offrandes oubliées et Le Tombeau resplendissant, la religion et le mysticisme jouent un rôle important. Si on les écoute attentivement, on remarque qu’une harmonie ne cesse de se transformer, de sorte que l’on ne peut jamais prévoir quelle note va suivre. L’harmonie de Messiaen ne produit pourtant pas l’effet de quelque chose d’expérimental, elle a un sens inéluctable et fait naître le sentiment que cette séquence d’accords n’aurait pu avoir été composée autrement." (Extraits d'un interview avec Paavo Järvi) © Alpha Classics
HI-RES19,49 €
CD16,99 €

Classique - Paru le 23 août 2004 | Warner Classics International

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 3 juin 2014 | Ondine

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles de Classica - Prise de son d'exception
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Symphonies - Paru le 28 septembre 2018 | Tonkunstler Orchestra

Hi-Res Livret
Qualifiée charitablement de « musique de bordel » par Pierre Boulez, alors jeune élève d’Olivier Messiaen, la Turangalîla-Symphonie a fait son chemin depuis et est régulièrement enregistrée et donnée en concert dans le monde, ce qui est le cas dans cette prise de son live captée au Musikverein en octobre 2017, à l’occasion de l’ouverture d’une saison viennoise placée sous l’égide du centenaire Leonard Bernstein, lequel avait créé la Turangalîla en 1949 à Boston. Une sacrée audace dans le paysage musical figé et conservateur de la capitale autrichienne. Réalisée par « le vilain petit canard » des orchestres autrichiens, entendez le Tonkünstler-Orchester de Basse-Autriche dont la qualité est cependant bien meilleure que sa réputation, cette nouvelle version est dirigée avec enthousiasme par Yutaka Sado, lui-même élève, puis assistant, de Bernstein. Directeur du Tonkünstler depuis 2015, le chef nippon a réalisé plusieurs enregistrements avec cette phalange, notamment de symphonies de Haydn et de Bruckner, tous deux originaires de Basse-Autriche et d’œuvres de Berlioz, Chostakovitch ou Sibelius. Fondé en 1907, cet orchestre a été dirigé par Wilhelm Furtwängler entre 1919 et 1923 et a reçu dans les années trente les plus grands chefs allemands de l’époque. C’est à sa tête que les très jeunes Zubin Mehta et Claudio Abbado ont obtenu leur diplôme de direction d’orchestre en 1957. Cette nouvelle version messiaenique est toute empreinte de sensualité et de poésie. On appréciera la prestation de Roger Muraro dans la périlleuse partie de piano qui est devenue une de ses spécialités, et de l’ondiste française Valérie Hartman-Claverie qui fut l’élève de Jeanne Loriod, créatrice de l’œuvre. C’est son troisième enregistrement de la Turangalîla après ceux de Yan Pascal Tortelier et de Marek Janowski. © François Hudry/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique vocale sacrée - Paru le 18 août 2017 | Seattle Symphony Media

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 5 étoiles de Classica
Écrits en 1936 pour sa jeune épouse Claire Delbos, les Poèmes pour Mi (« mi » étant le surnom que lui donnait le compositeur) sont une sorte de cadeau de mariage, neuf mélodies pour soprano et orchestre inspirées de près ou de loin par les paysages dauphinois dont Messiaen était tombé amoureux. Bien qu’il n’eût pas encore trente ans, le compositeur y avait déjà trouvé tout son style qui, dans sa structure harmonique et rythmique, ne changerait plus guère – il est même possible de déceler dans l’un ou l’autre des poèmes des accents qu’il reprendrait très clairement, quarante ans plus tard, dans Saint François d’Assise. Comme quoi de la bonne musique reste de la bonne musique, et que le recyclage, délibéré ou non, n’est pas l’apanage des compositeurs des siècles passés ! C’est ici Jane Archibald, presque sans l’ombre d’un accent, qui chante ces petites perles avec grande émotion. Les Trois petites liturgies de la Présence Divine, écrites en 1944 à sa libération de camp de prisonnier de guerre, sont initialement conçues pour chœur de femmes, piano, ondes Martenot et orchestre à cordes. L’Orchestre de Seattle et Ludovic Morlot ont décidé de confier la partie chorale à une maîtrise d’enfants, pour une sonorité plus angélique et « pure », une idée qui ne manque pas de charme. Pour la création de l’ouvrage en 1945, Messiaen pouvait s’enorgueillir de disposer d’un parterre d’auditeurs des plus prestigieux : Honegger, Auric, Poulenc, Sauguet, Roland-Manuel, Jolivet, Claude Delvincourt, Lazare Lévy, Daniel-Lesur, Jean Wiener, Braque, Éluard, Pierre Henry et même Pierre Boulez (ce dernier pas encore prestigieux mais sans doute déjà disposé à être un brin fielleux ?). Le succès fut aussi éclatant qu’immédiat et durable. On y trouve tout ce qui fait Messiaen, y compris une partie de piano assez virtuose (tenue par une certaine Yvonne Loriod lors de la création), des petits oiseaux, Jésus Christ et les accords lumineux et irisés si spécifiques. © SM/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 25 mai 2010 | BIS

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 6 novembre 2012 | Genuin

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 3 juillet 2012 | BIS

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 11 novembre 2016 | Loft

Hi-Res Livret
Bien que les Méditations sur les Mystères de la Sainte Trinité de Messiaen virent le jour sous forme d’improvisations lors du centenaire de l’église de la Trinité à Paris en 1967 (et la fin de la rénovation complète de l’orgue dont il était alors titulaire), elles ne furent définitivement notées et fixées que deux ans plus tard, et créées… à Washington ! C’est encore sur un autre instrument, le très rigoureux et bel instrument Fisk de l’église Saint-Paul à Greenville, en Caroline du Nord, que l’organiste Colin Andrews a décidé d’enregistrer cet opus de Messiaen. Les qualités sonores de l’orgue ainsi que l’acoustique, ni trop sèche ni surtout trop délavée, de l’édifice religieux offrent à l’ouvrage un superbe écrin de clarté et de coloris. On reconnaîtra tout à la fois l’aspect improvisé de certains passages et les caractéristiques très « écrites » des emprunts ornithologiques qui, eux, ne s’improvisent que si l’on est un petit zoziau car bien trop complexes rythmiquement. Une fort belle entrée en matière dans le monde de l’orgue de Messiaen. © SM/Qobuz
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Quatuors - Paru le 30 novembre 2018 | Mirare

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Choc de Classica - Prise de son d'exception
Après le Quatuor de Messiaen, rassemblant clarinette, violon, violoncelle et piano, nombre de compositeurs se sont frottés à cet effectif, parmi lesquels le Britannique Thomas Adès (né en 1971), qui en 2005 transcrivit librement pour cette formation six extraits de son opéra The Tempest. Certes, cela peut sembler une gageure : absence du texte sous-tendant, palette orchestrale réduite à quatre sonorités, temps étendu de l’opéra métamorphosé en miniatures, mais le résultat est somptueux. De son côté, Messiaen composa son Quatuor pour la fin du temps à partir de 1940 lorsqu’il est incarcéré au Stalag ; mais en réalité quatre des huit mouvements sont des transcriptions d’œuvres antérieures que le compositeur a redistribuées à l’effectif disponible – clarinette, trio avec piano – tandis que les quatre mouvements restants furent écrits sur place, pour une mémorable création au camp lui-même en 1941. Le Trio Messiaen a été propulsé sur le devant de la scène internationale en remportant en 2018 le Premier Prix à l’unanimité avec félicitations du jury du Concours International de Musique de Chambre de Lyon, ainsi que cinq prix spéciaux. Il est rejoint par le clarinettiste Raphaël Sévère, qui remporta le concours de Tokyo à l’âge de douze ans, fut nommé aux Victoires de la Musique « Révélation soliste instrumental » trois ans plus tard, avant de remporter en novembre 2013 le prestigieux concours des Young Concerts Artists de New York qui lui décerne le Premier Prix ainsi que huit prix spéciaux. Un bel éventail de jeunes artistes français dont la carrière est déjà plus que magnifique. © SM/Qobuz
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 21 septembre 2018 | Kings College Cambridge

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice
Le chef-d’œuvre d’Olivier Messiaen interprété sur l’orgue du King’s College de Cambridge ! Neuf méditations composées par l'un des titans musicaux du XXe siècle, sont ici interprétées sur le magnifique orgue de la Chapelle de King's College par Richard Gowers. Composée à seulement vingt-sept ans, La Nativité du Seigneur est l'une des œuvres pour orgue les plus populaires, et a permis à Messiaen de devenir une figure incontournable de la musique contemporaine. L'œuvre est constellée d’éléments récurrents de l’écriture de Messiaen : le chant des oiseaux, l'inspiration rythmique de la musique modale indienne, ou encore les « modes à transposition limitée » qu'il publiera plus tard dans "La technique de mon langage musical". © harmonia mundi
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Piano solo - Paru le 26 janvier 2018 | NoMadMusic

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4F de Télérama - 5 étoiles de Classica
« Belle idée d’associer les huit préludes pour piano imaginés en 1929 par le jeune Olivier Messiaen (1908-1992) au deuxième livre de préludes de Claude Debussy (1862-1918), œuvres de la maturité composées entre 1910 et 1912. [...] Autant de joyaux subtilement ouvragés, dont il n’est pas évident de rendre la magie. La pianiste Célimène Daudet y réussit avec un jeu débordant de couleurs, parfois très tendre, souvent en apesanteur, ce qui ne l’empêche pas de se montrer aussi, quand il le faut, ferme et décidée (écoutez les bourrasques d’Un reflet dans le vent, huitième prélude de Messiaen). Les attaques sont souples et précises, les mains parcourent le clavier (un piano Yamaha bien sonnant et résonnant) avec dextérité, mais l’interprète ne le brutalise pas plus qu’elle ne s’alanguit. » (Télérama, mars 2018 / Sophie Bourdais)