Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 10 mars 2017 | Evidence

Hi-Res Livret
Telemann et Bach, amis de cœur et d’esprit, aimaient à transgresser les règles établies et explorer, chacun à leur manière, les formes et les styles de l’époque baroque en les poussant à leurs extrémités. D’où le désir de l’Ensemble Amarillis de les réunir dans ce programme, sans aucunement les opposer, bien sûr, car l’un et l’autre ont su faire converser et se concerter des instruments différents, parfois même antagonistes, en jouant sur l’accord de timbres aussi différents que le sont ceux des cordes et des vents. L’idée de ce programme est de privilégier les concertos pour plusieurs instruments concertants dans des combinaisons sonores variées. Ainsi le Concerto pour flûte à bec et traverso de Telemann, une extrême rareté dans le répertoire baroque puisque personne d’autre ne semble avoir osé se faire répondre les deux frères ennemis qui portent certes le même nom, flûte, mais pas du tout le même prénom : à bec et traversière (« traverso » étant le nom utilisé à l’époque). À cette opposition répond par exemple le Concerto pour violon et hautbois de Bach, auquel répond à son tour le Concerto pour violon, hautbois et deux flûtes traversières de Telemann. Bien évidemment, personne n’ira affirmer que les langages des deux compositeurs sont les mêmes ; par contre, la volonté de mettre en valeur des instruments solistes, hautement virtuoses, dans des concertos qui n’ont plus rien de l’« ancien » format du « concerto grosso », est évidente. © SM/Qobuz
HI-RES13,49 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 6 juin 2018 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Attention, à ne pas manquer ! Depuis dix ans, tant d'enregistrements des Variations Goldberg envahissent le marché, tant au piano qu'au clavecin, que l'on n'espérait plus connaître une telle surprise, éprouver une telle sidération. Après quelques projets absolument passionnants, tout d’abord chez Pan Classics (Scarlatti, Soler) puis un premier album chez harmonia mundi dédié à des Sonates rares du Padre Soler (Qobuzissime), revoici le claveciniste espagnol Diego Ares – né à Vigo en 1983 – chez Johann Sebastian Bach, avec probablement l’une des œuvres les plus complexes du Cantor ; Diego Ares y est stupéfiant de rigueur, d’imagination et de liberté, à la fois dans les phrasés, les registrations, les ornementations, le sens de la surprise (Variation 25). Les harmonies sonnent implacables, souvent rudes, et rayonnent pourtant d’une suprême manière (Variation 28) ; c’est la main gauche, pleine et chantante, mais surtout incroyablement souple, sachant aussi se cabrer, créer des suspensions du temps parfois surprenantes, toujours fluides et cohérentes, qui ouvre de véritables espaces d’expression et distingue le sens narratif inouï que déploie Diego Ares tout au long de cette interprétation. © Pierre-Yves Lascar/Qobuz« [...] Ares revisite l'usage des deux claviers en déployant toutes les combinaisons possibles (voire le quatre pieds seul dans la neuvième variation). Il peut les fragmenter pour illuminer un détail (Var. 26), avec un talent de funambule épatant. [...] Le musicien explore avec un flair infaillible les possiblités d'ornementation les plus spirituelles (Var. 8), des articulations originales et diablement éloquentes (Fughetta) et montre l'étendue d'une culture de l'orchestre transposée au clavier. [...] Disque déroutant, éclairant, attachant : le triomphe de la liberté conquise sur la vraie rigueur. » (Diapason, juillet-août 2018 / Philippe Ramin)
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 12 octobre 2018 | Naxos

Hi-Res Livret
Il existe des dizaines et des dizaines d’enregistrements différents de l’Oratorio de Noël de Bach, et quand on dit « différent », ce n’est pas une figure de style ! On va des visions très symphonistes, voire romantiques, d’un Richter en 1955 à celles tout aussi symphoniques d’un Münchinger ou d’un Jochum dans les années 70 opposés aux premiers baroques « murs et durs » des mêmes années 70, puis viennent les baroques « modérés » plus tardifs, suivis des nouveaux romantiques qui allièrent les conceptions des uns et des autres, mais aussi et surtout les nouveaux baroques qui allièrent les conceptions des autres et des uns… On s’y perd sans doute un peu. La présente lecture appartient sans doute à la dernière catégorie : instruments à l’ancienne, joués à l’ancienne, mais avec des voix issues plutôt du monde lyrique, et une conception orchestrale qui cherche avant tout la beauté, en passant tant que possible par l’authenticité. L’impeccable évangéliste de Georg Poplutz sert de pivot narratif à l’ouvrage, ainsi bien sûr que l’Orchestre et le Chœur Bach de Mainz que dirige, avec délicatesse, Ralf Otto. © SM/Qobuz
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 17 avril 2012 | Alpha

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 30 avril 2007 | HORTUS

Hi-Res Livret
Clavecin d’après un instrument de Carl Conrad Fleischer, Hamburg, 1720. Fait par Philippe Humeau, Barbaste, 1993.Longtemps considérée comme secondaire par rapport à la création, voire discréditée comme attentatoire à la « pureté » de l’œuvre telle que l’a pensée la musico logie du 19e siècle, la transcription apparaît aujourd’hui comme un dispositif majeur de la circulation des idées et des styles à l’époque baroque. Benjamin Alard nous en révèle toute la richesse imaginative et dévoile un aspect méconnu du plus célèbre musicien du 18e siècle. Une réédition numérique bienvenue ! (c)DR
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Piano solo - Paru le 21 avril 2015 | Evidence

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 23 septembre 2016 | Evidence

Hi-Res Livret
Célébré en son temps comme l’un des plus grands pianistes, doté de moyens techniques stupéfiants, Leopold Godowsky (1870-1938) a presque exclusivement composé pour le piano, un immense catalogue riche de plus de quatre cent pièces dont plus de la moitié, à l’instar de Liszt, sont des transcriptions, arrangements ou paraphrases. Comme chez Liszt, le but n’est pas de donner une transcription fidèle et littérale de l’original, c’est le moins que l’on puisse dire ! L’œuvre est complètement retravaillée avec une grande liberté, ce qui donne lieu à de véritables appropriations, des recompositions tout à fait personnelles – ces réalisations deviennent des œuvres autant de Godowsky que de Chopin, Schubert ou Bach. Outre la traditionnelle transcription d’œuvres originellement écrites pour d’autres formations ou instruments ainsi que la composition de grandes paraphrases, la spécificité et grande originalité de son travail est d’avoir souvent utilisé comme base de pièces initialement écrites pour le piano, ce en quoi il fait figure de pionnier. Le pianiste Laurent Wagschal, qui peut déjà s’enorgueillir d’une bonne trentaine de réalisations discographiques, souligne ici combien Godowsky a apporté du sien, certes, mais combien le génie original de l’œuvre qu’il transforme reste intact, indestructible. © SM/Qobuz
HI-RES4,99 €
CD4,99 €

Classique - Paru le 3 novembre 2014 | BnF Collection

Hi-Res
HI-RES11,99 €
CD7,99 €

Musique concertante - Paru le 1 novembre 2019 | Evidence

Hi-Res Livret
Cet album est autant un hommage à la magnificence et à la complexité d’un instrument qu’aux oeuvres qui ont fait et marqué son histoire. Fasciné par l’orgue et par sa beauté depuis toujours, Jae-Hyuck Cho prend ici possession du grand orgue de la Madeleine, un mythique colosse qui ne cesse aujourd’hui encore d’exercer sur les compositeurs comme sur les interprètes son magnétisme. À ce puissant vecteur d’imagination répond nécessairement le monument Bach, devant lequel le programme choisi par Cho s’incline : de la Toccata BWV 565 aux Fantaisies et fugues sur thèmes du grand maître de Liszt, Jae-Hyuck Cho établit clairement la filiation dans laquelle il souhaite inscrire son jeu et offre ainsi un album pensé en kaléidoscope, où chaque fragment musical fait écho à son origine. Loin de ne considérer que les oeuvres majeures du répertoire, l’organiste ne s’enferme pas dans le poncif de la tradition et présente ici Pahdo, «vague» en coréen, oeuvre du compositeur Texu Kim, commandée et créée par lui. Il montre ainsi en quoi l’histoire musicale se prolonge, puisant chaque fois en ses racines. © Evidence
HI-RES3,99 €
CD2,99 €

Classique - Paru le 16 octobre 2015 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 21 janvier 2015 | HORTUS

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 30 octobre 2015 | Ambronay Éditions

Hi-Res Livret
HI-RES5,99 €
CD3,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1963 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 19 novembre 2009 | Ambronay Éditions

Hi-Res Livret
HI-RES7,49 €
CD4,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1962 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES8,99 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1962 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 13 octobre 2013 | Indésens

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES5,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 10 octobre 2014 | BnF Collection

Hi-Res
HI-RES9,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1962 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES7,49 €
CD4,99 €

Musique de chambre - Paru le 1 janvier 1962 | BnF Collection

Hi-Res Livret