Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES33,58 €
CD23,98 €

Oratorios sacrés - Paru le 12 avril 2019 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - 4F de Télérama - Gramophone Record of the Month - Choc de Classica
Le visuel de la pochette est explicite. On y voit le titre de l’album s’inscrivant dans l’ouverture béante du plafond en caissons du Panthéon de Rome. On ne saurait mieux dire, ou décrire, puisque Charpentier a puisé l’inspiration de ses « Histoires sacrées » lors de son séjour dans la Ville Éternelle. Après celle de Lully, c’est à nouveau l’expérience italienne qui va séduire la Cour de France avec ce genre d’oratorio latin que Charpentier rapportera à Paris. Le goût de la théâtralité si fortement ancré dans l’esprit de Charpentier va trouver son point culminant avec ces « histoires » dont le récit est confié à un narrateur (Historicus), à des chanteurs solistes et à un grand chœur avec quelques instruments solistes. Le corpus si original de Charpentier rend aussi hommage à trois femmes vierges et martyres, Judith la veuve héroïque, Madeleine la pénitente et Cécile la convertie. Trois femmes qui, « hier comme aujourd’hui sont soumises au regard d’une société qui les loue ou les condamne, mais qui les juge, toujours », ainsi que l’écrit Vincent Huguet dans le texte accompagnant cet album. © François Hudry/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 28 octobre 2016 | Glossa

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Musique vocale sacrée - Paru le 21 octobre 2016 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4F de Télérama
« [...] Charpentier présentait la Pastorale H.483, petit opéra dévot [...] en 1684, changeait totalement la deuxième partie l'année suivante, de même en 1686. Une merveille, trois versions. [...] Sébastien Daucé, qui a succédé aux Arts Florissants en résidence à Caen, et enregistre aujourd'hui pour le même éditeur, se livre-t-il à un exercie œdipien ? S'il se mesure au disque légendaire, c'est en fin musicologue, avec l'atout d'un projet inédit : réunir les trois versions de la deuxième partie. Et notamment la dernière (H.483b), jamais enregistrée. [...] Dans le grand chœur final, l'onction qui soude les voix et les instruments de Correspondances nous comble. Mais la version de 1684 [...] demeure la plus riche musicalement et spirituellement. [...] Les loups rôdent, une brebis a péri, une bergère se lamente : "Hélas ne suis-je pas mille et mille fois malheureuse"... et l'écho céleste corrige : "heureuse mille et mille fois". Le développement musical sera à la hauteur de l'idée. C'est, avec la merveilleuse Violaine Le Chenadec, simple et charismatique, l'instant de grâce d'un disque passionnant et impeccable. [...] Tout sonne avec plénitude, tout respire l'intelligence et le travail. D'une plage à l'autre, nous admirons cette honnêteté subtile (et en quelque sorte indiscutable) face au texte musical, servie par des personnalités toujours attentives à se fondre dans l'équipe.» (Diapason, décembre 2016 / Gaëtan Naulleau)
HI-RES10,49 €14,99 €(30%)
CD6,99 €9,99 €(30%)

Classique - Paru le 14 janvier 2014 | Alpha

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - Hi-Res Audio
Les occasions de chanter un Te Deum à la gloire du roi et d'une victoire française n'étaient pas rare sous le règne de Louix XIV. N'oublions pas que la musique était un précieux ressort de la propagande officielle en ce temps là. Si le roi régnait à Versailles, la musique y était reine. On l'entendait partout du matin au soir, depuis le lever du roi jusqu'à son coucher, dans les cours, dans les salons, dans les jardins, créant un saisissant effet de miroir avec la pompe architecturale symbolisant la puissance du royaume. Tout au long de l'année se succédaient les carrousels, les bals, mais aussi la musique religieuse, la musique d'orgue, les petits et les grands motets. Musique encore au théâtre pour les ballets et les opéras. Cet album s'inscrit logiquement dans la continuité de cette longue histoire puisqu'il capte aussi un peu de l'esprit (et de l'acoustique généreuse !) des lieux. Enregistrés lors d'un concert donné à la Chapelle Royale du Château de Versailles, les Te Deum de Charpentier et de Lully sont réunis en une même circonstance, fait assez piquant si l'on songe au terrible Lully qui a systématiquement évincé son collègue français. Mais cet antagonisme s'efface avec les années, de même que la disparité de deux oeuvres écrites à 25 ans d'intervalle. Il nous reste le souvenir d'une époque où la France étonnait le monde par son faste et sa créativité. Ce nouvel enregistrement réussit magnifiquement à nous replonger dans ces temps révolus qui parlent tant à notre imaginaire d'aujourd'hui. FH
HI-RES11,54 €16,49 €(30%)
CD7,69 €10,99 €(30%)

Classique - Paru le 12 juin 2012 | Alpha

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - 4 étoiles de Classica - Hi-Res Audio
En France, durant le règne de Louis XIV, l’office des ténèbres constituait l’un des pôles forts de la liturgie. Charpentier a traité ce genre pendant toute sa carrière avec trente et une leçons. Ces offices nocturnes étaient composés des Lamentations de Jérémie chantées (les Leçons), de commentaires de Saint Augustin sur les Psaumes et des Épîtres de Saint Paul aux Corinthiens. Avec ce nouvel enregistrement, le flûtiste et chef d’orchestre Alexis Kossenko, étoile montante de la jeune génération baroque, et l'ensemble Arte dei Suonatori, offrent une vision nouvelle de cette œuvre hautement dramatique de Charpentier.
HI-RES8,25 €16,49 €(50%)
CD5,50 €10,99 €(50%)

Classique - Paru le 1 janvier 2005 | Alpha

Hi-Res Distinctions 4 étoiles du Monde de la Musique - 4F de Télérama - 5 croches d'Opéra International - Hi-Res Audio
Motets : Super flumina Babylonis - Dialogus de anima - Ecce iste venit - Benedic anima mea - Pièces pour orgue : 3 Allemandes - Allemande grave - Pavane (disque catalogue) / Ensemble Pierre Robert - Frédéric Desenclos, direction & orgue