Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

1 album trié par Date : du plus récent au moins récent et filtré par Jazz, Bashiri Johnson et Verve
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 28 septembre 2018 | Verve

Hi-Res
Faire partie des derniers signataires du label Verve n’est pas donné à tout le monde, mais le mojo que dégage Jon Batiste est unique. Une élégance qui transpire sur les interprétations jazz de son Hollywood Africans. Ici, la performance n’est pas un objectif. Tout résulte dans l’expression des nuances et la justesse des rythmes afin de viser l’harmonie et le partage des saveurs. Au piano, Batiste explore toutes sortes de pistes différentes. Pas surprenant que l’œuvre de Jean-Michel Basquiat de 1983 prête son titre à ce disque, l’artiste étant connu pour ses influences multiples. Ouverture sur un boogie très classique pour enchaîner sur le célèbre What a Wonderful World avant de remonter au temps de Chopin. Avec Green Hill Zone, le musicien et chef d’orchestre natif de Louisiane s’aventure même sur le thème du compositeur japonais Masato Nakamura. Hollywood Africans éclate les frontières ! Chaque touche est une pression douce et délicate vers l’univers d’un artiste. Et lorsque Batiste prête sa voix, ce n’est que pour rajouter une couche de sensualité. © Anna Coluthe/Qobuz