Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

The Jayhawks

Lorsque le (très) grand public les découvre en 1992 avec leur superbe deuxième album Hollywood Town Hall, les Jayhawks sont lancés corps et âmes dans la résurrection d’une country alternative nourrie au folk des seventies et qui ose quelques regards en biais vers la power pop. Le concept d’Americana naissant est alors en vogue en ce début des années 90 et la bande de Gary Louris et Mark Olson en devient l’un des fers de lance. Entre leurs doigts, le patrimoine de Gram Parsons, des Byrds, de Crosby Stills Nash & Young, de Tom Petty et même de Big Star…


L’aventure Jayhawks a en fait pris forme quelques années plus tôt, en 1985, à Minneapolis, avec Olson et Louris mais aussi Marc Perlman à la basse et Norm Rogers à la batterie. Leur premier album sobrement baptisé The Jayhawks parait sur Bunkhouse Records en 1986. Le répertoire, alors essentiellement écrit par Olson, est déjà un alliage de rock roots et de country. Des démos enregistrées entre 1986 et 1989 paraissent sous le titre Blue Earth sur le label Twin Tone en 1989.


Deux ans plus tard, George Drakoulias de Def American signe les Jayhawks qui publient l’année suivant ce fameux Hollywood Town Hall. En 1995, Tomorrow The Green Grass suivra. Les Jayhawks ne modifieront jamais trop l’essence de leur art tout au long de leur carrière. Mark Olson apportant la touche folk hippie et roots, Gary Louris étant plus obsédé par la power pop de ses idoles Big Star… Un assemblage à déguster sur Sound Of Lies (1997), Smile (2000), Rainy Day Music (2003) et Mockingbird Time (2011).


Quelques albums, années et décennie plus tard, on retrouve les Jayhawks en 2016, les tempes logiquement grisonnantes mais le talent intact tout au long de l’album Paging Mr Proust qui ravive tous les éléments de l’ADN du groupe américain. Après plusieurs allers-retours, Mark Olson a de nouveau quitté le navire mais Louris maintient brillamment le cap niveau plume. Sans Olson, les Jayhawks ont donc plus souvent offert leur facette power-pop que leur facette folk. Et ce constat ui se confirme sur Paging Mr Proust, notamment grâce à des séquences inattendues (le krautrock de Ace, par exemple). Aux côtés de Louris, le bassiste Marc Perlman, le batteur Tim O’Reagan, le guitariste Kraig Johnson et, aux claviers, Karen Grotberg jouent tous plus brillamment les uns que les autres. Et côté invités, les Jayhawks accueillent Peter Buck et Mike Mills de R.E.M. ainsi que Tucker Martine, producteur du disque. On sort de Paging Mr Proust non seulement rassuré mais aussi ébloui. Rassuré de retrouver tous les marqueurs des Jayhawks. Ebloui de diverses innovations qu’ils proposent. © MZ/Qobuz

Lire plus

Discographie

34 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 2
1 sur 2

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums