Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
CD16,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 13 mai 2002 | Warner Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Les délais entre les sorties d’albums s’espacent pour les Flaming Lips, rançon du succès, et il faut attendre trois ans entre celle de l’excellent The Soft Bulletin et l’apparition de Yoshimi… en 2002. Entre-temps la tragédie du 11 septembre 2001 a bouleversé le monde et s’est étendue à l’imagination des créateurs pop : Wayne Coyne a élargi sa palette lyrique en mélangeant les thèmes émotionnels au pacifisme, teintés de mélancolie, en utilisant une parabole à travers un personnage fictif qui triomphe de l’adversité. Ce concept album qui ne dit pas son nom est un retour aux sons électroniques par rapport aux « symphonettes » du précédent disque, mais les arrangements sont cette fois plus simples, et certains titres carrément accessibles aux réfractaires au groupe, tels le sensationnel « Do You Realize ??» (qui sera aussitôt utilisé par l’industrie de la publicité) et l’instrumental « Approaching Pavonis Mons by Balloon (Utopia Planitia) » qui remportera un « grammy » l’année suivante, coïncidant avec la parution d’une édition spéciale de l’album contenant un DVD de titres inédits, d’un documentaire sur l’enregistrement, de l’album entier en 5.1 et de la bande annonce du film Christmas On Mars. © ©Copyright Music Story Jean-Noël Ogouz 2015
A partir de :
CD16,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 15 septembre 1995 | Warner Records

Distinctions Stereophile: Record To Die For
A partir de :
CD33,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 27 novembre 2015 | Warner Records

Distinctions Pitchfork: Best New Reissue
En 1995, une bonne grosse dizaine d’années après leur formation, les Flaming Lips publiaient Clouds Taste Metallic. Vingt ans plus tard, le gang psychédélique emmené par Wayne Coyne décide de ressortir ce chef d’œuvre agrémenté de nombreux trésors, histoire de montrer le calibre du groupe alors que l’Amérique d’alors n’en a que pour le grunge… Sur trois disques, ce Heady Nuggs 20 Years After Clouds Taste Metallic 1994-1997 propose l’album original ainsi que les faces B des singles sortis à l’époque, de très nombreuses raretés de la même période et un concert donné à Seattle en 1996. Des pépites comprenant notamment quelques belles reprises de John Lennon (Nobody Told Me), David Bowie (Life On Mars?) et T. Rex (Ballrooms Of Mars) et une version bien chloroformée de It Was A Very Good Year d’Irvin Drake popularisé par Sinatra. Une fois cette quarantaine de titres passé par les oreilles, on perçoit le niveau des Flaming Lips à tous les niveaux. Compositions, instrumentarium, production et richesse des idées, Wayne Coyne et ses hommes enfantaient ici un rock’n’roll kaléidoscopique au possible, comme si les Beach Boys avaient ingurgité bien plus d’acides que dans la réalité. Un rock qui, vingt ans après, n’a surtout pas pris une seule ride. Bien au contraire. © MD/Qobuz
A partir de :
HI-RES16,49 €
CD11,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 11 septembre 2020 | Bella Union

Hi-Res
Dans un monde idéal, les disques des Flaming Lips seraient vendus en kit à monter soi-même, piste par piste. Ainsi, on pourrait peut-être enfin percer la magie de ce groupe qui construit ses chansons comme une couche nuageuse qui en cache une autre, qui en cache une autre, qui en cache une autre, jusqu’à atteindre des hauteurs stratosphériques. En activité depuis plus de trente-cinq ans, les Flaming Lips portent le drapeau du psychédélisme contemporain, qu’ils ont planté sur diverses terres inconnues au long de leur quinzaine d’albums. Selon Wayne Coyne, l’iconique patron du groupe, American Head serait un album de retour à la maison, où il parle de son adolescence dans l’Oklahoma, entre famille et drogues (car il y a toujours eu beaucoup de drogues dans la vie de Coyne et la musique de son groupe). American Head est moins expérimental que d’autres albums des Flaming Lips. Le songwriting est au cœur du disque : des mélodies bleues, émouvantes et nostalgiques, souvent un peu tristes, qui évoquent l’horizon de plaines américaines au coucher du soleil. Juste au-dessus de Wayne Coyne flotte un vaste vaisseau spatial. C’est le groupe, qui encore une fois défie la pesanteur malgré la masse sonore qu’il déploie. Les sons de guitares, les claviers vintage, les pirouettes électroniques et les chœurs se fondent dans un magma de musique finalement léger et toujours harmonieux. © Stéphane Deschamps/Qobuz
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 13 mai 2002 | Warner Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 17 mai 1999 | Warner Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 3 avril 2006 | Warner Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 18 juin 1993 | Warner Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES16,49 €
CD11,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 19 juillet 2019 | Bella Union

Hi-Res
Qui a 33 ans, parle de bébés géants et de rois décapités ? Les Flaming Lips. Cependant, le 15e volet de leur saga va beaucoup plus loin. King’s Mouth est non seulement un album, mais aussi une exposition itinérante qui parcourt les Etats-Unis depuis 2015. Au programme, une tête géante, à l’intérieur de laquelle se trouvent des dispositifs interactifs, de la musique, des lumières et des images créées par le frontman Wayne Coyne. Médias à 360° donc accompagnent le spectateur au gré d’un parcours multisensoriel. Le disque The King’s Mouth fait office de bande son à l’installation, et d‘œuvre à part entière désormais. Son histoire, racontée en 41 minutes par Mick Jones des Clash, touche à la mort, le courage et l’amour avec la même innocence jubilatoire qu’un Shel Silverstein ; c’est une expérience transformative, et universelle – « Une aventure faite pour les êtres humains de toutes tailles, tous âges, cultures et religions » de la bouche même de son créateur. La musique est quasiment au second plan pour ce disque conceptuel, mais les rêves, voyages et autres illuminations mystiques sont quant à eux garantis. © Alexis Renaudat/Qobuz
A partir de :
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 12 octobre 2009 | Warner Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES23,49 €
CD20,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 juin 2018 | Warner Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 22 décembre 2009 | Warner Records

Hi-Res Vidéo
A partir de :
HI-RES16,49 €
CD11,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 13 janvier 2017 | Bella Union

Hi-Res
Plus de trois décennies après leurs débuts, les Flaming Lips restent sans doute le groupe de pop psychédélique le plus brillant des années 1990 et 2000. La bande de Wayne Coyne a surtout su se réinventer, disque après disque, et ne jamais stagner dans un genre musical dans lequel la plupart des acteurs a tendance à radoter voire à se caricaturer… Fringants quinquagénaires, les Flaming Lips font de ce quatorzième album studio un nouvel éden lysergique finalement pas très éloigné de The Terror publié en 2013. Après la parenthèse With A Little Help From My Fwends de 2014 sur lequel ils revisitaient le Sgt. Pepper's des Beatles (avec notamment Miley Cyrus !), les voilà revenus à une écriture moins foutraque qu’il n’y parait et à des compositions à tiroirs brillamment agencées. Produit par l’ami de toujours Dave Fridmann, Oczy Mlody alterne entre séquences sombres et inquiétantes et fiesta colorées. Les années passent et l’effet Flaming Lips restent toujours aussi bluffant. © MD/Qobuz
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 15 septembre 1995 | Warner Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES16,49 €
CD11,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 29 novembre 2019 | Bella Union

Hi-Res
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 22 décembre 2009 | Warner Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES19,49 €
CD16,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 17 mai 1999 | Warner Records

Hi-Res
A partir de :
CD12,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 15 novembre 2005 | Rhino - Warner Records

A partir de :
HI-RES39,99 €
CD33,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 29 juin 2018 | Ryko - Rhino

Hi-Res
Délicieusement étrange et farfelu, les Flaming Lips font partie de ces groupes formés dans les années 80 sur la scène du rock alternatif et qui ont plutôt bien survécu. Leur tendance psychédélique et décalée surprend comme fascine. Avec ces tordus de l’Oklahoma, tout prend une autre forme. Une sorte de mélange entre distorsions exagérées et headbanging accéléré, ou encore jeux de rôle dans un monde dirigé par des champignons hallucinogènes. C’est un peu l’ambiance que ces génies du rock ont entretenue de 1983 à aujourd’hui, ce qui n’a pas laissé le label Rhino Records insensible. Pour la première fois, l’intégralité des enregistrements des Flaming Lips de 1986 à 1990 pour le label Restless Records sort remasterisée (par Wayne Coyne, Michael Ivins et David Fridmann, le producteur de longue date du groupe) et regroupée sur six disques sous le titre de Seeing the Unseeable. Une sacrée somme qui rassemble quatre de leurs meilleurs albums : Hear It Is, Oh My Gawd, Telepathic Surgery et In a Priest Driven Ambulance. En prime, un disque de raretés : The Mushroom Tapes. © Anna Coluthe/Qobuz
A partir de :
HI-RES16,49 €
CD11,99 €

Pop - Paru le 3 novembre 2014 | Bella Union

Hi-Res
On l’aura compris, With A Little Help From My Fwends est un album de reprises, en hommage à la chanson presque éponyme sur l’opus Sgt Pepper’s Lonely Hearts Club Band des Beatles. Fidèles à leur style psychédélique, les américains Flaming Lips gardent un rock alternatif bien identifiable. Le groupe formé en 1983 sort ici son 14ème album studio, chaotique, entièrement saturé et écorché. Il s’entoure pour cela d’artistes vedettes venant de styles très différents comme Miley Cyrus, Moby, Foxygen, Def Rain etc. Difficile de dire si l’album est uni ou complètement déstructuré, c’est en tout cas un enregistrement à la fois planant et revivifiant. © HR/Qobuz

L'interprète

The Flaming Lips dans le magazine