Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES21,99 €
CD18,99 €

Pop - Paru le 21 octobre 2016 | Monkey Puzzle Records - RCA Records

Hi-Res
Courtisée depuis ses débuts de compositrice au début des années 2000, alors qu'elle prêtait sa voix au duo electro Zero 7, Sia Furler est à l'origine de plusieurs tubes interprétés par Christina Aguilera, Madonna, Britney Spears, Beyoncé, Céline Dion ou Rihanna. Parallèlement, ses productions personnelles comme les albums Some People Have Real Problems (2008), We Are Born (2010) et 1000 Forms of Fear (2014) ont rencontré un succès croissant, que le présent This Is Acting est en voie de suivre.Riche de douze titres, celui-ci comprend des morceaux laissés-pour-compte, refusés par ses clients habituels, notoirement Rihanna, Adele, Beyoncé et Katy Perry. Loin de s'en chagriner, la chanteuse australienne a donc décidé de leur donner vie par sa propre voix, connue pour sa puissance et sa montée dans les aigus, qui ont fait triompher « Chandelier » ou « Elastic Heart » dans les classements de ventes.Si le style très personnel de Sia reste immédiatement et fortement identifiable, soit une grosse production electro programmée par Jesse Shatkin et orchestrée par Greg Kurstin alternant avec des touches acosutiques de piano et de guitares mettant en valeur des accents de gravité, il est intéressant de chercher les destinataires de titres comme « Bird Set Free », « One Million Bullets », « Alive » ou « Unstoppable », quatre des six singles parus en amont de cette sortie.Le premier et « Alive », par exemple, auraient pu convenir à Adele, tandis que le second paraît écrit sur mesure pour Lana Del Rey, « Move Your Body » pour Rihanna, « One Million Bullets » pour Britney Spears ou « Footprints » pour Beyoncé, et ainsi de suite pour « Cheap Thrills », « Reaper » et « House on Fire », autant de cartons en puissance qui font de This Is Acting une belle consolation pour l'artiste qui préfère l'ombre à la lumière des projecteurs, n'apparaissant que sous des procédés de dissimulation, comme c'est à nouveau le cas ici, de la pochette à la promotion, le visage à moitié couvert par une coupe bicolore. © ©Copyright Music Story 2021
A partir de :
CD14,49 €

Pop - Paru le 1 mai 2015 | Monkey Puzzle Records - RCA Records

L'indéniable avantage que possède Sia sur nombre de ses consoeurs est qu'elle écrit leurs chansons. Qu'elles s'appellent Rihanna, Rita Ora, Beyoncé, Birdy, Oh Land, Katy Perry, Jessie J, Kylie Minogue ou Lea Michele, elles ont toutes eu recours, à divers degrés, au talent de Sia Furler. Quatre ans après We Are Born, 1000 Forms of Fear est en partie le résultat de ces nombreuses collaborations.Sia Furler réussit ce que nombre d'artistes souhaitent approcher : capturer en douze chansons le parfum et l'état d'esprit d'une époque. 1000 Forms of Fear et son parfait équilibre entre une démarche personnelle et le besoin de plaire au plus grand nombre, apparaît comme l'album idéal du moment et le miroir le mieux poli de la production musicale de cette période.Un peu moins original que We Are Born, ce deuxième album se rattrape avec la présence du tube « Chandelier » que Sia a eu l'intelligence de se réserver, quitte à faire pâlir d'envie quelques-unes de ses clientes. 1000 Forms of Fear possède aussi un côté sombre revendiqué, sans être pesant, contrastant d'autant plus avec le maniérisme de Lana Del Rey sur Ultraviolence. De plus, la voix particulière de l'Australienne aide à créer des ambiances, à épaissir le corps de certaines chansons. Sia sait rendre intrigante la mélodie de « Cellophane », faire de « Straight for the Knife » un modèle de ballade contemporaine ou jouer sur les nuances de « Big Girls Cry » avec un égal bonheur.Seule chanson vraiment légère de l'album produit par Greg Kurstin et Diplo, « Hostage » (en collaboration avec Nick Valensi, le guitariste de The Strokes) permet de détendre une atmosphère aussi peu volatile que l'air du temps. Que l''année 2014 soit ou non un grand millésime musical, 1000 Forms of Fear en constituera la bande-son de l'été. © ©Copyright Music Story Francois Alvarez 2016
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Bandes originales de films - Paru le 12 février 2021 | Monkey Puzzle - Atlantic

Hi-Res
Retour aux affaires pour Sia Furler, dont le méga-tube surprise Chandelier, datant pourtant de 2014, n’est pas près de s’éteindre, tournant toujours en boucle dans une publicité pour une marque de luxe française mettant en scène Natalie Portman, et à quelques clics de dépasser les deux milliards et demi de vues sur YouTube… Un évènement hors du commun pour une artiste jusque-là plutôt discrète, ayant passé des années comme chanteuse à temps partiel du duo anglais downtempo chic Zero 7, enchaînant des albums solos peu remarqués, mais suffisamment pour que la célébrité lui donne un temps envie d’arrêter sa carrière, en se consacrant alors à écrire pour les autres : entre 2009 et 2013, Sia va ainsi signer ou cosigner des dizaines de morceaux pour Christina Aguilera, Britney Spears, Katy Perry, Beyoncé, Kylie Minogue, Flo Rida ou encore Rihanna…Mais depuis 2014 et Chandelier, le club restreint des grosses vendeuses pop doit compter avec cette drôle de star dont la coupe de cheveux cache la plupart du visage, et dont l’alter ego, la jeune Maddie Ziegler, omniprésente dans les clips, est devenue en quelque sorte sa version visuelle (et bien plus populaire sur les réseaux)… Après le Chandelier, l'Australienne ne se repose pas sur ses lauriers et enchaîne collaborations, productions et voix pour plusieurs films d’animation (My Little Pony, Pierre Lapin, Charming, etc.), et également deux albums, This Is Acting (2016) et un disque de chansons de Noël, Everyday Is Christmas (2017), toujours en compagnie de Maddie Ziegler, dont on suit l’évolution, passant d’ado à jeune femme. Et voici le projet le plus ambitieux de Sia Furler : Music. Ce disque – qu'elle considère comme un album à part entière – est également la bande originale de son premier film au titre éponyme. Music, c’est donc une dizaine de nouvelles comptines toujours dans ce style pop électronique, musique hybride mélangeant les inspirations comme les tendances, tel un mood board sonore. Le film, dont la thématique est l’autisme, est aussi l’aboutissement de la collaboration entre Sia et sa muse Maddie Ziegler puisque cette dernière interprète le personnage principal, Music Gamble, aux côtés de Kate Hudson (Zu Gamble) et Leslie Odom Jr (Ebo Odom).Pour concocter ses nouvelles chansons, Furler a retrouvé quelques fidèles, tel David Guetta avec lequel elle a collaboré de nombreuses fois et qui l’accompagne ici sur le single Floating Through Space, efficace sans être inoubliable. Plus spontané, Hey Boy s’adjoint, lui, les vocalises colorées du Nigérian Burna Boy tandis que sur le morceau Oblivion, Sia retrouve son ami, le talentueux Londonien Timothy McKenzie alias Labrinth. Également présente, la chanteuse Pink, sur Courage to Change, sorte de match retour puisque le morceau revisite une chanson de Pink intitulée Courage  (sur son album Hurts 2B Human, 2019), que Sia avait aussi coécrite. Autre guest, la très populaire Dua Lipa, qui signe avec Sia et Greg Kurstin une ballade pop, Saved My Life, chanson qui n’est pas présente dans le long-métrage mais est une des deux compositions inspirées par le film. Bref, un état des lieux de la musique populaire aujourd’hui. © Yan Céh/Qobuz
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Pop - Paru le 29 janvier 2016 | Monkey Puzzle Records - RCA Records

Hi-Res
Faut pas gâcher, c’est bien connu. C’est ce qu’a dû se dire Sia avec This Is Acting. Car pour coller à l’ère du temps pro-recyclage, l’Australienne a réuni ici des chansons qu’elle avait composées pour la terre entière (Adele, Beyoncé, Rihanna, Shakira, etc.) mais qui avaient été rejetées… A 40 ans, Sia Furler, persuadée du potentiel de ses chansons, décident donc de se les approprier pour voir si elles pourront, par sa voix à elle, toucher le plus grand nombre. This Is Acting enchaine donc de la pop maousse, calibrée pour les charts, avec refrains imparables et chœurs de stade. © CM/Qobuz
A partir de :
CD17,49 €

Ambiance - Paru le 17 novembre 2017 | Monkey Puzzle - Atlantic

A partir de :
CD14,49 €

Pop - Paru le 4 juillet 2014 | Monkey Puzzle Records - RCA Records

Livret
Lire le nom de Sia sur un quelconque projet discographique ne donne pas nécessaire d’indices quant à la nature du projet en question. Car en vingt ans de carrière, l’Australienne aura tout osé, sous son nom et sur ses albums, comme dans ses collaborations diverses ou dans les nombreuses chansons qu’elle a signé pour les plus grandes stars de la pop et du R’n’B (Rihanna, Beyoncé, Katy Perry, Christina Aguilera, Britney Spears, David Guetta). Avec ce sixième album studio, cette pro du tube a décidé de propulser elle, et rien qu’elle, au sommet des charts. Et force est de reconnaitre que ce 1000 Forms Of Fear propose tous les ingrédients pour arriver à cet objectif. Histoire de ne pas ressembler à ses employeurs occasionnels, Sia fait dans la pop introspective et se lance parfois dans des épanchements presque sombres. Elle fait surtout de chacun des douze titres de son album de vraies pépites, impeccablement conçues, produites et chantées. Et si 1000 Forms Of Fear ne cache jamais ses ambitions commerciales, il le fait toujours avec un vrai talent artistique. Brillamment tubesque. © CM/Qobuz
A partir de :
CD2,29 €

Ambiance - Paru le 9 novembre 2017 | Monkey Puzzle - Atlantic

A partir de :
CD14,99 €

Électronique - Paru le 1 janvier 2008 | Hear Music

Dans le sillage d’artistes tels que Paul McCartney et Joni Mitchell également passés par le label Hear Music de Starbucks, l’excentrique chanteuse australienne Sia livre enfin un nouvel album, le premier en presque trois ans. À la fois assez branché pour inclure un duo avec Beck dans la traînante "Academia" et riche d’un charme pop grand public apte à persuader les oreilles des fans de Corinne Bailey Rae ou de Norah Jones, Some People Have Real Problems possède le charme et la bizarrerie touchante de la photo de la pochette de l’album où l’on voit la chanteuse se barbouiller le visage avec des feutres pour enfant. © Charity Stafford /TiVo
A partir de :
CD14,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 2004 | Universal-Island Records Ltd.

D’abord connue pour son hit "Taken for Granted" (2000) incluant des samples de Prokofiev et pour ses collaborations régulières avec Zero 7, la chanteuse jazz-soul australienne Sia jouit d’une exposition internationale avec son troisième album solo Colour the Small One. Son principal single, "Breathe Me", est utilisé à la fin de la saison cinq de la série Six pieds sous terre et "The Bully", avec la collaboration de Beck, l’introduit auprès d’un public légèrement plus alternatif. S’écartant des nuances R&B de son album précédent, Healing Is Difficult, le chant feutré et intime de Sia s’entoure d’une électro acoustique teintée de folk sur ses 11 morceaux où l’on retrouve les singles "Don't Bring Me Down" et "Where I Belong". © Jon O'Brien /TiVo
A partir de :
HI-RES2,99 €
CD2,29 €

Pop - Paru le 20 mai 2020 | Monkey Puzzle - Atlantic

Hi-Res
A partir de :
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Pop - Paru le 21 janvier 2016 | Monkey Puzzle Records - RCA Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES2,99 €
CD2,29 €

Pop - Paru le 2 mai 2020 | Monkey Puzzle - Atlantic

Hi-Res
A partir de :
HI-RES2,99 €
CD2,29 €

Pop - Paru le 24 septembre 2020 | Atlantic Records

Hi-Res
A partir de :
CD14,49 €

Pop/Rock - Paru le 18 juin 2010 | RCA Records Label

Quatrième albums solo de l’australienne, également chanteuse pour le groupe anglais Zero 7, We are born est bluffant d’énergie. Baigné d’une lumière pop et chargée d’une chaleur qu’on doit surtout à la voix puissante et tendue de Sia. Un must have de cet été.
A partir de :
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Bandes originales de films - Paru le 18 novembre 2016 | Sony Classical

Hi-Res
A partir de :
CD2,49 €

Pop - Paru le 11 février 2016 | Monkey Puzzle Records - RCA Records

A partir de :
CD8,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 2007 | Astralwerks

A partir de :
CD17,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 2004 | UMC (Universal Music Catalogue)

D’abord connue pour son hit "Taken for Granted" (2000) incluant des samples de Prokofiev et pour ses collaborations régulières avec Zero 7, la chanteuse jazz-soul australienne Sia jouit d’une exposition internationale avec son troisième album solo Colour the Small One. Son principal single, "Breathe Me", est utilisé à la fin de la saison cinq de la série Six pieds sous terre et "The Bully", avec la collaboration de Beck, l’introduit auprès d’un public légèrement plus alternatif. S’écartant des nuances R&B de son album précédent, Healing Is Difficult, le chant feutré et intime de Sia s’entoure d’une électro acoustique teintée de folk sur ses 11 morceaux où l’on retrouve les singles "Don't Bring Me Down" et "Where I Belong". © Jon O'Brien /TiVo
A partir de :
CD2,29 €

Pop - Paru le 12 octobre 2018 | Monkey Puzzle - Atlantic

A partir de :
CD1,99 €

Bandes originales de films - Paru le 1 janvier 2013 | Hunger Games 2 - Catching Fire

L'interprète

Sia dans le magazine
  • Pop en stock
    Pop en stock L'art du tube selon l'Australienne Sia...
  • OlympSia !
    OlympSia ! La chanteuse Sia se produira sur la scène de l’Olympia le 18 mai, et proposera son nouvel univers teinté de soul...