Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Musique de chambre - Paru le 10 mai 2019 | Sony Classical

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
« Un portrait du jeune Offenbach à travers des pièces écrites entre 1839 et 1851 à son propre usage, lorsqu'il faisait la conquête des salons parisiens. Leurs exigences virtuoses ont-elles découragé les interprètes ? Elles ne figurent qu'au compte-gouttes dans quelques récitals [...] Raphaela Gromes glisse le Duo n° 3, Op. 54 qu'elle partage avec Wen-Sinn Yang, son professeur à Munich. Elle y brille par la douceur du cantabile (l'Adagio initial) — péché mignon d'Offenbach, à en croire Ernst Pasqué, ami du compositeur cité dans la notice. [...] Julian Riem apporte le plus délicat des soutiens dans Les Larmes de Jacqueline — Offenbach y peint une religieuse rendant le dernier soupir dans les bras du promis qu'elle croyait jadis mort à la guerre. [...] » (Diapason, septembre 2019 / François Laurent)
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 9 novembre 2018 | Sony Classical

Hi-Res
Il s’agit là d’un triple hommage rendu à Rossini : celui de la violoncelliste Raphaela Gromes qui joue toutes les pièces de l’album, celui de Martinů dans ses Variations sur un thème de Rossini, pour violoncelle et piano, celui d’Offenbach qui concocta une Fantaisie sur des thèmes de Rossini, pour violoncelle et orchestre. Les autres numéros de l’album sont des réécritures d’airs célèbres d’opéras, de quelques Péchés de vieillesse, et d’un mouvement du Stabat Mater, tous offerts au violoncelle qu’accompagne qui le piano, qui l’orchestre. La violoncelliste munichoise Raphaela Gromes, qui remporta en 2011 le Prix Richard Strauss, s’est lancée dans une éblouissante carrière internationale qui l’a menée aux festivals du Schleswig-Holstein, d’Edimbourg, d’Interlaken, avec bon nombre d’orchestres de renom, et autant de partenaires de musique de chambre tels que Mischa Maisky, Alexander Lubimov ou le présent pianiste Julian Riem. Les pièces avec orchestre sont accompagnées par l’Orchestre de la WDR de Cologne. © SM/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 8 septembre 2017 | Sony Classical

Hi-Res Livret
Serenata Italiana n’est pas seulement l’hommage italien de la violoncelliste Raphaela Gromes, c’est aussi le fruit d’un voyage de découverte avec son pianiste Julian Riem. « Il était particulièrement excitant pour nous de décoder le langage musical de chaque compositeur ». Par conséquent, cet enregistrement est tout particulièrement une démonstration que, quand bien même ils sont restés dans l’ombre des grandes gloires lyriques italiennes, des compositeurs tels que Martucci, Busoni, Castelnuovo-Tedesco ou Casella réservent bien des surprises et des trouvailles dans le riche champ de la musique de chambre. Raphaela Gromes, une disciple de David Geringas, Wolfgang Boettcher et Yo-Yo Ma, s’est déjà produite au Jungfrau Music Festival Interlaken, au Festival du Schleswig-Holstein, au Festival d’opéra de Munich, au Festival Marvao au Portugal, au Festival d’Edimbourg et au Rheingau Music Festival. Elle a remporté le Premier Prix au concours Richard Strauss de 2012, au Concorso Fiorindo de Turin en 2013 ainsi que le Prix Musical allemand cuvée 2016 dans la catégorie violoncelle solo. Quant au pianiste Julian Riem, il a étudié auprès de Michel Béroff au Conservatoire National Supérieur in Paris, puis avec Rudolf Buchbinder à la Musik-Akademie de Bâle. Il se produit régulièrement en tant que soliste et musicien de chambre à travers l’Europe, l’Asie et les Etats-Unis. Avec le Münchner Horntrio, il a remporté le prestigieux prix Echo Klassik Award en 2012. © SM/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 8 septembre 2017 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 9 novembre 2018 | Sony Classical

Hi-Res Livret