Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD14,49 €

Rock - Paru le 15 juillet 2008 | Buddha Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Contrairement aux dires de certains, les Flamin' Groovies ne furent pas un sympathique groupe de deuxième division de l’histoire du rock’n’roll. Non, la formation née sous le soleil de Californie en 1965 est essentielle et pas anecdotique. Les Groovies eurent deux vies, donc deux line-up différents et toujours deux marottes elles aussi assez distinctes : les Beatles et les Rolling Stones. En 1971, lorsqu'ils enregistrent et publient Teenage Head, les deux hémisphères de leur cerveau se nomment Cyril Jordan et surtout Roy Loney. Le tandem signe ici un troisième album plus stonien que jamais. Stonien au sens de Sticky Fingers que Mick Jagger et Keith Richards publient justement le même mois que Teenage Head !Les Groovies dégagent une puissance et une énergie boostées par une production impeccable signée Richard Robinson. Un son violent (on jurerait les Cramps sur Evil Hearted Ada !) et qui lorgne aussi bien le blues que le rock des pionniers. Mais si l’esprit des Stones est plus que dans l’air, les Californiens proposent des chansons grandioses qu’ils ne doivent qu’à eux-mêmes… A l’évocation de Teenage Head, impossible de ne pas rappeler la très juste tirade de Miriam Linna, fondatrice de Norton Records, qui dira que la période Roy Loney des Groovies ressemblait à ce que qu’auraient été les Stones s’ils avaient fait allégeance au son et au style de Sun Records plutôt qu’à ceux de Chess Records… Après Teenage Head, Loney quittera le navire, laissant Jordan barrer seul. Avec un nouveau chanteur (Chris Wilson), les Flamin' Groovies se dirigeront vers d’autres aventures avec Shake Some Action, un quatrième opus publié en 1976, en pleine déflagration punk… © Marc Zisman/Qobuz
CD16,99 €

Pop - Paru le 8 avril 2008 | Rhino - Warner Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
1976. La déflagration punk secoue la planète rock’n’roll, de New York à Londres en passant par Mont-de-Marsan. Faire table rase du passé est le mot d’ordre. Bref, il ne fait pas bon clamer son amour pour les Beatles ou les Stones. Justement, les Scarabées et les Cailloux sont les deux marottes des Flamin’ Groovies, étonnant groupe né sous le soleil de Californie en 1965 et bien calé entre les deux chaises de ces deux illustres formations britanniques. Après Teenage Head, leur troisième album publié en 1971, les Flamin’ Groovies vivent des heures un brin complexes. Leur label Buddah les a remercié et leur chanteur Roy Loney a quitté le navire, confiant la barre au guitariste Cyril Jordan. Pourtant, l’Angleterre aime bien ces Groovies qui s’accrochent aux saintes écritures et ne goutent guère aux fleurs et au patchouli des hippies qui pullulent alors aux quatre coins du monde. Nouveau label (Sire Records) et nouveau chanteur (Chris Wilson), Shake Some Action qui sort durant l’été 1976 impose un nouveau son ! Car dans les oreilles, c’est la révolution ! Le blues, le rockabilly et le rock laissent place à une pop musclée héritée des grandes heures de la British Invasion. Une nervosité qui justement ravira la scène punk naissante et préparera le terrain à la vague power pop qui suivra. Un style neuf encagé dans le titre éponyme qui ouvre le disque, le single Shake Some Action, qui compte aisément parmi les plus grandes pop songs de toute l’histoire du genre. © MZ/Qobuz
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Rock - Paru le 1 décembre 2017 | Severn Records

Hi-Res
Comme ça, sur le papier, ce retour de la vengeance des Groovies peut effrayer. Ou, au mieux, laisser dubitatif. A moins d’être gérontophile… Pourtant, ce grandiose groupe on ne peut plus sous-estimé, né sous le soleil de Californie au milieu des années 60, et qui unira les ADN des Beatles et des Rolling Stones, a encore quelque chose à dire. Si, si ! Surtout que ce Fantastic Plastic qui paraît au milieu de l’été 2017 marque la réunion de Cyril Jordan, guitariste fondateur, et Chris Wilson, chanteur de 1971 à 1981, fâchés depuis une trentaine d’années… L’origine de cette réconciliation date de 2013, lorsque les deux sexagénaires se rabibochent sur scène. Mieux, ils décident de cogiter à un nouveau disque ! Et force est de reconnaître que le résultat a de la gueule. Même si ici rien n’égale les merveilles extraites de leurs grands disques d’antan comme Flamingo (1970), Teenage Head (1971) ou Shake Some Action (1976), Jordan et Wilson ravivent le yin et le yang de leur musique, la face pop et la face rock/rhythm’n’blues, avec tout plein tout plein de guitares à la Byrds, de refrains à la saveur vintage et même deux reprises bien senties, I Want You Bad de NRBQ et Don't Talk To Strangers des Beau Brummels. Bref, du rock’n’roll cinq étoiles pour les anciens, tout sauf honteux et plutôt même assez savoureux. © MZ/Qobuz
CD19,49 €

Pop - Paru le 8 avril 2008 | Rhino - Warner Records

CD55,99 €

Pop - Paru le 23 avril 2007 | Rhino - Warner Records

CD14,49 €

Rock - Paru le 2 novembre 2010 | Legacy Recordings

CD16,99 €

Pop - Paru le 8 avril 2008 | Rhino - Warner Records

CD5,99 €

Rock - Paru le 21 mars 2011 | Charly Records

CD19,49 €

Pop - Paru le 10 juin 2008 | Rhino - Warner Records

CD6,99 €

Rock - Paru le 4 janvier 1992 | EVA

CD9,99 €

Rock - Paru le 28 février 2014 | Maestro Entertainment Corp

CD9,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 1997 | Norton Records

CD14,99 €

Pop - Paru le 17 avril 1995 | Parlophone UK

CD6,99 €

Rock - Paru le 20 avril 1997 | Digimusic

CD0,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 16 avril 2016 | Burger Records

CD9,99 €

Rock - Paru le 25 novembre 2009 | Skydog

CD8,49 €

Punk - New Wave - Paru le 1 janvier 1981 | Jungle Records

CD2,49 €

Rock - Paru le 20 avril 2017 | Norton Records Inc.

CD9,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 2007 | Cleopatra

CD9,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 1995 | Norton Records