Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Enrico Rava

Un jazzman en apesanteur, qui crée sur les hauteurs et épure avec ardeur ! La trompette d’Enrico Rava est l’un des plus beaux exemples contemporain d’épure justement. Ce natif de Trieste – c’était en 1939 – souffle d’abord dans un trombone mais passe à la trompette lorsque ses oreilles encaissent le choc Miles Davis. Nous sommes en 1958 et le jeune Italien assiste à Turin à un concert de la star américaine. Du style New Orleans au free jazz, du post bop au cool, Rava touche à tout mais Miles reste son maître, son modèle, sa référence…

Au fil des ans, la filiation s’estompe pour laisser place à une autre influence made in USA tout aussi essentielle : celle de Chet Baker. Enrico Rava vénère un troisième homme, João Gilberto, qu’il fréquentera d’ailleurs. Le maître de la bossa lui conseillera de jouer moins de notes… Durant l’ère free, à la fin des années 60, il croise rale fer avec Don Cherry, Charlie Haden, Steve Lacy, Carla Bley, Mal Waldron ou bien encore Roswell Rud. En 1969, il dépose même ses valises à New York. Il y restera huit ans…

En 1975, son premier album (capté trois ans plus tôt) sort enfin : Il Giro Del Giorno in 80 Mondi. Sa carrière se lance pour de bon et Enrico Rava ne cessera d’enregistrer sur un rythme régulier, souvent en quartet et souvent sans piano. Il devient même un fidèle du label munichois ECM… Son style s’impose avec force et il devient l’un des premiers jazzmen italiens à toucher le public international. Souvent, Rava aime aussi s’entourer de jeunes musiciens, comme le montreront ses divers groupes des années 2000.

© MD/Qobuz

Lire plus

Discographie

54 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 3
1 sur 3

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums