Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD34,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2001 | EMI Classics

CD14,49 €

Classique - Paru le 22 avril 2016 | Sony Classical

Et pourquoi « Watts by George! », demanderez-vous ? Petit jeu de mots… « By George » est le cri de guerre des Anglais équivalent au « Montjoie Saint-Denis » chez les Français ; George est, comme tout le monde le sait, le prénom de Gershwin. Watts est, comme tout le monde le sait aussi, le nom de famille d’André Watts, ce phénoménal pianiste qui a submergé l’Amérique du Nord dès l’âge de seize ans en jouant, avec le New York Philharmonic et un Bernstein visiblement épaté, le Premier Concerto de Liszt – concert qui le récompensait d’un concours gagné peu auparavant. Voici donc Watts Montjoie Saint-George dans un répertoire qu’il affectionne tout particulièrement, celui de Gershwin, dans un enregistrement de 1976 ; on commence avec la Rhapsody in Blue, mais dans la version pour piano solo – réalisée par le compositeur lui-même dans le sillage du phénoménal succès de son chef-d’œuvre –, on poursuit par les intrigants et si réussis Trois Préludes, et l’on finit avec une large sélection du Songbook, des adaptations signées Gershwin de divers Songs qu’il avait écrits pour Broadway, dans une version pour piano solo. Le grand Gershwin par le grand Watts. © SM/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 30 mars 2018 | Sony Classical

Hi-Res
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1999 | Angel Records

CD14,49 €

Classique - Paru le 22 avril 2016 | Sony Classical

Enregistré lors de divers concerts à Tokyo en 1980, sorti en 33-tours chez CBS, voici le pianiste André Watts, un véritable « Monsieur 100 000 Watts » si souvent, mais dans un répertoire beaucoup plus intimiste que les grands Liszt avec lesquels il s’était taillé sa première réputation à l’âge de seize ans. Le minimaliste Scarlatti, le tendre et facétieux Haydn, le doux Debussy de Children’s Corner, quelques sombres Brahms de la dernière maturité, le douloureux Ravel des Oiseaux tristes, on est en effet à mille lieues des effets virtuoses – ce qui n’empêche pas Watts, bien entendue, de se servir de sa technique ébouriffante pour, justement, n’en pas faire usage virtuose, quand bien même Ravel exige des doigts de fée en acier trempé pour venir à bout de ses envols. Enregistrements de concert uniquement. Le label a utilisé les matrices originales de 1980 pour réaliser une superbe remastérisation. © SM/Qobuz
CD14,49 €

Classique - Paru le 22 avril 2016 | Sony Classical

CD19,99 €

Classique - Paru le 3 avril 2012 | SWR Classic

Livret
André Watts naquit en 1946 à Nuremberg, fils d'un soldat américain et d'une pianiste hongroise. Il fit son premier concert à 9 ans avec l'orchestre de Philadelphie, et à 16 ans Leonard Bernstein l'appela pour jouer le concerto n°1 de Franz Liszt. Bernstein devint son mentor et Leon Fleisher son professeur, et sa carrière se poursuivit jusqu'à aujourd'hui même si le pianiste est peu présent à la scène. Cet enregistrement de 1986 montre le pianiste au sommet de ses moyens. A découvrir !
CD14,49 €

Classique - Paru le 22 avril 2016 | Sony Classical

CD8,99 €

Classique - Paru le 22 avril 2016 | Sony Classical

C’est la version de 1851 qu’André Watts a décidé d’utiliser pour sa lecture des Grandes études de Paganini, enregistrées en récital à l’Académie Américaine des Arts et des Lettres de New York, en novembre 1985 : une version épurée, moins « flashy » que l’original de 1838, et que le compositeur a dédiée à Clara Schumann ! Le jeu limpide et percussif d’André Watts fait merveille dans ce répertoire. Même date et lieu d’enregistrement pour la monumentale Sonate en si mineur, celle dont on dit qu’en l’écoutant – jouée par Liszt en personne –, Brahms se serait endormi. Se serait-il également assoupi devant le feu d’artifices que déploie Watts dans ce singulier chef-d’œuvre d’architecture et de thématique, puissamment moderne et pourtant ancré dans le passé le plus solide qui soit, celui de Bach avec la fugue finale ? Gageons que non. © SM/Qobuz
CD14,49 €

Classique - Paru le 22 avril 2016 | Sony Classical

CD14,49 €

Classique - Paru le 22 avril 2016 | Sony Classical

CD14,49 €

Classique - Paru le 22 avril 2016 | Sony Classical

CD14,49 €

Classique - Paru le 22 avril 2016 | Sony Classical

CD14,49 €

Classique - Paru le 22 avril 2016 | Sony Classical

CD3,99 €

Jazz - Paru le 16 mai 2011 | SINETONE AMR

CD19,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 2001 | Angel Records