Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Fabio Biondi - Vivaldi : I concerti dell'addio

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Vivaldi : I concerti dell'addio

Fabio Biondi

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 88.2 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Studio Sublime

Ciao Venezia… en mai 1740, Vivaldi quittait Venise pour Vienne où l’empereur Charles VI lui avait laissé espérer une vie musicale bien plus satisfaisante que la pâle vie que lui offrait Venise depuis des années, où l’opéra à la napolitaine avait supplanté les œuvres de Vivaldi, tandis que ses pièces instrumentales n’intéressaient plus personne. Or, Vivaldi à peine arrivé à Vienne, l’empereur passait de vie à trépas et pof ! Vivaldi se trouva pour ainsi dire à la rue, toute musique interdite pendant tout le temps du deuil, surtout la musique « légère » ou du moins virtuose et aérienne qu’affectionnait l’empereur, et pour laquelle il avait fait venir le compositeur. Rapidement Vivaldi n’eut d’autre choix que de vendre ses manuscrits à qui voudrait bien les acheter ; or il se trouvait là un collectionneur qui, pour une somme ridicule, le débarrassa en juin 1741 de nombre des dernières pièces qu’il avait composées. Et voilà donc conservés dans une belle bibliothèque privée une sérieuse portion d’œuvres du tout dernier Vivaldi, qui auraient risqué de passer à la poubelle si elles avaient suivi le sort du compositeur, mort dans la pauvreté et l’oubli à Vienne un mois à peine après avoir vendu ses précieux manuscrits. Bonheur dans le malheur, car nous connaissons donc le tout dernier Vivaldi, et force est de constater l’étonnante évolution du style, de l’écriture, de l’atmosphère même de ces concertos de l’adieu – admettons que le titre inventé par Fabio Biondi est un chouïa racoleur, mais après tout, s’il s’agit de vendre de la belle musique, bien jouée et bien enregistrée… © SM/Qobuz

Plus d'informations

Vivaldi : I concerti dell'addio

Fabio Biondi

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Violin Concerto in B Minor, RV 390 (Antonio Vivaldi)

1
I. Andante molto
00:01:01

Fabio Biondi, Performer - Europe Galante, Ensemble - Antonio Vivaldi, Composer

2015 Glossa 2015 Glossa

2
II. Allegro non molto
00:05:16

Fabio Biondi, Performer - Europe Galante, Ensemble - Antonio Vivaldi, Composer

2015 Glossa 2015 Glossa

3
III. Larghetto
00:02:36

Fabio Biondi, Performer - Europe Galante, Ensemble - Antonio Vivaldi, Composer

2015 Glossa 2015 Glossa

4
IV. Allegro
00:03:41

Fabio Biondi, Performer - Europe Galante, Ensemble - Antonio Vivaldi, Composer

2015 Glossa 2015 Glossa

Violin Concerto in E Minor, RV 273 (Antonio Vivaldi)

5
I. Allegro non molto
00:04:21

Fabio Biondi, Performer - Europe Galante, Ensemble - Antonio Vivaldi, Composer

2015 Glossa 2015 Glossa

6
II. Largo
00:03:42

Fabio Biondi, Performer - Europe Galante, Ensemble - Antonio Vivaldi, Composer

2015 Glossa 2015 Glossa

7
III. Allegro
00:03:43

Fabio Biondi, Performer - Europe Galante, Ensemble - Antonio Vivaldi, Composer

2015 Glossa 2015 Glossa

Violin Concerto in B-Flat Major, RV 371 (Antonio Vivaldi)

8
I. Allegro ma poco
00:04:59

Fabio Biondi, Performer - Europe Galante, Ensemble - Antonio Vivaldi, Composer

2015 Glossa 2015 Glossa

9
II. Larghetto
00:04:35

Fabio Biondi, Performer - Europe Galante, Ensemble - Antonio Vivaldi, Composer

2015 Glossa 2015 Glossa

10
III. Allegro
00:03:57

Fabio Biondi, Performer - Europe Galante, Ensemble - Antonio Vivaldi, Composer

2015 Glossa 2015 Glossa

Violin Concerto in C major, RV 189 (Antonio Vivaldi)

11
I. Larghetto
00:00:31

Fabio Biondi, Performer - Europe Galante, Ensemble - Antonio Vivaldi, Composer

2015 Glossa 2015 Glossa

12
II. Allegro non molto e pianissimo
00:05:01

Fabio Biondi, Performer - Europe Galante, Ensemble - Antonio Vivaldi, Composer

2015 Glossa 2015 Glossa

13
II. Largo
00:06:04

Fabio Biondi, Performer - Europe Galante, Ensemble - Antonio Vivaldi, Composer

2015 Glossa 2015 Glossa

14
III. Allegro molto
00:04:14

Fabio Biondi, Performer - Europe Galante, Ensemble - Antonio Vivaldi, Composer

2015 Glossa 2015 Glossa

Violin Concerto in B flat, RV 367 (Antonio Vivaldi)

15
I. Allegro ma poco poco
00:06:00

Fabio Biondi, Performer - Europe Galante, Ensemble - Antonio Vivaldi, Composer

2015 Glossa 2015 Glossa

16
II. Andante ma poco
00:03:20

Fabio Biondi, Performer - Europe Galante, Ensemble - Antonio Vivaldi, Composer

2015 Glossa 2015 Glossa

17
III. Allegro
00:03:54

Fabio Biondi, Performer - Europe Galante, Ensemble - Antonio Vivaldi, Composer

2015 Glossa 2015 Glossa

Violin Concerto in F Major, RV 286, "Concerto per la solennita di San Lorenzo" (Antonio Vivaldi)

18
I. Largo molto e spiccato
00:00:29

Fabio Biondi, Performer - Europe Galante, Ensemble - Antonio Vivaldi, Composer

2015 Glossa 2015 Glossa

19
II. (Allegro moderato)
00:04:45

Fabio Biondi, Performer - Europe Galante, Ensemble - Antonio Vivaldi, Composer

2015 Glossa 2015 Glossa

20
II. Largo
00:02:55

Fabio Biondi, Performer - Europe Galante, Ensemble - Antonio Vivaldi, Composer

2015 Glossa 2015 Glossa

21
III. Allegro non molto
00:04:43

Fabio Biondi, Performer - Europe Galante, Ensemble - Antonio Vivaldi, Composer

2015 Glossa 2015 Glossa

Descriptif de l'album

Ciao Venezia… en mai 1740, Vivaldi quittait Venise pour Vienne où l’empereur Charles VI lui avait laissé espérer une vie musicale bien plus satisfaisante que la pâle vie que lui offrait Venise depuis des années, où l’opéra à la napolitaine avait supplanté les œuvres de Vivaldi, tandis que ses pièces instrumentales n’intéressaient plus personne. Or, Vivaldi à peine arrivé à Vienne, l’empereur passait de vie à trépas et pof ! Vivaldi se trouva pour ainsi dire à la rue, toute musique interdite pendant tout le temps du deuil, surtout la musique « légère » ou du moins virtuose et aérienne qu’affectionnait l’empereur, et pour laquelle il avait fait venir le compositeur. Rapidement Vivaldi n’eut d’autre choix que de vendre ses manuscrits à qui voudrait bien les acheter ; or il se trouvait là un collectionneur qui, pour une somme ridicule, le débarrassa en juin 1741 de nombre des dernières pièces qu’il avait composées. Et voilà donc conservés dans une belle bibliothèque privée une sérieuse portion d’œuvres du tout dernier Vivaldi, qui auraient risqué de passer à la poubelle si elles avaient suivi le sort du compositeur, mort dans la pauvreté et l’oubli à Vienne un mois à peine après avoir vendu ses précieux manuscrits. Bonheur dans le malheur, car nous connaissons donc le tout dernier Vivaldi, et force est de constater l’étonnante évolution du style, de l’écriture, de l’atmosphère même de ces concertos de l’adieu – admettons que le titre inventé par Fabio Biondi est un chouïa racoleur, mais après tout, s’il s’agit de vendre de la belle musique, bien jouée et bien enregistrée… © SM/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Fabio Biondi
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Giovanni Antonini & Il Giardino Armonico, la liberté retrouvée

A la tête de l’ensemble Il Giardino Armonico, qu’il a fondé avec Luca Pianca en 1985, Giovanni Antonini a commencé l’enregistrement des 107 symphonies de Joseph Haydn. Cette monumentale entreprise en est actuellement à son 8e volume et s’achèvera en 2032, à l’occasion des 300 ans de la naissance du Père de la symphonie. Retour sur le parcours de l’audacieux chef milanais.

Histoire de labels : 5 questions à Klaus Heymann, fondateur de Naxos

A l'occasion du 30ème anniversaire de son label, Klaus Heymann a créé pour nous "sa" playlist de 30 plages, qui regroupe des enregistrements qui furent marquants dans l'histoire de Naxos, et d'autres plus récents, qui montrent la créativité et l'ambition actuelle de la marque.

Fabio Biondi & Europa Galante, 30 ans de liberté

Le violoniste et chef italien Fabio Biondi, célèbre notamment pour son interprétation des “Quatre Saisons” de Vivaldi avec son orchestre Europa Galante, est de ceux qui rejettent toute forme de cloisonnement dans la musique. Retour sur le parcours d’un musicien doté d’une grande souplesse d’esprit et figure incontournable du violon baroque.

Dans l'actualité...