Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Depeche Mode - Violator (2006 Digital Remaster)

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Violator (2006 Digital Remaster)

Depeche Mode

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Téléchargez cet album pour l'écouter en illimité

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Sorti dans les bacs le 19 mars 1990, Violator est LE sommet unanimement reconnu de Depeche Mode, que ce soit par les fans ou la critique. Il propose à l’auditeur tout ce qui fait l’univers musical du groupe : ambiances lourdes et pesantes, synthés phénoménaux mélangeant bruits et sons en support à la voix sombre de Dave Gahan, le tout sur des compositions signées Martin Gore.

Avec seulement neuf titres, Depeche Mode nous plonge dans une atmosphère obscure. Quatre de ces chansons vont devenir des tubes planétaires, de véritables hymnes musicaux : « World in my eyes », « Personal Jesus », « Enjoy the silence », et « Policy of truth ».

« Personal Jesus », LE tube culte, premier single sorti en août 1989, donne le coup d’envoi. Plus dur, plus rock, ce titre au rythme inquiétant, arrive sur l’album après « World in my eyes », à la mélodie rythmée et touchante, et « Sweetest perfection ». Cette dernière a la particularité d’être interprétée par Martin Gore : sans intro musicale, sa voix profonde semble secouée par des passages « métalliques » et symphonico-électriques, donnant ainsi un petit côté grinçant. « Enjoy the silence », second single précédant l’album, connut un succès incontournable par sa mélodie rythmée rendue pesante par la voix de Dave Gahan, et même une seconde jeunesse en 2004 lors de la sortie de Remixes 81>04. Lui succède « Policy of truth », autre tube entraînant par ses sonorités électriques et métalliques.

Les autres chansons comme « Halo », « Blue dress » ou « Clean » confirment la nouvelle empreinte musicale de Depeche Mode, avec des effets électroniques multipliés et des arrangements rock. « Waiting for the night » procure également quelques frissons avec le duo vocal Dave/Martin qui tous deux nous plonge dans un sentiment de fragilité et de vulnérabilité assez inattendu.

Violator est un symbole du changement, du passage à l’âge adulte. Problèmes de santé, problèmes conjugaux, dépendance à la drogue, tout cela se retrouve dans cet album, le premier de Depeche Mode que l’on puisse d’ailleurs considérer comme véritablement autobiographique.
© ©Copyright Music Story Angélique Fouret 2017

Plus d'informations

Violator (2006 Digital Remaster)

Depeche Mode

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Téléchargez cet album pour l'écouter en illimité

1
World In My Eyes
00:04:24

Depeche Mode, Main Artist

(P) 1990 Venusnote Ltd. under exclusive license to Sony Music Entertainment International Ltd

2
Sweetest Perfection
00:04:42

Depeche Mode, Main Artist

(P) 1990 Venusnote Ltd. under exclusive license to Sony Music Entertainment International Ltd

3
Personal Jesus
00:04:54

Depeche Mode, Main Artist

(P) 1990 Venusnote Ltd. under exclusive license to Sony Music Entertainment International Ltd

4
Halo
00:04:28

Depeche Mode, Main Artist

(P) 1990 Venusnote Ltd. under exclusive license to Sony Music Entertainment International Ltd

5
Waiting for the Night
00:06:07

Depeche Mode, Main Artist

(P) 1990 Venusnote Ltd. under exclusive license to Sony Music Entertainment International Ltd

6
Enjoy the Silence
00:06:12

Depeche Mode, Main Artist

(P) 1990 Venusnote Ltd. under exclusive license to Sony Music Entertainment International Ltd

7
Policy of Truth
00:04:54

Depeche Mode, Main Artist

(P) 1990 Venusnote Ltd. under exclusive license to Sony Music Entertainment International Ltd

8
Blue Dress
00:05:38

Depeche Mode, Main Artist

(P) 1990 Venusnote Ltd. under exclusive license to Sony Music Entertainment International Ltd

9
Clean
00:05:32

Depeche Mode, Main Artist

(P) 1990 Venusnote Ltd. under exclusive license to Sony Music Entertainment International Ltd

Descriptif de l'album

Sorti dans les bacs le 19 mars 1990, Violator est LE sommet unanimement reconnu de Depeche Mode, que ce soit par les fans ou la critique. Il propose à l’auditeur tout ce qui fait l’univers musical du groupe : ambiances lourdes et pesantes, synthés phénoménaux mélangeant bruits et sons en support à la voix sombre de Dave Gahan, le tout sur des compositions signées Martin Gore.

Avec seulement neuf titres, Depeche Mode nous plonge dans une atmosphère obscure. Quatre de ces chansons vont devenir des tubes planétaires, de véritables hymnes musicaux : « World in my eyes », « Personal Jesus », « Enjoy the silence », et « Policy of truth ».

« Personal Jesus », LE tube culte, premier single sorti en août 1989, donne le coup d’envoi. Plus dur, plus rock, ce titre au rythme inquiétant, arrive sur l’album après « World in my eyes », à la mélodie rythmée et touchante, et « Sweetest perfection ». Cette dernière a la particularité d’être interprétée par Martin Gore : sans intro musicale, sa voix profonde semble secouée par des passages « métalliques » et symphonico-électriques, donnant ainsi un petit côté grinçant. « Enjoy the silence », second single précédant l’album, connut un succès incontournable par sa mélodie rythmée rendue pesante par la voix de Dave Gahan, et même une seconde jeunesse en 2004 lors de la sortie de Remixes 81>04. Lui succède « Policy of truth », autre tube entraînant par ses sonorités électriques et métalliques.

Les autres chansons comme « Halo », « Blue dress » ou « Clean » confirment la nouvelle empreinte musicale de Depeche Mode, avec des effets électroniques multipliés et des arrangements rock. « Waiting for the night » procure également quelques frissons avec le duo vocal Dave/Martin qui tous deux nous plonge dans un sentiment de fragilité et de vulnérabilité assez inattendu.

Violator est un symbole du changement, du passage à l’âge adulte. Problèmes de santé, problèmes conjugaux, dépendance à la drogue, tout cela se retrouve dans cet album, le premier de Depeche Mode que l’on puisse d’ailleurs considérer comme véritablement autobiographique.
© ©Copyright Music Story Angélique Fouret 2017

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Crime Of The Century [2014 - HD Remaster]

Supertramp

Aqualung

Jethro Tull

Aqualung Jethro Tull

Thick as a Brick

Jethro Tull

Thick as a Brick Jethro Tull

Misplaced Childhood

Marillion

À découvrir également
Par Depeche Mode

1999

Depeche Mode

1999 Depeche Mode

LiVE SPiRiTS SOUNDTRACK

Depeche Mode

The Best of Depeche Mode, Vol. 1 (Deluxe)

Depeche Mode

Violator (Deluxe)

Depeche Mode

Violator (Deluxe) Depeche Mode

Songs of Faith and Devotion - The 12" Singles

Depeche Mode

Playlists

Dans la même thématique...

"Feel Flows" The Sunflower & Surf’s Up Sessions 1969-1971 (Super Deluxe)

The Beach Boys

Tapestry

Carole King

Tapestry Carole King

Graceland (25th Anniversary Deluxe Edition)

Paul Simon

Bridge Over Troubled Water

Simon & Garfunkel

Bridge Over Troubled Water Simon & Garfunkel

Toto IV

Toto

Toto IV Toto
Les Grands Angles...
Objectif Lune : The Dark Side of the Moon

Album phare dans la discographie de Pink Floyd, “The Dark Side of the Moon” est le fruit d’une élaboration relativement lente qui remonte pratiquement à 1968. “A Saucerful of Secrets” (le morceau phare de l’album éponyme) en est, pour Nick Mason, le point de départ. Derrière, “Ummagumma” laissait s’exprimer des personnalités qu’il allait falloir amalgamer pour décrocher la timbale. Pink Floyd poursuivit sa quête du disque idéal avec “Meddle”, sur lequel le groupe accentuait sa maîtrise du travail du studio, et “Atom Heart Mother”, avant d’atteindre le nirvana avec “The Dark Side of the Moon”, dont la perfection ne s’est jamais érodée.

40 ans de post-punk en 10 albums

Au crépuscule des 70’s, les éclaboussures punk n’ont pas encore séché que la noirceur du mouvement déteint déjà sur de nouveaux groupes. Dans cette new wave, le courant post-punk offre une approche tourmentée voire radicale. Des précurseurs Joy Division et The Fall aux contemporains Shame et Fontaines D.C., coup de zoom sur les albums phares d’un électrochoc qui n’a jamais cessé de fasciner l’underground rock’n’roll.

Norah Jones en 10 chansons

Même si ses albums paraissent sur le label Blue Note, Norah Jones n’a jamais été vraiment jazz. Comme elle n’a jamais vraiment été pop, ni folk, country ou soul… Depuis le début des années 2000, la chanteuse et pianiste américaine a toujours tout fait pour flouter, voire éradiquer, les frontières stylistiques au profit de sa propre musique apatride, qu’elle adore partager avec d’autres musiciens venus d’horizons divers. Petit tour de son monde en 10 titres.

Dans l'actualité...