Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Latvian Radio Choir - Vasks: Laudate Dominum

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Vasks: Laudate Dominum

Sigvards Klava, Sinfonietta Riga, Latvian Radio Choir

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Pēteris Vasks (né en 1946) s’est désormais taillé la place du compositeur letton le plus connu sur la carte du monde musical, et sa musique est jouée sur toute la planète. À cause de ses « origines indignes de confiance » – c’est ainsi que la dictature communiste voyait le fils d’un pasteur baptiste –Vasks ne fut pas admis au Conservatoire de Riga, et dut donc faire ses études à celui de Vilnuis, dans la classe de contrebasse. Et c’est en contrebassiste pour les orchestres baltes qu’il gagna longtemps sa vie, tout en composant déjà à tour de bras. Ses œuvres instrumentales en particulier finirent par trouver grâce auprès de Gidon Kremer qui fit en sorte de les diffuser le plus largement possible ; mais Vasks a également écrit pour le chœur, un élément très présent dans la vie culturelle balte. Les œuvres ici présentées furent toutes écrites entre 2011 et 2016 ; leur écriture renvoie à la polyphonie des temps passés, de la fin du Moyen Âge jusqu’à l’époque romantique, dans un monde parfaitement tonal duquel toute violence harmonique est bannie, même si son harmonie est autrement plus complexe que ne laisse imaginer la simple écoute. L’idéal premier de Vasks est la beauté pure, un idéal que partagent le Sinfonietta de Riga et le Chœur de la radio lettonne. On notera, touchant détail, que les textes de Seigneur, ouvre nos yeux et Le Fruit du silence sont de rien moins que Anjezë Gonxhe Bojaxhiu, sans doute plus connue sous le nom de mère Teresa. © SM/Qobuz

Plus d'informations

Vasks: Laudate Dominum

Latvian Radio Choir

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Da pacem, Domine (Peteris Vasks)

1
Da pacem, Domine
00:17:42

Peteris VASKS, Composer - Sigvards Klava, Conductor - Latvian Radio Choir, Choir, MainArtist - Sinfonietta Riga, Orchestra

(C) 2017 Ondine (P) 2017 Ondine

Mein Herr und mein Gott (Peteris Vasks)

2
Mein Herr und mein Gott
00:09:29

Peteris VASKS, Composer - Sigvards Klava, Conductor - Latvian Radio Choir, Choir, MainArtist - Sinfonietta Riga, Orchestra

(C) 2017 Ondine (P) 2017 Ondine

Laudate Dominum (Peteris Vasks)

3
Laudate Dominum
00:15:29

Peteris VASKS, Composer - Sigvards Klava, Conductor - Latvian Radio Choir, Choir, MainArtist - Ilze Reine, Artist

(C) 2017 Ondine (P) 2017 Ondine

Prayer (Lord, open our eyes) (Peteris Vasks)

4
Prayer (Lord, open our eyes)
00:17:08

Peteris VASKS, Composer - Sigvards Klava, Conductor - Latvian Radio Choir, Choir, MainArtist - Sinfonietta Riga, Orchestra

(C) 2017 Ondine (P) 2017 Ondine

The Fruit of Silence (Peteris Vasks)

5
The Fruit of Silence
00:07:05

Peteris VASKS, Composer - Sigvards Klava, Conductor - Latvian Radio Choir, Choir, MainArtist - Sinfonietta Riga, Orchestra

(C) 2017 Ondine (P) 2017 Ondine

Descriptif de l'album

Pēteris Vasks (né en 1946) s’est désormais taillé la place du compositeur letton le plus connu sur la carte du monde musical, et sa musique est jouée sur toute la planète. À cause de ses « origines indignes de confiance » – c’est ainsi que la dictature communiste voyait le fils d’un pasteur baptiste –Vasks ne fut pas admis au Conservatoire de Riga, et dut donc faire ses études à celui de Vilnuis, dans la classe de contrebasse. Et c’est en contrebassiste pour les orchestres baltes qu’il gagna longtemps sa vie, tout en composant déjà à tour de bras. Ses œuvres instrumentales en particulier finirent par trouver grâce auprès de Gidon Kremer qui fit en sorte de les diffuser le plus largement possible ; mais Vasks a également écrit pour le chœur, un élément très présent dans la vie culturelle balte. Les œuvres ici présentées furent toutes écrites entre 2011 et 2016 ; leur écriture renvoie à la polyphonie des temps passés, de la fin du Moyen Âge jusqu’à l’époque romantique, dans un monde parfaitement tonal duquel toute violence harmonique est bannie, même si son harmonie est autrement plus complexe que ne laisse imaginer la simple écoute. L’idéal premier de Vasks est la beauté pure, un idéal que partagent le Sinfonietta de Riga et le Chœur de la radio lettonne. On notera, touchant détail, que les textes de Seigneur, ouvre nos yeux et Le Fruit du silence sont de rien moins que Anjezë Gonxhe Bojaxhiu, sans doute plus connue sous le nom de mère Teresa. © SM/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Latvian Radio Choir

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Dominique Visse ou la nouvelle Renaissance

Avec son look de vieux rockeur paré de bagues et de boucles d’oreilles, ses cheveux longs hirsutes, ses blousons en cuir semblant sortir de “Easy Rider”, le road movie culte de la génération hippie, et sa voix pointue comme une jambe de compas, Dominique Visse promène depuis plus de quarante ans sa personnalité singulière dans le monde souvent conventionnel de la musique classique. En 1978, il a fondé l’Ensemble Clément Janequin qui allait remettre au goût du jour la chanson polyphonique de la Renaissance française. On leur doit l’émergence de tout un répertoire à travers une discographie exceptionnelle pour le label Harmonia Mundi.

Guido Cantelli, l’aristocrate de la baguette

La réédition massive et parfaitement restaurée des enregistrements de studio de Guido Cantelli, au début des années 1950 pour EMI et RCA, viennent raviver le souvenir d’un chef d’orchestre dont le lumineux témoignage commençait singulièrement à s’émousser. « Chef d’orchestre des temps nouveaux », Guido Cantelli était un aristocrate de la baguette, toujours à la recherche du beau son à travers un strict respect des partitions qu’il dirigeait avec ferveur.

Nils Frahm, le piano debout

Salué par les critiques de la musique classique comme par les amateurs d’expériences électroniques, le talent de Nils Frahm a mis tout le monde d’accord ces dix dernières années. Qu’il utilise un orgue d’église ou un synthétiseur flanqué de pédales d’effet, le pianiste allemand regarde toujours vers l’avant et c’est pour ça qu’il semble si séduisant.

Dans l'actualité...