Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Maria Milstein & Nathalia Milstein - Saint-Saëns, Debussy, Hahn, Pierné : La sonate de Vinteuil

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Saint-Saëns, Debussy, Hahn, Pierné : La sonate de Vinteuil

Maria Milstein - Nathalia Milstein

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 88.2 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

« Quand après la soirée Verdurin, se faisant rejouer la petite phrase, Swann avait cherché à démêler comment à la façon d’un parfum, d’une caresse, elle circonvenait, elle l’enveloppait, il s’était rendu compte que c’était au faible écart entre les cinq notes qui la composaient et au rappel constant de deux d’entre elles qu’était due cette impression de douceur rétractée et frileuse ». C’est l’indication la plus précise que l’on puisse trouver quant à la « Sonate de Vinteuil », immortalisée alors qu’elle n’existe pas même, par Proust en 1913. D’aucuns pensent qu’il pourrait s’agir de la Première Sonate de Saint-Saëns, d’autant que dans une dédicace de Du côté de chez Swann à Jacques de Lacretelle, volontiers citée comme pièce à conviction, Proust confesse s’être inspiré – pour l’une, au moins, des évocations de la « petite phrase » – de « la phrase charmante mais enfin médiocre d’une sonate pour piano et violon de Saint-Saëns ». Autant pour le pauvre Saint-Saëns, et autant aussi pour Reynado Hahn qui, il est vrai, n’avait alors pas encore écrit sa sonate pour violon et piano qui devrait attendre 1927, cinq ans après la disparition de son cher Marcel. Les sœurs Milstein – NOOOON ! aucun lien de parenté avec un célèbre Nathan, le patronyme Milstein est fort répandu tout autour de la planète et tous ne sont pas violonistes, que diable – ont donc choisi, outre l’évidente Sonate en question de Saint-Saëns (qui est loin d’être aussi médiocre, on y trouve d’épatantes choses à la limite de la tonalité, dans une émotion rare), celle de Gabriel Pierné composée en 1900 et dédiée à Jacques Thibaud – une splendeur d’un compositeur dont la brillante carrière de chef d’orchestre et la modestie naturelle ont quelque peu éclipsé ses géniales compositions – puis, candidat peu probable à vinteuillisme, celle de Debussy écrite en 1917. Reynaldo Hahn, quand même, est représenté par deux mélodies transcrites pour violon et piano, le délicieux À Chloris au merveilleux parfum antique, et L’Heure exquise, le summum d’élégance de la mélodie de salon, ces salons dans lesquels Marcel et Reynaldo brillèrent si souvent. © SM/Qobuz


« [...] Maria et Nathalia Milstein ont respectivement trente-deux et vingt-deux ans. Avec ce premier enregistrement pour la cadette qui remportait le premier prix au Concours international de piano de Dublin en mai 2015, et troisième pour l'aînée qui mène une belle carrière comme soliste et au sein du Trio van Baerle, les deux sœurs placent d’emblée la barre très haut. [...] la version de la Sonate pour violon et piano n° 1 de Camille Saint-Saëns atteint des sommets. Les sœurs Milstein font preuve d’une virtuosité à toute épreuve sans jamais se montrer tape-à-l’œil. Le deuxième mouvement lumineux, charmant, expressif et gracieux est un diamant taillé avec une précision d’orfèvre. [...] Ce récital mené avec une immense maturité musicale s’écoute d’un bout à l’autre avec délice.» (Classica, novembre 2017 / Aurélie Moreau)

Plus d'informations

Saint-Saëns, Debussy, Hahn, Pierné : La sonate de Vinteuil

Maria Milstein & Nathalia Milstein

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Sonate pour violon et piano en ré mineur, Op. 36 (Gabriel Pierné)

1
I. Allegretto
00:09:06

Maria Milstein, Violin - Nathalia Milstein, Piano - Gabriel Pierné, Composer

Mirare Mirare

2
II. Allegretto tranquillo
00:05:38

Maria Milstein, Violin - Nathalia Milstein, Piano - Gabriel Pierné, Composer

Mirare Mirare

3
III. Andante non troppo. Allegretto un poco agitato
00:08:30

Maria Milstein, Violin - Nathalia Milstein, Piano - Gabriel Pierné, Composer

Mirare Mirare

À Chloris (Reynaldo Hahn)

4
À Chloris
00:03:23

Maria Milstein, Violin - Nathalia Milstein, Piano - Reynaldo Hahn, Composer

Mirare Mirare

Sonate pour violon et piano n° 1 en ré mineur, Op. 75 (Camille Saint-Saëns)

5
I. Allegro agitato
00:06:41

Maria Milstein, Violin - Nathalia Milstein, Piano - Camille Saint-Saëns, Composer

Mirare Mirare

6
II. Adagio
00:05:46

Maria Milstein, Violin - Nathalia Milstein, Piano - Camille Saint-Saëns, Composer

Mirare Mirare

7
III. Allegro moderato
00:03:59

Maria Milstein, Violin - Nathalia Milstein, Piano - Camille Saint-Saëns, Composer

Mirare Mirare

8
IV. Allegro molto
00:06:04

Maria Milstein, Violin - Nathalia Milstein, Piano - Camille Saint-Saëns, Composer

Mirare Mirare

7 Chansons grises (Reynaldo Hahn)

9
V. L’Heure Exquise
00:02:36

Maria Milstein, Violin - Nathalia Milstein, Piano - Reynaldo Hahn, Composer

Mirare Mirare

Sonate pour violon et piano, L. 140 (Claude Debussy)

10
I. Allegro vivo
00:04:53

Maria Milstein, Violin - Nathalia Milstein, Piano - Claude Debussy, Composer

Mirare Mirare

11
II. Intermède. Fantasque et léger
00:04:24

Maria Milstein, Violin - Nathalia Milstein, Piano - Claude Debussy, Composer

Mirare Mirare

12
III. Finale. Très animé
00:04:38

Maria Milstein, Violin - Nathalia Milstein, Piano - Claude Debussy, Composer

Mirare Mirare

Descriptif de l'album

« Quand après la soirée Verdurin, se faisant rejouer la petite phrase, Swann avait cherché à démêler comment à la façon d’un parfum, d’une caresse, elle circonvenait, elle l’enveloppait, il s’était rendu compte que c’était au faible écart entre les cinq notes qui la composaient et au rappel constant de deux d’entre elles qu’était due cette impression de douceur rétractée et frileuse ». C’est l’indication la plus précise que l’on puisse trouver quant à la « Sonate de Vinteuil », immortalisée alors qu’elle n’existe pas même, par Proust en 1913. D’aucuns pensent qu’il pourrait s’agir de la Première Sonate de Saint-Saëns, d’autant que dans une dédicace de Du côté de chez Swann à Jacques de Lacretelle, volontiers citée comme pièce à conviction, Proust confesse s’être inspiré – pour l’une, au moins, des évocations de la « petite phrase » – de « la phrase charmante mais enfin médiocre d’une sonate pour piano et violon de Saint-Saëns ». Autant pour le pauvre Saint-Saëns, et autant aussi pour Reynado Hahn qui, il est vrai, n’avait alors pas encore écrit sa sonate pour violon et piano qui devrait attendre 1927, cinq ans après la disparition de son cher Marcel. Les sœurs Milstein – NOOOON ! aucun lien de parenté avec un célèbre Nathan, le patronyme Milstein est fort répandu tout autour de la planète et tous ne sont pas violonistes, que diable – ont donc choisi, outre l’évidente Sonate en question de Saint-Saëns (qui est loin d’être aussi médiocre, on y trouve d’épatantes choses à la limite de la tonalité, dans une émotion rare), celle de Gabriel Pierné composée en 1900 et dédiée à Jacques Thibaud – une splendeur d’un compositeur dont la brillante carrière de chef d’orchestre et la modestie naturelle ont quelque peu éclipsé ses géniales compositions – puis, candidat peu probable à vinteuillisme, celle de Debussy écrite en 1917. Reynaldo Hahn, quand même, est représenté par deux mélodies transcrites pour violon et piano, le délicieux À Chloris au merveilleux parfum antique, et L’Heure exquise, le summum d’élégance de la mélodie de salon, ces salons dans lesquels Marcel et Reynaldo brillèrent si souvent. © SM/Qobuz


« [...] Maria et Nathalia Milstein ont respectivement trente-deux et vingt-deux ans. Avec ce premier enregistrement pour la cadette qui remportait le premier prix au Concours international de piano de Dublin en mai 2015, et troisième pour l'aînée qui mène une belle carrière comme soliste et au sein du Trio van Baerle, les deux sœurs placent d’emblée la barre très haut. [...] la version de la Sonate pour violon et piano n° 1 de Camille Saint-Saëns atteint des sommets. Les sœurs Milstein font preuve d’une virtuosité à toute épreuve sans jamais se montrer tape-à-l’œil. Le deuxième mouvement lumineux, charmant, expressif et gracieux est un diamant taillé avec une précision d’orfèvre. [...] Ce récital mené avec une immense maturité musicale s’écoute d’un bout à l’autre avec délice.» (Classica, novembre 2017 / Aurélie Moreau)

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Maria Milstein & Nathalia Milstein
Sonatas for Two Violins Maria Milstein & Nathalia Milstein
Sounds of War Maria Milstein & Nathalia Milstein
Dans la même thématique...

Dans l'actualité...