Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Marco Boni - HAYDN: Symphonies Nos. 22, 44, 64

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

HAYDN: Symphonies Nos. 22, 44, 64

Franz Joseph Haydn

Livret Numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

HAYDN: Symphonies Nos. 22, 44, 64

Marco Boni

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1 mois offert, puis 9,99€ / mois.

Symphony No. 44 in E Minor, Hob.I:44, "Trauersinfonie" (Mourning)

1
Symphony No. 44 in E Minor, Hob.I:44, "Trauersinfonie" (Mourning): I. Allegro con brio 00:06:28

Marco Boni, Conductor - Marco Boni, Conductor

2003 PentaTone

2
Symphony No. 44 in E Minor, Hob.I:44, "Trauersinfonie" (Mourning): II. Menuetto: Allegretto 00:05:05

Marco Boni, Conductor - Marco Boni, Conductor

2003 PentaTone

3
Symphony No. 44 in E Minor, Hob.I:44, "Trauersinfonie" (Mourning): III. Adagio 00:06:27

Marco Boni, Conductor - Marco Boni, Conductor

2003 PentaTone

4
Symphony No. 44 in E Minor, Hob.I:44, "Trauersinfonie" (Mourning): IV. Finale: Presto 00:03:16

Marco Boni, Conductor - Marco Boni, Conductor

2003 PentaTone

Symphony No. 22 in E-Flat Major, Hob.I:22, "The Philosopher"

5
Symphony No. 22 in E-Flat Major, Hob.I:22, "The Philosopher": I. Adagio 00:06:34

Marco Boni, Conductor - Marco Boni, Conductor

2003 PentaTone

6
Symphony No. 22 in E-Flat Major, Hob.I:22, "The Philosopher": II. Presto 00:03:54

Marco Boni, Conductor - Marco Boni, Conductor

2003 PentaTone

7
Symphony No. 22 in E-Flat Major, Hob.I:22, "The Philosopher": III. Menuetto 00:03:17

Marco Boni, Conductor - Marco Boni, Conductor

2003 PentaTone

8
Symphony No. 22 in E-Flat Major, Hob.I:22, "The Philosopher": IV. Finale: Presto 00:02:57

Marco Boni, Conductor - Marco Boni, Conductor

2003 PentaTone

Symphony No. 64 in A Major, Hob. I:64 "Tempora mutantur"

9
Symphony No. 64 in A Major, Hob. I:64 "Tempora mutantur": I. Allegro con spirito 00:06:01

Marco Boni, Conductor - Marco Boni, Conductor

2003 PentaTone

10
Symphony No. 64 in A Major, Hob. I:64 "Tempora mutantur": II. Largo 00:05:37

Marco Boni, Conductor - Marco Boni, Conductor

2003 PentaTone

11
Symphony No. 64 in A Major, Hob. I:64 "Tempora mutantur": III. Menuet: Allegretto 00:02:36

Marco Boni, Conductor - Marco Boni, Conductor

2003 PentaTone

12
Symphony No. 64 in A Major, Hob. I:64 "Tempora mutantur": IV. Finale: Presto 00:02:54

Marco Boni, Conductor - Marco Boni, Conductor

2003 PentaTone

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Marco Boni
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Karajan dirige la Sixième de Sibelius

Herbert von Karajan, l'un des interprètes les plus marquants de la musique de Sibelius, a enregistré en 1967 une version mémorable de la Sixième Symphonie. Sa plus belle version de cette œuvre, et peut-être aussi son enregistrement Sibelius le plus fascinant.

10 moments clés de l'œuvre de Jean Sibelius

La discographie du compositeur finlandais Jean Sibelius (1865-1957) est d’une grande richesse, et surtout d’une exceptionnelle qualité et diversité. Qobuz vous en propose un tour d’horizon en mettant l’accent sur 10 moments particulièrement significatifs.

Berlioz, la Fantastique en 10 versions

Véritable manifeste de l’émergence du romantisme français, la Symphonie fantastique de Berlioz aura marqué le XIXe siècle comme le Sacre du printemps de Stravinsky marquera le suivant. Créés à Paris, autrefois creuset mondial de l’effervescence artistique, ces deux chefs-d’œuvre ont fait basculer durablement le langage musical dans une autre dimension. Le 5 décembre 1830, l’œuvre révolutionnaire d’un Hector Berlioz de 27 ans émeut les musiciens présents dans la petite salle de l’ancien conservatoire, parmi lesquels Meyerbeer et Liszt, vivement impressionnés pas l’extraordinaire audace de cet ouvrage présenté trois ans seulement après la mort de Beethoven.

Dans l'actualité...