Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Freiburger Barockorchester - Handel : Concerti a due cori

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Handel : Concerti a due cori

Freiburger Barockorchester, Petra Müllejans

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

C’est à l’occasion de la création à Covent Garden de son oratorio Joshua en 1748 que Haendel composa – ou plutôt arrangea le premier de ses trois Concerto a due cori HWV 332. « Cori » étant ici à prendre au sens non pas de groupe vocal, mais d’ensemble instrumental, en l’occurrence deux hautbois, deux cors et un basson pour chacun des deux groupes, donc dix solistes en tout, se répondant sur un terrain de jeux fourni par les cordes. À cette époque, il était d’usage d’agrémenter l’exécution de très grands ouvrages, oratorios ou opéras, d’un aimable saupoudrage d’œuvres purement instrumentales. Mais Haendel était un homme occupé, et un businessman de première force ; écrire tant de musique à la fois n’était pas une mince affaire. Ce qui explique le nombre considérable d’œuvres instrumentales nées de recyclages – transcriptions, transpositions, réorchestrations, pillages même, toutes les options étaient ouvertes – d’œuvres antérieures, souvent les siennes, parfois celles d’autres compositeurs qui n’étaient pas forcément informés au passage. Dans le cas du Premier Concerto, Haendel n’a pillé que son propre répertoire, opéras et oratorios en particulier.

Le Deuxième Concerto HWV 333, écrit aux alentours de 1747, fut créé en 1748 à Covent Garden pour servir d’entremets au plat de résistance qu’était la création de l’oratorio Alexander Balus. Ici, le compositeur a tiré ses sources de trois de ses propres oratorios, dont Esther et Le Messie qui n’était pas encore aussi célèbre. Dans la réécriture, les groupes solistes de vents se chargent des parties initialement confiées aux chanteurs ou au chœur. Pour le Troisième Concerto HWV 334, toutefois, Haendel n’a presque rien recyclé – oui ! presque exclusivement du neuf ! – ; seulement le premier mouvement, réécrit à partir de l’ouverture dite Fitzwilliam, et l’allegro final qui reprend une aria de chasse de son opéra Partenope.

Pour cet enregistrement signé de l’exemplaire Freiburger Barockorchester, les musiciens ont décidé d’ajouter un petit plus : chacun des deux ensembles solistes est accompagné par son propre orchestre de cordes, générant ainsi un effet stéréophonique d’une grande force. L’un des orchestres est mené du violon par Gottfried von der Goltz, l’autre – également du violon à l’ancienne – par Petra Müllejans. © SM/Qobuz

Plus d'informations

Handel : Concerti a due cori

Freiburger Barockorchester

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Concerto a due cori in F Major, HWV 334 (Georg Friedrich Händel)

1
I. Ouverture
00:01:41

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz & Petra Müllejans, Concertmeister & Violin - Georg Friedrich Händel, Composer

harmonia mundi harmonia mundi

2
II. Allegro
00:02:46

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz & Petra Müllejans, Concertmeister & Violin - Georg Friedrich Händel, Composer

harmonia mundi harmonia mundi

3
III. Allegro ma non troppo
00:03:08

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz & Petra Müllejans, Concertmeister & Violin - Georg Friedrich Händel, Composer

harmonia mundi harmonia mundi

4
IV. Adagio
00:02:25

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz & Petra Müllejans, Concertmeister & Violin - Georg Friedrich Händel, Composer

harmonia mundi harmonia mundi

5
V. Andante larghetto
00:03:23

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz & Petra Müllejans, Concertmeister & Violin - Georg Friedrich Händel, Composer

harmonia mundi harmonia mundi

6
VI. Allegro
00:04:18

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz & Petra Müllejans, Concertmeister & Violin - Georg Friedrich Händel, Composer

harmonia mundi harmonia mundi

Concerto a due cori in B-Flat Major, HWV 332 (Georg Friedrich Händel)

7
I. Ouverture
00:01:24

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz & Petra Müllejans, Concertmeister & Violin - Georg Friedrich Händel, Composer

harmonia mundi harmonia mundi

8
II. Allegro ma non troppo
00:02:16

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz & Petra Müllejans, Concertmeister & Violin - Georg Friedrich Händel, Composer

harmonia mundi harmonia mundi

9
III. Allegro
00:02:31

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz & Petra Müllejans, Concertmeister & Violin - Georg Friedrich Händel, Composer

harmonia mundi harmonia mundi

10
IV. Largo
00:02:29

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz & Petra Müllejans, Concertmeister & Violin - Georg Friedrich Händel, Composer

harmonia mundi harmonia mundi

11
V. A tempo ordinario
00:01:36

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz & Petra Müllejans, Concertmeister & Violin - Georg Friedrich Händel, Composer

harmonia mundi harmonia mundi

12
VI. Alle breve moderato
00:02:21

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz & Petra Müllejans, Concertmeister & Violin - Georg Friedrich Händel, Composer

harmonia mundi harmonia mundi

13
VII. Minuet
00:02:13

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz & Petra Müllejans, Concertmeister & Violin - Georg Friedrich Händel, Composer

harmonia mundi harmonia mundi

Concerto a due cori in F Major, HWV 333 (Georg Friedrich Händel)

14
I. Pomposo
00:01:46

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz & Petra Müllejans, Concertmeister & Violin - Georg Friedrich Händel, Composer

harmonia mundi harmonia mundi

15
II. Allegro
00:01:57

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz & Petra Müllejans, Concertmeister & Violin - Georg Friedrich Händel, Composer

harmonia mundi harmonia mundi

16
III. A tempo giusto
00:02:52

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz & Petra Müllejans, Concertmeister & Violin - Georg Friedrich Händel, Composer

harmonia mundi harmonia mundi

17
IV. Largo
00:02:13

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz & Petra Müllejans, Concertmeister & Violin - Georg Friedrich Händel, Composer

harmonia mundi harmonia mundi

18
V. Allegro ma non troppo
00:03:48

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz & Petra Müllejans, Concertmeister & Violin - Georg Friedrich Händel, Composer

harmonia mundi harmonia mundi

19
VI. A tempo ordinario
00:03:26

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz & Petra Müllejans, Concertmeister & Violin - Georg Friedrich Händel, Composer

harmonia mundi harmonia mundi

Descriptif de l'album

C’est à l’occasion de la création à Covent Garden de son oratorio Joshua en 1748 que Haendel composa – ou plutôt arrangea le premier de ses trois Concerto a due cori HWV 332. « Cori » étant ici à prendre au sens non pas de groupe vocal, mais d’ensemble instrumental, en l’occurrence deux hautbois, deux cors et un basson pour chacun des deux groupes, donc dix solistes en tout, se répondant sur un terrain de jeux fourni par les cordes. À cette époque, il était d’usage d’agrémenter l’exécution de très grands ouvrages, oratorios ou opéras, d’un aimable saupoudrage d’œuvres purement instrumentales. Mais Haendel était un homme occupé, et un businessman de première force ; écrire tant de musique à la fois n’était pas une mince affaire. Ce qui explique le nombre considérable d’œuvres instrumentales nées de recyclages – transcriptions, transpositions, réorchestrations, pillages même, toutes les options étaient ouvertes – d’œuvres antérieures, souvent les siennes, parfois celles d’autres compositeurs qui n’étaient pas forcément informés au passage. Dans le cas du Premier Concerto, Haendel n’a pillé que son propre répertoire, opéras et oratorios en particulier.

Le Deuxième Concerto HWV 333, écrit aux alentours de 1747, fut créé en 1748 à Covent Garden pour servir d’entremets au plat de résistance qu’était la création de l’oratorio Alexander Balus. Ici, le compositeur a tiré ses sources de trois de ses propres oratorios, dont Esther et Le Messie qui n’était pas encore aussi célèbre. Dans la réécriture, les groupes solistes de vents se chargent des parties initialement confiées aux chanteurs ou au chœur. Pour le Troisième Concerto HWV 334, toutefois, Haendel n’a presque rien recyclé – oui ! presque exclusivement du neuf ! – ; seulement le premier mouvement, réécrit à partir de l’ouverture dite Fitzwilliam, et l’allegro final qui reprend une aria de chasse de son opéra Partenope.

Pour cet enregistrement signé de l’exemplaire Freiburger Barockorchester, les musiciens ont décidé d’ajouter un petit plus : chacun des deux ensembles solistes est accompagné par son propre orchestre de cordes, générant ainsi un effet stéréophonique d’une grande force. L’un des orchestres est mené du violon par Gottfried von der Goltz, l’autre – également du violon à l’ancienne – par Petra Müllejans. © SM/Qobuz

Détails de l'enregistrement original : Recorded October 2014, Teldex Studio Berlin (Germany)

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Freiburger Barockorchester
Beethoven: Piano Concertos No. 4 Freiburger Barockorchester
Bach: Orchestral Suites BWV 1066-1069 Freiburger Barockorchester
Johann Sebastian Bach : Violin Concertos Freiburger Barockorchester
Mozart: Don Giovanni Freiburger Barockorchester
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Le tour du monde choral de Marcus Creed

Marcus Creed incarne, auprès des auditeurs de chant choral, et davantage encore a cappella, un idéal de constance, d'exigence et d'exploration. Cette série chez Hänssler avec l'Ensemble vocal de la Radio de Stuttgart propose un tour du monde de la musique chorale, des Amériques au Japon en passant par les grandes nations vocales d'Europe.

François Couperin, le clavecin moderne

Favori de Louis XIV, François Couperin (1668-1733) était la vedette du clavecin au XVIIIe siècle, un instrument prestigieux qui connaissait alors son apogée (avant de retourner dans l’ombre au siècle suivant) et dont il a révolutionné l’approche, entraînant dans son sillon les autres virtuoses de l’époque, Dandrieu ou Rameau. Le claveciniste québécois Olivier Fortin revient pour Qobuz sur la destinée de « Couperin le Grand ».

Le violon en 10 interprètes, épisode 2

Si le timbre et l’ambitus du violoncelle le rapprochent de la voix humaine, les aigus stratosphériques du violon flirtent avec les dieux. L’instrument a inspiré des œuvres nombreuses à la discographie pléthorique : des trésors qui sont autant de versions de référence. Voici la seconde partie de cette sélection subjective de 10 violonistes qui met en lumière deux générations éloignées : la première est née pendant le premier tiers du XXe siècle ; la seconde pendant le dernier tiers.

Dans l'actualité...