Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Andreas Staier - Beethoven : Ein neuer Weg

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Beethoven : Ein neuer Weg

Andreas Staier (Fortepiano 1810)

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Mais quel est ce « nouveau chemin » (neuer Weg) que le sévère pianofortiste Andreas Staier nous invite à suivre avec son nouvel album édité dans le cadre de la vaste publication Beethoven 2020-2027 du label Harmonia Mundi ? Toutes les œuvres proposées ici ont été composées à l’orée du XIXe siècle par un jeune compositeur impétueux, à la fois conscient de sa valeur et de sa fragilité, alors qu’il commence à ressentir les premières atteintes de la surdité qui allait devenir le drame de sa vie.
Les premières mesures du présent récital cassent d’emblée la baraque avec le début tonitruant de la Sonate n° 16 en sol majeur. Avec son forte-piano cristallin et léger, construit par le facteur Mathias Müller à Vienne aux alentours de 1810, Staier semble nous démontrer combien ce frêle instrument peine à faire éclater le génie d’un musicien novateur qui brise d’emblée les frontières.
Les trois sonates et les deux séries de variations qui constituent ce programme ont toutes été publiées en 1802, à l’époque où Beethoven désirait « s’engager dans une nouvelle voie » correspondant au nouveau siècle après la tourmente révolutionnaire qui avait secoué l’Europe. C’est une dialectique nouvelle d’un compositeur parlant d’un ton plus péremptoire que ses prédécesseurs, et à la « première personne ». Andreas Staier est sans aucun doute un des meilleurs passeurs imaginables pour nous faire partager l’émergence d’un nouvel état d’esprit dans la musique à une époque troublée (au début de l’épopée napoléonienne), où la clarté du langage le disputait à l’affermissement de l’individualité. © François Hudry/Qobuz

Plus d'informations

Beethoven : Ein neuer Weg

Andreas Staier

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Sonata No. 16 in G Major, Op. 31 No. 1 (Ludwig van Beethoven)

1
I. Allegro vivace
00:06:47

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

2
II. Adagio grazioso
00:09:12

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

3
III. Rondo. Allegretto
00:06:37

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

Sonata No. 17 in D Minor, Op. 31 No. 2 'The Tempest' (Ludwig van Beethoven)

4
I. Largo
00:08:31

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

5
II. Adagio
00:06:51

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

6
III. Allegretto
00:06:35

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

Sonata No. 18 in E-Flat Major, Op. 31 No. 3 'The Hunt' (Ludwig van Beethoven)

7
I. Allegro
00:08:03

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

8
II. Scherzo. Allegretto vivace
00:05:34

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

9
III. Menuetto. Moderato e grazioso - Trio
00:03:57

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

10
IV. Presto con fuoco
00:04:34

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

DISQUE 2

Six Variations on an Original Theme in F Major, Op. 34 (Ludwig van Beethoven)

1
Thema. Adagio. Cantabile
00:01:33

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

2
Variation I. L'istesso tempo
00:01:27

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

3
Variation II. Allegro ma non troppo
00:01:04

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

4
Variation III. Allegretto
00:01:04

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

5
Variation IV. Tempo di Minuetto
00:01:24

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

6
Variation V. Marcia. Allegretto
00:02:06

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

7
Variation VI. Allegretto - Coda - Adagio molto
00:04:18

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

Fifteen Variations and a Fugue on an Original Theme in E-Flat Major, Op. 35 'Eroica Variations' (Ludwig van Beethoven)

8
Introduzione col basso del thema. Allegretto vivace
00:03:31

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

9
Thema
00:00:45

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

10
Variation I
00:00:40

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

11
Variation II
00:00:58

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

12
Variation III
00:00:42

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

13
Variation IV
00:00:34

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

14
Variation V
00:00:45

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

15
Variation VI
00:00:44

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

16
Variation VII. Canone all'ottava
00:00:36

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

17
Variation VIII
00:00:48

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

18
Variation IX
00:00:48

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

19
Variation X
00:00:52

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

20
Variation XI
00:00:52

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

21
Variation XII
00:00:50

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

22
Variation XIII
00:00:46

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

23
Variation XIV. Minore
00:01:12

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

24
Variation XV. Maggiore. Largo - Coda espressivo
00:05:15

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

25
Finale alla Fuga. Allegro con brio.
00:04:53

Andreas Staier, Fortepiano Mathias Müller, Vienna circa 1810 - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 harmonia mundi ℗ 2020 harmonia mundi

Descriptif de l'album

Mais quel est ce « nouveau chemin » (neuer Weg) que le sévère pianofortiste Andreas Staier nous invite à suivre avec son nouvel album édité dans le cadre de la vaste publication Beethoven 2020-2027 du label Harmonia Mundi ? Toutes les œuvres proposées ici ont été composées à l’orée du XIXe siècle par un jeune compositeur impétueux, à la fois conscient de sa valeur et de sa fragilité, alors qu’il commence à ressentir les premières atteintes de la surdité qui allait devenir le drame de sa vie.
Les premières mesures du présent récital cassent d’emblée la baraque avec le début tonitruant de la Sonate n° 16 en sol majeur. Avec son forte-piano cristallin et léger, construit par le facteur Mathias Müller à Vienne aux alentours de 1810, Staier semble nous démontrer combien ce frêle instrument peine à faire éclater le génie d’un musicien novateur qui brise d’emblée les frontières.
Les trois sonates et les deux séries de variations qui constituent ce programme ont toutes été publiées en 1802, à l’époque où Beethoven désirait « s’engager dans une nouvelle voie » correspondant au nouveau siècle après la tourmente révolutionnaire qui avait secoué l’Europe. C’est une dialectique nouvelle d’un compositeur parlant d’un ton plus péremptoire que ses prédécesseurs, et à la « première personne ». Andreas Staier est sans aucun doute un des meilleurs passeurs imaginables pour nous faire partager l’émergence d’un nouvel état d’esprit dans la musique à une époque troublée (au début de l’épopée napoléonienne), où la clarté du langage le disputait à l’affermissement de l’individualité. © François Hudry/Qobuz

Détails de l'enregistrement original : Recorded June 2017 and May 2018, Teldex Studio Berlin (Germany)

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Munich 2016 Keith Jarrett
Songs In The Key Of Life Stevie Wonder
Innervisions Stevie Wonder
À découvrir également
Par Andreas Staier

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Hélène Grimaud, Élue farouche

Petit tour d’horizon de la discographie d’Hélène Grimaud, à l’occasion de son cinquantième anniversaire et de ses trente ans d’activité discographique. De Denon à Deutsche Grammophon, en passant par Erato puis Teldec, retour sur un parcours incontestablement personnel, sincère et glorieux.

Wilhelm Kempff, le plus humain des pianistes

Artiste d’un autre temps, Wilhelm Kempff (1895-1991) croyait à l’inspiration : il était entré en musique comme on entre en religion, avec une ferveur respectueuse pour les vieux maîtres qu’il servait. Avec son toucher de velours, son sens du phrasé et sa diction de conteur, l’art de Wilhelm Kempff était celui d’un rêveur éveillé, mi-poète, mi-devin, dans une époque où l’expression du sentiment primait sur tout. Il a souvent enregistré à plusieurs reprises ses compositeurs préférés, en particulier son dieu Beethoven, avec lequel on l’a si souvent identifié, laissant trois intégrales des sonates au fur et à mesure de sa propre maturation et de l’évolution des techniques d’enregistrement.

Jorge Bolet, la quintessence de Franz Liszt

Sous ses doigts, la musique de Franz Liszt est apparue sous un jour nouveau, grâce à une vision à la fois poétique et lyrique, bien loin de la virtuosité gratuite et tapageuse trop souvent entendue. Avec le recul, son art élégant, noble et racé force l’admiration, car il représente le raffinement et la culture d’un monde à jamais perdu. C’est à l’automne de sa vie, au début des années 1980, qu’il enregistre pour Decca une anthologie en neuf volumes du compositeur hongrois qui fera date, à laquelle il convient d’ajouter d’autres gravures réalisées pour le label espagnol Ensayo, pour RCA dans les années 1970, pour Everest en 1960, ainsi que des enregistrements de studio et de radio dans les années 50, alors qu’il possédait encore tous ses extraordinaires moyens techniques.

Dans l'actualité...