Artistes similaires

Les albums

15,99 €
11,49 €

Classique - Paru le 7 juin 2019 | CAvi-music

Hi-Res Livret
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 4 septembre 2012 | Genuin

Hi-Res Livret
9,99 €

Classique - Paru le 6 juillet 2018 | CPO

Livret
Si la création du Concerto pour piano de Khatchaturian eut lieu en plein air (!), dans le kiosque à musique d’un parc moscovite (!), sur un piano bon pour la casse (!) joué par rien moins que Lev Oborine (!), après une seule répétition (!), le triomphe ne tarda pas puisque quelques mois plus tard, le compositeur avait droit à la Grande Salle du Conservatoire de Moscou. En moins de cinq ans, le Concerto accédait à New York, à Boston, sous les doigts de stars comme William Kapell ou Oscar Levant, puis à la gloire planétaire, qui ne s’est jamais démentie. Le caractère de l’œuvre déborde d’accents arméniens – réels ou imaginaires –, la contrée d’origine du compositeur. Bien plus tard, une fois célèbre, Khatchaturian composa trois « concertos-rhapsodies » en un mouvement, l’un pour le violon de Kogan, l’un pour le violoncelle de Rostropovitch, le troisième en 1968 pour le piano de Nicolaï Petrov, avec Rozhdestvensky à la baguette. On n’est plus ici dans un ouvrage de la première maturité, mais bien dans le style définitif du compositeur, qui a « absorbé » ses grands contemporains que sont Prokofiev et Chostakovitch, tout en poursuivant sa propre voie faite d’emprunts caucasiens et du langage orchestral alors en usage en Union Soviétique. Une œuvre puissamment originale, qui ne cache ni sa volonté de plaire à tout public, ni celle de satisfaire les auditeurs les plus exigeants en termes de virtuosité, d’harmonie complexe, de contrepoint et de riche orchestration. Au piano pour cet album, Stepan Simonian, lauréat de concours tels que le Iturbi, le Khatchaturian d’Erevan et le Concours Bach de Leipzig. © SM/Qobuz