Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
CD9,99 €

Pop - Paru le 7 octobre 2014 | Happy Mel Boopy Touring Co., Inc.

Distinctions 4F de Télérama
« Je voulais faire un disque reflétant qui je suis devenue en tant que femme, mère et artiste. Cet album m’est très cher. Je veux que mes fans comprennent où je me situe dans la vie et se sentent inspirés par ma musique car ces choses sont très liées. » A 45 ans passés, Macy Gray, maman de trois enfants, a encore musicalement pas mal de choses à dire comme le prouve The Way. L’alliage de soul, de funk et de rock est toujours de mise, mais la soul sister de l’Ohio atteint ici une certaine perfection dans l’art de la composition. Et qu’elle feule, qu’elle roucoule, qu’elle griffe ou qu’elle crie, Macy Gray est toujours une vraie personnalité forte du R&B contemporain. Cet opus est juste une nouvelle confirmation. © CM/Qobuz
A partir de :
CD14,49 €

R&B - Paru le 3 juillet 1999 | Epic

Si Erykah Badu et Jill Scott stimulent la face sensuelle de la soul originelle, Macy Gray lui aiguise ses griffes qui s’étaient bien élimées durant les années 80… Difficile de ne pas penser à la rageuse Betty Davis, superbe lionne 70's du funk rebelle, lorsque cette native de l’Ohio rugit avec son premier album à l’été 1999, à déjà 30 ans passés. En plus des codes de la nu soul, On How Life Is impose le grain de sa voix féline, légèrement voilée (le fantôme de Billie Holiday rode) et une capacité à alterner entre funk princier et pop groovy. Et pour rendre l’ensemble encore plus moderne, Macy Gray glisse quelques samples hip-hop bien vu (OutKast, Nice & Smooth, Fat Boys, Time Zone). Avec ce On How Life Is à l’âme rock’n’roll, la nu soul s’est surtout trouvé son ambassadrice farouche et sauvage. © Marc Zisman/Qobuz
A partir de :
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Soul - Paru le 21 septembre 2018 | Artistry Music

Hi-Res
Macy Gray n’a plus à faire ses preuves. La chanteuse et compositrice confirme avec son dixième album, Ruby, sa position en tant qu’artiste mais aussi en tant que femme fatale. Deux ans après Stripped, son talent ingénieux dans le mélange des genres soul, R&B, jazz et pop ne la quitte pas. Regard confiant souligné d’un make-up étincelant, Macy Gray prend la pose. Avec Ruby, adieu les filtres ! Voilà des thèmes assez osés qui visent le réalisme. Comme sur le single Suggar Daddy coécrit avec la chanteuse Meghan Trainor. Une soul légèrement nasillarde qui tire vers le funk et veut se prendre à la légère malgré les sous-entendus. Produite par Tommy Parker Lumpkins, Johan Carlsson et Tommy Brown, la soul sister à la voix hors-norme sait choisir son entourage. Une femme de poigne qui signe un disque féministe où la narration a son importance, comme sur les titres Cold War, Over You ou Jealousy et ses influences électro. Dotée d’un swing irréprochable, Macy Gray charme une fois de plus sur une soul décalée dont il est difficile de se lasser. © Anna Coluthe/Qobuz
A partir de :
CD14,49 €

Soul/Funk/R&B - Paru le 17 septembre 2001 | Epic

A partir de :
CD14,49 €

Pop - Paru le 7 septembre 2004 | Epic

A partir de :
CD13,99 €

Pop - Paru le 26 mars 2012 | 429 Records

Ce nouvel album (et sixième production en studio) de Macy Gray (qui inaugure pour l’occasion également un nouveau label) et donc constitué d’une majorité de reprises – pour seize titres - très génériquement de rock indépendant, et assez clairement connotées à la précédente décennie. Toutes les chansons retenues sont régulièrement, et depuis des années, interprétées par l’artiste sur scène, et donc familières de ses fans. Les sessions ont été produites par Hal Wilner, qu’on a pu récemment voir aux côtés de Lou Reed et Metallica. Quelques intermèdes parlés, mettant en scène Idris Elba, Nicole Scherzinger et J.B. Smoove, agrémentent en outre le programme. De son propre aveu, la chanteuse, dont les choix des chansons sont essentiellement ceux du cœur, s’est inspirée de l’approche qu’avait l’immense Nina Simone dans ses reprises, aussi peu encline que fut la diva à se laisser influencer par quiconque, mais impériale dans l’appropriation des mélodies. La force qui sous-tend l’entreprise sait en fait, et ce dès la première écoute, par l’éclectisme du choix, insuffler une brigade de frissons successifs, qui nous font voyager de Metallica à Kanye West, en passant par Yeah Yeah Yeahs ou Arcade Fire, d’un tempo de reggae au rock le plus franc, sans naturellement oublier une soul-music teintée d’electro. En fait, et dès les premières mesures du « Here Comes The Rain Again » emprunté au répertoire de Eurythmics, en ouverture, nous assistons à un travail de déconstruction/reconstruction extrêmement personnel et intime, nourri d’un indubitable sens de l’humour, mais également d’un goût prononcé pour les atmosphères spectrales. Surtout, son approche décomplexée, mais aux antipodes d’un quelconque soubresaut ou caprice de diva, nous permet de goûter une œuvre authentique, charmeuse, et brillante. Et la dame de Canton, Ohio, chante toujours avec autant de profondeur, d’un organe légèrement passé au papier de verre, immédiatement identifiable. Á noter que Macy Gray accompagne la sortie de Covered par une tournée mondiale, et sera en outre à l’affiche du prochain film de Lee Daniels, The Paperboy, qui sera présenté lors de la 65ème édition du Festival de Cannes. © ©Copyright Music Story Christian Larrède 2017
A partir de :
CD14,49 €

Soul/Funk/R&B - Paru le 25 avril 2003 | Epic

A partir de :
CD14,99 €

Rock - Paru le 16 avril 2012 | 429 Records

Macy Gray, la diva soul à la voix inimitable, revient avec un nouvel album surprenant et envoûtant ! Pour ce 6e opus, qui parait 2 ans après le très réussi The Sellout, Macy ré-interprète (comme son nom « Covered » l’indique) un répertoire cher à son cœur, et nous propose une sélection d’une étonnante diversité : en effet au côté de quelques-uns des classiques des vingt dernières années (les Wake Up d’Arcade Fire, Creep de Radiohead ou Maps des Yeah Yeah Yeahs), on retrouve des versions revues du Nothing Else Matters de Metallica. Si l’on rajoute à cela quelques standards 80's (Here comes the rain again de Eurythmics ou The Power of Love de FGTH), et d’autres titres un peu plus obscurs, c'est à un album d'une grande cohérence que nous convie en ce printemps Macy Gray.
A partir de :
CD14,99 €
Big

Pop - Paru le 1 janvier 2007 | Will I Am Geffen

A partir de :
CD13,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 2010 | Concord Records

Macy Gray renoue avec l’essence de ses dons créatifs dans The Sellout, composé de douze nouvelles chansons, co-écrites par la chanteuse elle-même. Le chatoyant Lately et son groove pop-soul, le délicieux style new-wave années 1980 de That Man ou encore la ballade Still Hurts, aux émotions vénéneuses, confirment le talent précieux de Macy Gray.
A partir de :
CD13,99 €

R&B - Paru le 26 novembre 2012 | 429 Records

Osé, insensé, improbable, on ne sait de quel adjectif habiller la téméraire entreprise de Macy Gray avec Talking Book. Retour en arrière de quarante ans pour voir Stevie Wonder sortir l'un de ses chef d'oeuvre (avec Innervisions et Songs in the Key of Life) qui allait marquer l'histoire de la soul. Et de la musique populaire tout court via le tube « You Are the Sunshine of My Life ». Malgré toute sa personnalité, on pouvait craindre de voir Macy Gray s'embourber dans une entreprise aussi risquée.Levons vite le suspense, il n'en est rien, et ce que Macy Gray a conçu comme une lettre d'amour à Stevie Wonder risque bien de toucher plus qu'un coeur. Mieux, tout en respectant l'oeuvre d'origine reprise dans son intégralité et en respectant l'ordre des chansons, Macy Gray parvient à y imposer sa féminité et sa sensualité. C'est d'abord un bonheur de l'entendre susurrer « You Are the Sunshine of My Life » d'une voix voilée, avant de l'entendre revisiter avec grâce « You and I (We Can Conquer the World) » dont elle donne une version pleine d'émotion. Une caractéristique d'ailleurs étonnante de Talking Book façon Macy Gray, est que la chanteuse fait d'un disque à la base plutôt gai et entraînant, un recueil beaucoup plus sombre. Une manière de dire que l'optimisme des années soixante-dix a entre temps été laminé par quarante ans de crises diverses.La version jazzy et hantée d'échos de « Superstition » est à tomber par terre, tout comme le « Blame It On the Sun » devenu une supplique, un cri déchirant. La soul se fait grasse avec un gluant « Maybe Your Baby » où soudain Macy Gray prend des accents dignes de Betty Davis. Alors que Macy Gray n'avait que partiellement convaincu avec le patchwork de Covered sorti quelques mois plus tôt, elle revient plus flamboyante que jamais avec Talking Book. Réussir à s'approprier avec autant de force un tel album est un tour de force rarement voire jamais réalisé. Macy Gray injecte tellement d'elle-même dans Talking Book qu'elle en fait l'un de ses propres disques. Et pas le plus mauvais.  © ©Copyright Music Story Francois Alvarez 2017
A partir de :
CD1,29 €

Pop - Paru le 23 avril 2021 | Macy Gray

A partir de :
CD13,99 €

R&B - Paru le 1 janvier 2007 | Will I Am Geffen

A partir de :
CD8,99 €

Pop - Paru le 31 mars 2017 | Epic - Legacy

A partir de :
CD6,49 €

Hip-Hop/Rap - Paru le 31 mars 2017 | Epic - Legacy

A partir de :
CD1,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 2010 | Concord Records

A partir de :
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Soul - Paru le 23 août 2019 | Artistry Music

Hi-Res
A partir de :
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Bandes originales de films - Paru le 13 septembre 2019 | Artistry Music

Hi-Res
A partir de :
CD6,49 €

Pop - Paru le 5 juillet 2000 | Epic

A partir de :
CD6,49 €

Soul/Funk/R&B - Paru le 31 mars 2003 | Epic

L'interprète

Macy Gray dans le magazine