Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
CD14,49 €

Chanson francophone - Paru le 11 mai 1989 | SBME Strategic Marketing Group

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
A partir de :
CD14,49 €

Chanson francophone - Paru le 15 juin 1992 | Ariola

Distinctions Victoire de la musique
Ça faisait neuf ans que les inconditionnels de Voulzy attendaient un nouvel opus de l’artiste. Certes, l’auteur-compositeur-interprète ne cessait de tourner et plusieurs singles étaient sortis, mais depuis 1983, Laurent Voulzy n’avait plus sorti un seul album studio, semblant se contenter de sa carrière de compositeur pour d’autres que lui. C’est avec une certaine surprise que les aficionados de l’artiste  virent arriver Caché Derrière en 1992. Une certaine surprise, doublée d’une certaine méfiance également. Voulzy était-il toujours Voulzy ou cet opus nétait-il qu’une tentative de come-back fleurant bon la nostalgie facile ? En tous cas, la déception fut de courte durée puisque Caché Derrière tint toutes ses promesses : tout en traitant des thématiques chères à Voulzy (pacifisme, écologie, nature...), les morceaux de l’album (« Le rêve du pêcheur », « Le pouvoir des fleurs »...) offraient une alternative crédible et salutaire à un paysage musical du début de la décennie 90 cannibalisé par l’italo-dance, le hit-machine et autres  terrifiantes productions de sinistre mémoire. © ©Copyright Music Story Benjamin D'Alguerre 2021
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Chanson francophone - Paru le 28 novembre 2011 | Columbia

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Dix ans qu’il ne nous avait pas écrit… Car chaque nouvel album de Voulzy fait toujours figure de lettre intime. De missive très personnelle. Lys & Love c’est cela. L’œuvre d’un orfèvre mélodiste se fichant des modes. Chaque chanson vise juste. Une épure dans l’instrumentation, des textes d’une finesse renversante (merci Souchon, complice de toujours) et, au final, un disque en apesanteur toujours en phase avec son temps. Car un opus qui ose quelques promenades en terres electro. Une electro évidemment ciselée avec soin pour être en harmonie totale avec l'univers Voulzy.
A partir de :
CD16,99 €

Chanson francophone - Paru le 4 avril 2011 | RCA Records Label

Distinctions Victoire de la musique
Les fans de Voulzy le savaient : l’artiste est tout sauf un homme pressé. Neuf ans, encore une fois (y’aurait-il un fétichisme du chiffre 9 chez lui ?), après son dernier album studio, Caché Derrière, Avril venait compléter le répertoire du chanteur. Dans ce disque, Voulzy toujours nanti de cet air de Grand Duduche souriant, fait du Voulzy : les ballades tranquilles succèdent aux slows calmes et les thèmes du voyage, de l’océan et de la rêverie liée au désir de la découverte sont toujours présents. Certes, l’auteur ne se remet pas vraiment en question, mais « Mary Quant », « La fille d’avril » ou encore « Le capitaine et le matelot » restent des morceaux à la fois tendres et timidement joyeux, à l’image de leur auteur. © ©Copyright Music Story Benjamin D'Alguerre 2021
A partir de :
HI-RES18,99 €
CD15,99 €

Chanson francophone - Paru le 6 décembre 2019 | Columbia

Hi-Res
Point d’orgue d’une tournée dans des églises et cathédrales françaises, ce live au Mont-Saint-Michel permet à Laurent Voulzy de mettre en valeur les chansons les plus mystiques de son répertoire, à commencer par Caché derrière – qui ouvre d’ailleurs l’album. « Votre chant n’est pas liturgique, mais il est vraiment empreint de spiritualité », lui aurait d’ailleurs dit un prêtre après un concert. Accompagné de la harpiste américaine Naomi Greene et du claviériste Michel Amsellem, l’interprète de Cœur grenadine a eu l’idée de cette tournée au moment de la sortie de l’album Lys & Love en 2012, laquelle était déjà accompagnée d’une poignée de concerts dans des églises. Mais l’intérêt de Mont Saint-Michel réside aussi dans le fait que Voulzy n’abandonne pas pour autant son amour de la pop – même si la réunion du catholicisme et d’un genre musical profane crée parfois une ambiance singulière, comme dans la reprise de My Sweet Lord de George Harrison, dans laquelle Alléluia remplace le Hare Krishna d'origine. Parmi les autres reprises de l’album, citons Ma Seule Amour (poème de Charles d’Orléans), Scarborough Fair (ballade médiévale popularisée par Simon & Garfunkel en 1966) et le chant traditionnel Amazing Grace (avec la cornemuse de Bagad Cesson-Sévigné).Les arrangements de ce live ont été pensés en fonction de l’acoustique spéciale de l’abbaye normande, dans laquelle la réverbération du son est évidemment très longue. A cet égard, soulignons le travail exceptionnel des ingénieurs du son Nicolas Aznar et Vincent Guéraud. On l’aura compris, le tube ultime de Voulzy, Rockollection, ne fait pas partie de la playlist du concert. Mais les fans du chanteur retrouveront d’autres titres incontournables et plus en accord avec l’atmosphère du lieu, tels que Belle-Île-en-Mer, Marie Galante, Le Rêve du pêcheur et Le soleil donne. Ce live atypique se conclut avec le vibrant Paradoxal Système, où l’on sent toute l’attention recueillie du public. © Nicolas Magenham/Qobuz
A partir de :
HI-RES21,99 €
CD18,99 €

Chanson francophone - Paru le 18 novembre 2016 | Columbia

Hi-Res
Il avait donc fallu attendre 40 ans ! 1974 : Alain Souchon et Laurent Voulzy collaboraient sur leur premier hit, J’ai 10 ans. 2014 : les deux amis décidaient enfin de se réunir sur un album commun. Un projet événement pour la chanson française et pour les générations qui les suivaient depuis quatre décennies. Surtout qu’une telle amitié et une telle complicité méritaient un tel disque. Si certaines chansons ont marqué d’entrée les esprits (Derrière les mots et Oiseau malin, notamment), les autres se sont appréciées sur la durée, s’immisçant dans l’esprit à chaque nouvelle écoute. Car derrière l’affiche clinquante de leurs deux noms réunis, cet enregistrement studio était avant tout un chuchotement chaleureux, un murmure au creux de l’oreille… Murmure que Souchon et Voulzy décideront logiquement de promener sur les routes de France et dont ce copieux album live en est le beau témoignage. Une somme de 30 titres qui mélange chansons extraites de cet album en commun de 2014 et compositions piochées dans vaste leur discographie respective (J'ai dix ans, Jamais content, Bidon, Allô maman bobo, La Ballade de Jim, Cœur grenadine, Le Bagad de Lann-Bihoué, Le Soleil donne, Foule sentimentale, Rockollection, Belle-Île-en-Mer Marie-Galante, etc.). A l’arrivée, la chaleur de toutes ces versions live et la complicité avec le public conquis d’avance donne une vibrante impression « d’y être ». © CM/Qobuz
A partir de :
CD21,49 €

Chanson francophone - Paru le 4 décembre 2020 | Columbia

A partir de :
CD24,49 €

Chanson francophone - Paru le 24 octobre 2003 | RCA Records Label

A partir de :
CD14,49 €

Chanson francophone - Paru le 26 juin 2006 | RCA Records Label

Sur La Septième Vague, l'extraordinaire compositeur de chanson française Laurent Voulzy revisite la musique qui l'a influencé. Le titre éponyme nostalgique est le seul morceau original de l'album, mais il est accompagné de reprises de mélodies des années 60 pour la plupart, françaises comme américaines. Parmi les moments forts du disque, on note les bonnes interprétations de "Le Piano de la Plage" de Charles Trénet et "À Bicyclette" de Pierre Barouh et Francis Lai, ainsi que "59th Street Bridge Song (Feelin' Groovy)" de Paul Simon et "Do You Wanna Dance" de Robert Freeman. La seule réelle excentricité de l'album est l'interprétation remarquable de "Smooth Operator" de Sade, qui a vraiment l'air d'avoir été enregistrée à l'époque des débuts de Saravah. © Thom Jurek /TiVo
A partir de :
CD18,99 €

Chanson francophone - Paru le 12 novembre 1993 | Ariola

A partir de :
HI-RES18,99 €
CD15,99 €

Chanson francophone - Paru le 1 septembre 2017 | Columbia

Hi-Res Livret
De la bossa nova à la samba, la musique brésilienne regorge d’airs renversants. En mélodiste hors-pair, Laurent Voulzy a logiquement toujours gardé une petite place dans son cœur pour ce vaste patrimoine. Et par le passé, sur des chansons comme Le Soleil donne ou Le Rêve du pêcheur, il n’a d’ailleurs pas hésité à le prouver. Mais avec Belem, l’hommage est cette fois total. Avec son neuvième album, Voulzy signe enfin son vrai disque brésilien, épaulé dans sa démarche par le pianiste Philippe Baden Powell, le fils du grand guitariste Baden Powell. Le complice de Souchon pense surtout à rester lui-même et à immiscer son identité musicale si personnelle dans chaque chanson de cet album. Le français se mêle donc au portugais, les compositions originales croisent les reprises, l’épuré à la simple guitare acoustique laisse place au luxe de cordes… Le temps fort de ce Belem est sans doute Spirit Of Samba, une composition de 18 minutes qui applique à la samba le même traitement que Rockollection sur le rock et la pop en 1977. Laurent Voulzy déroule ainsi un medley dans lequel se succèdent des classiques comme Você abusou d’Antônio Carlos e Jocáfi, Partido alto de Chico Buarque, Fio Maravilha, País Tropical et Mas que nada de Jorge Ben, Samba de Verão/Summer Samba de Marcos Valle, Samba da Bênção de Baden Powell ou bien encore Insensatez et Águas de Março d’Antônio Carlos Jobim. Des standards brésiliens qui furent parfois repris autrefois en français par des artistes comme Michel Fugain, Nicoletta ou Pierre Vassiliu… Finalement, c’est peut-être dans les séquences les plus épurées, dans ces instants totalement nus, sur Timides ou Quand le soleil se couche, compositions qui ouvrent et referment ce Belem, là où Voulzy est seul avec sa voix et une guitare, qu’il touche au sublime. Des moments assez rayonnants pour prolonger l’été jusqu’à l’infini…© CM/Qobuz
A partir de :
CD14,49 €

Chanson francophone - Paru le 15 février 1989 | Ariola

Sorti en 1979, deux ans après le carton qu’avait fait le pot-pourri « Rockollection », Le Coeur Grenadine, qui s’ouvre sur le morceau éponyme,  se veut davantage tendre et intimiste que son prédécesseur. Même si la patte de Souchon est encore audible dans certaines chansons (« Karin Redinger »...), Voulzy atteint ici sa pleine maturité musicale, imposant via cet opus cette image de gentil ado trop vite grandi, portant lunettes et guitare. Si quelques morceaux sont encore un peu vachards ou s’amusent à donner des coups de coude à l’auditeur tout en lui faisant quelques clins d’œil au passage (« Qui est in, qui est out » ; « Lucienne est américaine »...), ce sont surtout les ballades et les morceaux doux qui retiendront l’attention du public. Suivi la même année par trois singles extraits de l’album (« Le cœur grenadine », « Karin Redinger », « Cocktail chez Mademoiselle »), l’album qui se classa immédiatement en tête des charts, imposa Laurent Voulzy comme une figure montante de la pop française. © ©Copyright Music Story Benjamin D'Alguerre 2021
A partir de :
CD14,49 €

Chanson francophone - Paru le 30 juin 2008 | RCA Records Label

A partir de :
CD14,49 €

Chanson francophone - Paru le 16 mai 1988 | Ariola

A partir de :
CD18,99 €

Chanson francophone - Paru le 25 novembre 2013 | Columbia

A partir de :
CD18,99 €

Chanson francophone - Paru le 10 novembre 2004 | RCA Records Label

Peu prolifique en albums live, Laurent Voulzy avait, quelques années plus tôt sorti l’excellent Voulzy Tour qui commencait alors à dater, d’autant que de nouvelles compositions étaient venues enrichir la patrimoine du chanteur. L’oubli est donc réparé avec ce double album live au nom improbable, renfermant tous les classiques de Voulzy enregistrés lors de différents sets publics et concerts. Ils sont venus, ils sont tous là, du « Pouvoir des fleurs » à « Slow Down » (immortalisé par les Beatles), en passant par « Le rêve du pêcheur » ou « Le soleil donne » et bien évidemment, « Belle-Ile-en-mer ». Un album datant de 2004 prouvant qu’en dépit du passage des ans, Laurent Voulzy n’a rien perdu de sa voix d’adolescent nonchalant. © ©Copyright Music Story Benjamin D'Alguerre 2021
A partir de :
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Chanson francophone - Paru le 19 octobre 2020 | Columbia

Hi-Res
A partir de :
CD2,99 €

Chanson francophone - Paru le 26 septembre 2011 | Columbia

A partir de :
CD14,49 €

Chanson francophone - Paru le 28 novembre 2011 | Columbia

Livret
On ne présente plus la productivité légendaire de Laurent Voulzy. L’artiste habitué à sortir un album tous les dix ans reste fidèle à son rythme. Lys & Love succède à Avril, sorti en 2001. Auparavant, le chanteur était resté dans la course avec le disque de reprises Septième Vague. Pour ce retour attendu, Laurent n’a pas fait du Voulzy. Ou plutôt si, le disque reflète deux grandes passions de l’artiste, le Moyen-Âge français d’un côté, et la pop anglaise de l’autre. D’ailleurs, une partie de l’album a été enregistrée à Abbey Road, une première pour le chanteur fan des Beatles. Le disque s’ouvre sur un titre susurré. Voulzy commente d’une voix d’outre-tombe un tableau de 1400, où il voit le visage d’une femme, « Jeanne » le seul titre qui répond au format radio. La plupart ne s’inscrivent pas dans un schéma classique et dépassent les 5 minutes. Néanmoins, quand l’artiste offre des ballades « voulziennes » moyennes, pour ne pas trop dérouter (« C’était déjà toi », « J’aime l’amour »), on se dit qu’il aurait dû pousser son concept décalé jusqu’au bout. Inspiré par les poèmes de Charles d’Orléans, Voulzy en adapte deux en musique. « Ma seule amour » mélange la voix de Roger Daltrey des Who à un chœur polyphonique, pour un morceau hors du temps. Le réussi « En regardant vers le pays de France » est agrémenté des chœurs de Nolwenn Leroy, déjà adoubée par le public. Point d’orgue du disque, « La 9e croisade », épopée de 14 minutes qui mixe pop electro, musique orientale et la poésie arabe d'Abou Firas Al Hammadani. Lys & Love fait peut-être partie de ces albums que l’on réécoutera dans vingt ans en se disant : ce n’était pas si mal cette histoire de chevaliers français venus tâter de l’épée au pays des Beatles. © ©Copyright Music Story Paula Haddad 2017
A partir de :
CD1,99 €

Chanson francophone - Paru le 7 mai 2009 | Sony Music Entertainment

L'interprète

Laurent Voulzy dans le magazine
  • Voulzy, pop mystique
    Voulzy, pop mystique En live à l'Abbaye du Mont-Saint-Michel, le complice de Souchon revisite ses plus grandes chansons...
  • Made in France
    Made in France Lavilliers, Delerm, Jamait, Voulzy, Johnny.... Impressionnante et éclectique semaine pour la chanson française !
  • Shredez les tous !
    Shredez les tous ! Des Beach Boys à Boulez, les savoureux massacres des vidéos shred...