Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Rock - Paru le 23 avril 2021 | Jagjaguwar

Hi-Res
Avec sa bouille de Droopy bien rincé, J Mascis a traversé la fin des années 80 et la décennie suivante dans son costard d’anti-guitar hero grunge à la tête de Dinosaur Jr. La recette était simple mais efficace : sous un déluge d’électricité et avec une rythmique néanderthalienne, sculpter de scotchants refrains d’essence pop. Un style reconnaissable entre mille (cette voix ivre !) qui influencera des hordes d’autres groupes indie, Nirvana en tête… À 55 ans, épaulé par la basse et la batterie de ses increvables vieux potes Lou Barlow et Murph, Mascis n’a pas décidé de faire dans le cloud rap ou la chillwave avec Sweep It Into Space. Le douzième Dinosaur Jr. sonne même encore plus Dinosaur Jr. qu’à l’accoutumée, son leader ayant dû bricoler pas mal de choses de chez lui, Covid oblige. C’est pourtant l’un de ses dignes héritiers qui a géré une partie de la production : Kurt Vile. Une partie seulement car le confinement a stoppé la collaboration dans son élan. Sous l’influence de Vile, la signature électrique de Dinosaur Jr. est comme enrichie de saveurs acoustiques bienvenues à l’image d’I Ran Away et And Me. Un piano un peu saoul vient même donner un coup de pied dans la fourmilière sur Take It Back, rendant l’affaire plutôt innovante. Enfin, Lou Barlow, le plus mélodique de la bande, signe comme toujours quelques beaux titres, comme l’apaisé Garden qu’il chante d’ailleurs lui-même… Bref, on abordait Sweep It Into Space persuadé que le trio d’Amherst dans le Massachusetts allait servir son habituel gombo grunge’n’pop. C’est le cas et pourtant ça fonctionne à 1000% tant J, Lou et Murph maîtrisent chaque recoin de leur marque de fabrique et alignent des chansons aux refrains toujours aussi imparables. Pas de doute, c’est dans les vieilles marmites qu’on blablabla… © Marc Zisman/Qobuz
A partir de :
HI-RES15,49 €
CD12,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 19 février 1991 | Cherry Red Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES15,49 €
CD12,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 9 février 1993 | Cherry Red Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 5 août 2016 | Jagjaguwar

Hi-Res
J Mascis a traversé les années 90 dans son armure de guitar (anti) hero grunge à la tête de Dinosaur Jr. Sa recette était assez simple mais bougrement efficace : sous un déluge électrique, sculpter de scotchant refrains d’essence pop. Avec Give A Glimpse Of What Yer Not, impossible de ne pas succomber une fois de plus à cette potion (indie) magique. Décidément increvable, J Mascis continue ici de piloter Dinosaur Jr. avec la même énergie depuis 1984. Épaulé par la basse et la batterie des eux aussi increvables Lou Barlow et Murph, il signe ici le onzième album de son groupe. Adossé contre un tsunami de guitares hirsutes, des mélodies à l’essence pop prennent l’apéro avec le chant titubant de leur auteur. « Rien de neuf donc sous les sunlights », bailleront les mauvaises langues ? Certes mais comment envisager un album de Dinosaur Jr. autrement qu’avec cette marque de fabrique. Jouissif ! © MD/Qobuz
A partir de :
CD8,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 14 décembre 1987 | Baked Goods

A partir de :
HI-RES15,49 €
CD12,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 23 août 1994 | Cherry Red Records

Hi-Res
A partir de :
CD9,99 €
Bug

Alternatif et Indé - Paru le 13 novembre 2015 | Sweet Nothing Records

A partir de :
CD8,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 15 janvier 2021 | Baked Goods

A partir de :
CD8,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 mai 2007 | Baked Goods

A partir de :
CD8,99 €
Bug

Alternatif et Indé - Paru le 31 octobre 1988 | Baked Goods

A partir de :
CD11,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 9 février 1993 | Cherry Red Records

A partir de :
HI-RES15,49 €
CD12,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 25 mars 1997 | Cherry Red Records

Hi-Res
A partir de :
CD9,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 13 novembre 2015 | Sweet Nothing Records

A partir de :
CD10,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 17 septembre 2012 | Play It Again Sam

Décidément increvable, J. Mascis continue de piloter Dinosaur Jr. avec la même énergie depuis 1984. Épaulé par la basse et la batterie des eux aussi increvables Lou Barlow et Murph, le guitar (anti) hero le plus prisé de la scène indé des années 90 signe ici le dixième album de son groupe. Un disque efficace et jouissif, dans la pure lignée de ses neuf prédécesseurs, adossé contre un tsunami de guitares hirsutes, de mélodies à l’essence pop et de chant titubant de son auteur, sa marque de fabrique en quelque sorte...
A partir de :
CD11,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 19 février 1991 | Cherry Red Records

A partir de :
HI-RES1,95 €
CD1,29 €

Rock - Paru le 23 février 2021 | Jagjaguwar

Hi-Res
A partir de :
CD11,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 23 août 1994 | Cherry Red Records

A partir de :
CD8,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 25 décembre 1985 | Baked Goods

A partir de :
HI-RES1,95 €
CD1,29 €

Rock - Paru le 31 mars 2021 | Jagjaguwar

Hi-Res
A partir de :
CD10,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 21 juin 2009 | Play It Again Sam

Farm, cinquième album de Dinosaur Jr., est le deuxième depuis leur reformation – improbable mais néanmoins fructueuse – en 2005. Il y avait de quoi avoir peur de leur retour de ce genre de groupes cultes échappés de la vague grunge des nineties. Peur que leur musique déraillée sonne désormais un peu trop faux, que le besoin d’argent de poche se devine au détour d’un morceau raté sans complexe… Ce n’est pas le cas ici. Dès les premières mesures noisy de « Pieces », Jay Mascis, Lou Barlow et Murph démontrent que leur rock made in Massachussets n’est pas mort. Et qu’il a même plutôt la forme. « I Want You to Know » use et abuse de guitares saturées, de basses agressives et de chœurs semi-étouffés. Du vrai Dinosaur Jr. Les riffs d’obédience heavy metal n’ont pas changé… mais ne se répètent pas non plus. Un excellent « Plans » confirme ce sens donné à la nostalgie, la nostalgie de l’époque où Kurt Cobain portait un tee-shirt à l’effigie du groupe sur scène. Belle époque où tout était déchiré : mélodies, vêtements, billets de banque. Mais la nostalgie n’est pas vaine et larmoyante, elle s’impose au contraire comme un moteur, vivace et vombrissant, qui retrouver la magie d’antan. C’est donc dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes… « Said the People » ou « I Don’t Wanna Go There » en sont de belles démonstrations. Le sens des cordes théâtrales et effectives, marque de fabrique de Dinosaur Jr., fonctionne toujours aussi bien dans cette ferme peuplée de drôle d’animaux. © ©Copyright Music Story Sophie Rosemont 2016

L'interprète

Dinosaur Jr. dans le magazine