Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES11,19 €15,99 €(30%)
CD8,04 €11,49 €(30%)

Classique - Paru le 19 avril 2019 | La Musica

Hi-Res Livret
Maurice Ravel a créé à la salle Gaveau quelques-unes de ses pièces majeures : les Valses nobles et sentimentales, Le Tombeau de Couperin, le Trio avec piano et Tzigane. Il revient à Svetlin Roussev, Aurélien Pascal, David Lively et Denis Pascal d’interpréter ces œuvres mythiques dans le contexte de leur création. © La Musica
CD9,99 €

Classique - Paru le 26 juin 2006 | Polymnie

CD9,99 €

Classique - Paru le 4 janvier 2002 | Polymnie

CD9,99 €

Classique - Paru le 14 mai 2001 | Polymnie

CD14,99 €

Classique - Paru le 23 avril 2009 | Alpha

Musique de chambre & musique pour claviers vol. VII : 12 pièces pour petits & grands enfants, op. 85 - Scènes de bal, op. 109 - Bal d'enfants, op. 130 - Album pour la jeunesse, op. 68 / Eric Le Sage, piano - Frank Braley, piano - Denis Pascal, piano
CD9,99 €

Classique - Paru le 17 octobre 2006 | Polymnie

CD9,99 €

Classique - Paru le 15 avril 2012 | Polymnie

HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 10 février 2017 | La Musica

Hi-Res Livret
Inclassable Denis Pascal… ce pianiste français, né en 1962, est à la tête d’une impressionnante carrière, autant comme concertiste que comme pédagogue (il est professeur au Conservatoire de Paris, après l’avoir été à celui de Lyon), et sa discographie s’étoffe de saison en saison : Debussy, Chausson, Liszt, Chopin ; et beaucoup, beaucoup de Schubert. Cet album propose deux de ses ultimes sonates : l’insondable Sonate en si bémol majeur avec ses « divines longueurs », écrite deux mois avant que la mort ne le rattrape, et la Quatorzième en la mineur de 1823, la dernière conçue en trois mouvements. Denis Pascal est un pianiste de la clarté, de l’articulation, du phrasé, du chant. On croit assister à une « renaissance » des œuvres, comme s’il les improvisait à notre intention. © SM/Qobuz
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 24 janvier 2020 | La Musica

Hi-Res Livret
Adoré de ses élèves des Conservatoires de Lyon et de Paris, Denis Pascal n’en continue pas moins une grande carrière personnelle lui faisant aborder de nombreux compositeurs. Après un premier album très remarqué consacré à Schubert, voici un deuxième volume dans lequel s’affirme la proximité de ce pianiste attachant à cet univers particulier où il est question, comme il l’écrit si bien dans son texte de présentation, « d’une évocation obsessionnelle de la fuite du temps, de l’impossibilité à se réaliser, à saisir un peu de notre vie, comme l’eau du ruisseau, comme l’amour ». Pourtant le piano de Denis Pascal possède limpidité et clarté. La grande mélancolie de Schubert est effleurée avec pudeur ; elle semble insaisissable et pleine de non-dits. Sa vision n’est pas métaphysique mais profondément innocente, simple et naturelle, ce qui la rend peut-être encore plus émouvante. Plus mystérieuse aussi. Et Denis Pascal de s’interroger : « Apercevoir une part de nous-mêmes chez Schubert, c’est le lire sans peur, de cœur à cœur, en oubliant qu’il s’agit d’un chef-d’œuvre. » C’est de ce soleil voilé, de ces doutes non résolus et de « l’inéluctable écoulement vers la dissolution » que nous parle ici Denis Pascal dans son dialogue avec Schubert. © François Hudry/Qobuz 2020
CD9,99 €

Classique - Paru le 2 mai 2003 | Polymnie

L'interprète

Denis Pascal dans le magazine