Catégories :

Les albums

HI-RES30,99 €
CD21,99 €

Jazz - Paru le 8 février 2013 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio - Sélection JAZZ NEWS - Stereophile: Recording of the Month
Avec ce double album, Tomasz Stanko présente son nouveau quartet. Partageant désormais sa vie entre la Pologne et les Etats Unis, il s'est entouré de David Virelles au piano, Thomas Morgan à la contrebasse et Gerald Cleaver à la batterie rencontrés à New York. Le Polonais a conçu un programme particulier puisqu'inspiré par la sublime poésie de Wislawa Szymborska, poète et essayiste polonaise, lauréate du Prix Nobel de littérature « Les mots de Wislawa Szymborska m'ont toujours nourri d'idées et de points de vue nouveaux sur le monde. En la rencontrant et en allant plus loin dans ma lecture de son ouvre j'ai eu l'idée de cette musique». Stanko offre dans ce disque le meilleur et le plus aventureux de lui-même, avec des thèmes somptueux et des improvisations inspirées et audacieuses. « C'est toujours un plaisir que d'entendre un musicien confirmé s'aventurer sur des terres inconnues » a écrit le critique du New York Times Ben Ratliff. Et en effet, tradition et modernité pourraient d'ailleurs servir de sous-titre à ce superbe opus. © CM/Qobuz
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 26 février 2016 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions Sélection JAZZ NEWS
Le groupe de Manu Katché inclut ici deux musiciens norvégiens qui avaient tous deux fait leurs débuts sur ECM dans les années 80 au sein du groupe Masqualero : le trompettiste Nils Petter Molvaer et le saxophoniste Tore Brunborg. L'Anglais Jim Watson, apporte à la fois une touche minimaliste et lyrique au piano et un son dense et intense à l'orgue. C'est à partir d'arrangements souvent inspirés de modules rythmiques que le batteur influe la direction musicale de l'ensemble. Son jeu de batterie reconnaissable, propulsif et au groove relaxe, porte littéralement ses partenaires. © JMP/Qobuz
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 8 janvier 2016 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles de Classica - Sélection JAZZ NEWS
L’album Wisteria du pianiste Steve Kuhn fait référence à un thème d'Art Farmer. Au début des années 60, Kuhn et Steve Swallow ont tous deux joué dans le groupe du grand trompettiste/bugletiste. Depuis, ces deux musiciens ont partagé beaucoup d’expériences et d’enregistrements : Swallow a joué sur le Trance de Kuhn; Kuhn sur les disques Home et So There de Swallow. De son côté, Joey Barron a participé aux albums de Kuhn Remembering Tomorrow et au plus récent et magnifique Mostly Coltrane. Sagesse et nostalgie imprègnent donc Wisteria qui revisite quelques thèmes entendus sur l’album orchestral Promises Kept de Kuhn. Aux côtés des ballades poignantes, figurent également du hard bop, A Likely Story, deux thèmes de Swallow, Dark Glasses et Good Looking, un thème de Carla Bley, Permanent Wave aux résonances gospel et le thème brésilien Romance de Dory Caymmi… © JMP/Qobuz
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 6 septembre 2013 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio - Sélection JAZZ NEWS
Ces trois là se sont trouvés. Quelques soient les formules empruntées par la belle Carla pour dire sa musique, elle fait appel systématiquement aux deux autres : Steve Swallow à la basse (son compagnon dans la vie) et Andy Sheppard au saxophone (un voisin et magnifique musicien). Les voici pour ce que l'on pourrait qualifier d'une introspection musicale, mais à trois. Classe !
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 5 septembre 2014 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - Discothèque Idéale Qobuz - Sélection JAZZ NEWS
Le saxophoniste Mark Turner marque ici ses débuts comme leader sur le label ECM dont il est, par ailleurs, un habitué au titre de sideman (on l’a croisé récemment dans le quartet de Billy Hart, sur le dernier disque de Stefano Bollani
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 5 septembre 2014 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions Sélection JAZZ NEWS
Joy in Spite of Everything est le troisième album du pianiste italien Stefano Bollani avec ce groupe (et son 19e en tant que leader). Constitué du batteur Morten Lund et du contrebassiste Jesper Bodilsen, ce trio est renforcé par deux pointures : le guitariste Bill Frisell et le saxophoniste Mark Turner. Un groupe qui ne fonctionne pas à la façon d’un quintet traditionnel mais plutôt pensé comme un orchestre à géométrie variable, du duo au trio en passant par le quartet, offrant une large palette de sons et de couleurs. Compositeur, chef d'orchestre, pianiste, arrangeur, Stefano Bollani est au sommet de son art et ce disque est une nouvelle réussite au crédit d'un musicien délicat et subtil. © JMP/Qobuz
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 22 août 2014 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions Sélection JAZZ NEWS
Toujours à la recherche du nouveau "thrill", Louis Sclavis présente ici un nouveau quartet né de la volonté de prolonger l'aventure artistique entamée avec Benjamin Moussay et Gilles Coronado autour du trio Atlas. Ce périple nomade, il le poursuit aujourd'hui avec le percussionniste Keyvan Chemirani, dont la pratique musicale correspond à l'idée qu'il se fait d'un jazz aventureux et populaire, dans lequel raisonnent des identités venant de traditions très différentes mais complémentaires. « Des mélodies entre sel et terre, les rythmes de routes familières et lointaines, le soyeux des chants et l'âpreté des mines. Des musiques qui parlent de la poussière et des chiens qui recouvrent et peuplent les chemins de l'exil, de l'échange de ce qui est précieux. Jouer des danses qui accompagnent ceux qui marchent. » Louis Sclavis DP©Qobuz
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 16 janvier 2015 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions Sélection JAZZ NEWS
L’Underground Orchestra. Tel est le sobriquet de la nouvelle formation emmenée par Chris Potter. Point de départ de cette aventure, le quartet du même nom – Underground – composé du guitariste Adam Rogers, du pianiste Craig Taborn et du batteur Nate Smith, augmenté de deux bassistes, un quatuor à cordes et un vibraphone piloté par le maître de l’instrument, Steve Nelson. Avec de tels pinceaux en main, Potter signe une fresque sublime. Un album d’une impressionnante densité et d’une richesse harmonique rare. Certains thèmes, amples et cinématographiques à souhait, permettent au saxophoniste de Chicago d’offrir des solos lyriques et inspirés. Lorsque la configuration est plus intimiste, les conversations entre musiciens, complices comme jamais, prennent alors le dessus. C’est surtout le raffinement de l’écriture qui impressionne tout au long d’un enregistrement qui se déguste d’une traite. On sait périlleuses les expériences entre jazz et violons, mais force est de constater qu’avec Imaginary Cities, Chris Potter entre dans la cours des grands ; au point d’être rangé non loin du mythique Charlie Parker With Strings, un de ses disques de chevet… Bref, le premier (très) grand disque de 2015. © MD/Qobuz
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 20 septembre 2013 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions Sélection JAZZ NEWS
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 16 mars 2012 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio - Sélection JAZZ NEWS
Cet enregistrement est à la fois le premier disque ECM de Masabumi Kikuchi et la dernière session pour le label du grand Paul Motian. Motian et Kikuchi étaient amis de longue date et Paul avait une compréhension étonnamment fine des particularismes et du charme capricieux du pianiste japonais. Ce trio, complété par le contrebassiste zen Thomas Morgan, invente ici une nouvelle façon de décliner les codes de la «ballade free» en fondant l’essentiel de son art sur l’interaction. Un album plein de beauté et d’étrangeté mêlées.
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 26 avril 2013 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio - Sélection JAZZ NEWS
Récemment salué par le magazine Down Beat comme "l'un des musiciens les plus visionnaires de la nouvelle vague", Craig Taborn propose de fait une approche toute personnelle de la création musicale. De la même façon qu'Avenging Angel parvenait à déjouer toutes les attentes en matière de solo de piano improvisé, ce nouveau disque Chants jette un regard neuf sur la grande tradition du trio piano/basse/batterie. J'avais envie de ce défi : m'engager dans un processus véritablement collectif, toujours en mouvement, plutôt que de me conformer à l'exercice habituel des "aventures du pianiste accompagné par ses illustres invités". Morgan et Cleaver partagent ce goût du leader pour l'interaction entre des compositions aux formes précisément agencées et l'improvisation généralisée attentive aux moindres détails. D'où cette musique passionnante et complexe, constamment travaillée par des forces contradictoires, passant de la densité à la fluidité avec un vrai sens de la dramaturgie.
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 10 octobre 2014 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions Sélection JAZZ NEWS
A bientôt 31 ans, le pianiste David Virelles a réussi à se forger une solide réputation de sideman tout en imposant une voix singulière. Alors que ses premières expériences en Amérique du Nord étaient dans les limites de ce qu'on pouvait attendre d'un expatrié cubain, en jouant avec la saxophoniste canadienne Jane Bunnett par exemple, il s’est rapidement imposé comme force de proposition auprès de personnalités comme le saxophoniste/compositeur David Binney (2011) puis sous son nom, avec l’album Continuum en 2012. Son arrivée sur le label ECM n’a fait que renforcer sa notoriété. Après avoir été le sideman des Chris Potter et Tomasz Stanko, piliers du label, voici son premier opus sous son propre nom pour le label munichois, Mboko. Un album qui ne cède en rien à la facilité, en proposant de la musique sacrée originale pour piano, voix, deux basses et deux percussionnistes. Si certains pensent que le label ECM a ses plus belles années derrière lui, c’est négliger les excellents albums, peut-être les meilleurs de leurs carrières, de Stefano Bollani, Wolfgang Muthspiel ou Norma Winstone. 2014 doit aussi compter avec Mboko de David Virelles. Le pianiste s’est entouré ici de Thomas Morgan et Robert Hurst aux contrebasses, Marcus Gilmore et Román Diaz aux percussions. © JMP/Qobuz
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 14 juin 2013 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - Hi-Res Audio - Sélection JAZZ NEWS
Rendant compte d'une précédente version du quintet de Steve Swallow, The Times de Londres décrivait l'orchestre "comme l'approche de l'image idéale que l'on peut se faire d'une petite formation de jazz - à la fois compacte et d'une grande plasticité." Cette définition demeure valable à l'écoute d'Into The World, ce disque enregistré par la dernière formule en date du quintet du bassiste. Swallow embarque ici son groupe - dans lequel se trouve à l'orgue, Carla Bley, sa partenaire de longue date, aussi bien à la scène qu'à la ville - dans la féérie sonore d'une douzaine de nouveaux thèmes, tous composés par ses soins et enregistrés dans le sud de la France.
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 7 septembre 2012 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio - Sélection JAZZ NEWS
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Jazz vocal - Paru le 2 février 2014 | Jazz Village

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio - Sélection JAZZ NEWS
Puisant dans l'héritage familial, Catherine Russell s'inspire ici du travail de son père Luis Russell avec Louis Armstrong. Arrangés pour un orchestre de dix musiciens, ces joyaux de l'âge d'or du swing se combinent avec des blues éternels qui ont été chantés par Esther Phillips ou Little Willie John. Dans cet album où chaque titre est un vibrant hommage à une tradition sans cesse renouvelée, Russell est entourée de l'équipe de son dernier album Strictly Romancin' (pour lequel elle avait remporté le Prix du jazz vocal de l'Académie du Jazz 2013) et rend hommage ainsi à ses parents (notamment à sa mère Carline Ray avec ce titre magnifique Lucille). L'album est très bien enregistré, Catherine Russell domine son sujet avec goût, swing et authenticité. C'est sans conteste l'une des petites perles du jazz vocal de 2014.
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Jazz - Paru le 16 octobre 2012 | world village

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio - Sélection JAZZ NEWS
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Jazz - Paru le 1 juin 2015 | La Buissonne

Hi-Res Distinctions Sélection JAZZ NEWS
Emmené par le très inspiré et malheureusement trop peu médiatisé Bruno Angelini, ce quartet signe ici un disque d’une rare beauté. Un trip s’adossant notamment contre trois relectures de pièces signées Paul Motian, Steve Swallow et Wayne Shorter et que le pianiste marseillais et ses trois complices – le contrebassiste Claude Tchamitchian, le violoniste Régis Huby et le batteur Edward Perraud – revisitent avec un certain raffinement dans l’improvisation. Ces Instant Sharings portent non seulement bien leur nom mais éblouissent surtout dans cette puissante complicité qui unit les quatre musiciens. Chaque thème est une invitation au voyage, une errance sur des terres musicales sans étiquettes. Le lyrisme du violon d’Huby fait qu’on ne sait jamais si tout ceci est du jazz mais peu importe, la beauté et l’inspiration n’ont besoin d’aucun passeport pour exister… Un superbe disque de jazz chambriste qui devient de plus en plus essentiel au fil des écoutes. © MD/Qobuz
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Jazz - Paru le 23 mars 2015 | Jazz Village

Hi-Res Livret Distinctions Sélection JAZZ NEWS
Issu d'un récital entièrement improvisé dans une petite église du Cantal, cet album est avant toute chose le fruit d'une rencontre entre deux musiciens épris de liberté. Joué dans le monde entier, Karol Beffa est un compositeur contemporain à part. Électron libre des musiques actuelles, Raphaël Imbert est pour sa part célébré au-delà de la sphère jazz. Les deux virtuoses atypiques étaient comme fait pour croiser le fer. Ils ont spontanément conçu ce duo au sein duquel l'improvisation devient une impérieuse nécessité. © CM/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Jazz contemporain - Paru le 13 octobre 2014 | Gazebo

Hi-Res Livret Distinctions Sélection JAZZ NEWS
Laurent de Wilde est pianiste. Il produit des sons sur son instrument en utilisant le clavier, mais aussi les cordes, les feutres, le bois… En bref tout ce qui se gratte, se frotte ou se tape. Otisto 23 a lui troqué son piano contre un ordinateur. Il enregistre les sons produits, pour les traiter et les maltraiter en live dans ses machines. Il les renvoie alors à la volée, et Laurent réagit par de nouveaux sons. De ce bricolage naît une musique plurielle, jamais complètement numérique, jamais complètement acoustique. Un mélange des genres détonnant, qui se construit en avançant. Depuis 2010, le duo est devenu trio avec l’arrivée de Nicolas Ticot à la vidéo qui accompagne les musiciens en les enveloppant d’images. Entre electro et improvisation, ce trio mérite le coup d'oreille. © Qobuz
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Jazz - Paru le 26 janvier 2015 | Editions Milan Music

Hi-Res Livret Distinctions Sélection JAZZ NEWS
La rencontre est double. Le répertoire d’Edith Piaf et de Gus Viseur revisité par deux artistes emblématiques de la scène jazz. C'est sous le double signe de la Môme et de l'un des premiers accordéonistes de jazz, que Richard Galliano et Sylvain Luc orchestrent leurs retrouvailles. Plus de vingt ans après leur collaboration au sein du trio Galliano-Lassus, le guitariste bayonnais et l'accordéoniste cannois font swinguer avec raffinement un répertoire centenaire. Avec délicatesse, dans l'écoute mutuelle, en se lançant des défis et sans compétitions ni surenchère ou poudre aux yeux, leur corps à corps est d’autant plus impressionnant et nécessaire que certains thèmes (La Foule, L’Hymne à l’amour, La Vie en rose, Je ne regrette rien...) nous sont presque trop connus. La magie de cet album est justement là. Dans la capacité qu’ont Sylvain Luc et Richard Galliano à s’accaparer ces chansons, sans les maltraiter ni, à l’opposé, les laisser dans une quelconque naphtaline. Brillant et émouvant. © CM/Qobuz

Le genre

Jazz manouche dans le magazine
  • Django et Stéphane, c'était Hot !
    Django et Stéphane, c'était Hot ! Une grande exposition consacrée à Django Reinhardt s'ouvre à la Cité de la musique...
  • Il était une fois Django Reinhardt, par Vincent Bessières
    Il était une fois Django Reinhardt, par Vincent Bessières Jusqu’au 23 janvier 2013, la Cité de la Musique à Paris propose une exposition consacrée à Django Reinhardt et réalisée par Vincent Bessières. Déjà commissaire de l’exposition We Want Miles, il évo...
  • Festival Django Reinhardt, la passion jazz !
    Festival Django Reinhardt, la passion jazz ! La 33e édition du Festival de jazz Django Reinhardt a eu lieu du 27 juin au 1er juillet, avec au programme le Trio Rosenberg, Sonny Amati Schmitt Quartet et Gonzala Bergara parmi d'autres. Un grand...
  • Festival de Chaillol, demandez le programme !
    Festival de Chaillol, demandez le programme ! Pour sa 16e édition le Festival de Chaillol s'intéresse aux traditions orales, aux musiques populaires et improvisées. Tout un programme à découvrir.
  • Brady Winterstein, furie manouche au Sunset
    Brady Winterstein, furie manouche au Sunset Le 21 janvier, Brady Winterstein, jeune prodige de la guitare jazz manouche, est en trio à Paris au Sunset. GAGNEZ DES PLACES AVEC QOBUZ EN VOUS RENDANT SUR LA PAGE FACEBOOK DE QOBUZ.
  • Brady à la folie !
    Brady à la folie ! A 17 ans, Brady Winterstein assure déjà la relève de la guitare jazz manouche…
  • Les doigts virtuoses
    Les doigts virtuoses Les 25 et 26 janvier, les Doigts de l’Homme sont aux Duc des Lombards à Paris dans le cadre du festival French Quarter...
  • Django, ressuscité à Samois
    Django, ressuscité à Samois Du 23 au 27 juin, 26 concerts célèbreront le maître de la guitare manouche, Django Reinhardt, dont on fête cette année le centenaire de la naissance, à Samois sur Seine.
  • Une place pour Django
    Une place pour Django A l’occasion du centenaire de la naissance de Django Reinhardt, une place du 18e arrondissement de Paris portera le nom du grand guitariste manouche.
  • Un Noël manouche à Pleyel
    Un Noël manouche à Pleyel Le 23 décembre, Biréli Lagrène, Swan Berger et Caravan Palace se produiront à Paris, Salle Pleyel, pour une grande soirée manouche.