Catégories :

Les albums

HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 26 juillet 2019 | ECM

Hi-Res
HI-RES48,99 €
CD41,99 €

Jazz - Paru le 13 septembre 2019 | Omnivore Recordings

Hi-Res
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 3 juin 2016 | Nonesuch

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - Indispensable JAZZ NEWS
Ces trois-là, on connait déjà. Et pourtant. Oui pourtant. Rarement l’association Brad Mehldau, Jeff Ballard et Larry Grenadier n’avait atteint une telle profondeur. Le contexte délimité et décrit par le titre du disque – du blues et des ballades – est déjà un appel au raffinement et à la beauté. Il aurait pu tout aussi bien être un piège, les disques de blues et de ballades alimentant déjà des milliers d’étagères chez les fans de jazz. Mais l’entente et la complicité entre les trois hommes accouchent d’une musique épurée et inspirée au possible. A aucun moment, la virtuosité de Mehldau ne vient flouter sa force narrative qu’il met ici en exergue, encore plus qu’à l’accoutumée. Ce trio, qu’il pioche dans le livre d’or de la pop (And I Love Her des Beatles et My Valentine de McCartney en solo), dans l’American Songbook (I Concentrate On You de Cole Porter) ou dans les standards de jazz (Cheryl de Charlie Parker et These Foolish Things (Remind Me Of You) de Jack Strachey), réussit à faire entendre sa voix, rien que sa voix. Celle de l’émotion pure qui n’a besoin d’aucun artifice ou d’effet de manche pour viser au cœur. © MZ/Qobuz
CD13,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1998 | Verve

HI-RES30,99 €
CD21,99 €

Jazz - Paru le 2 mars 2018 | ECM

Hi-Res Livret
« Encore un live du trio de Jarrett ? » Difficile de ne pas déballer cette tirade tant la discographie du groupe que le pianiste d’Allentown (Pennsylvanie) forme avec le batteur Jack DeJohnette et le contrebassiste Gary Peacock semble sans fin. Pourtant, à l’écoute de ce concert inédit donné le 14 novembre 1998, au New Jersey Performing Art Center de Newark, on comprend mieux ce qui a dû pousser le fondateur du label ECM Manfred Eicher à le publier. Keith Jarrett l’écrit lui-même dans les notes de pochette : « J’ai été étonné d’entendre à quel point la musique passait ce soir-là. Ce n’est pas seulement un document historique mais un concert vraiment génial ! » Comme à leur habitude, les trois amis survolent ici quelques classiques du Great American Songbook mais aussi des merveilles signées John Coltrane (Moment’s Notice), Bud Powell (Bouncin' With Bud) ou bien encore Sonny Rollins (Doxy). Cette soirée marquait surtout un retour aux affaires pour Keith Jarrett qui fut contraint, durant les deux années précédentes, de lever le pied pour raisons de santé. Entre 1996 et 1998, le pianiste souffrait du SFC, syndrome de fatigue chronique, et entendre ici sa résurrection est un pur plaisir. Pas la peine de s’étendre à nouveau sur la fascinante complicité qu’il entretient avec sa rythmique mais After the Fall est un disque parlant d’une seule voix. Une voix originale au possible comme sur la relecture du titre de Bud Powell qui ouvre les hostilités et au cœur de laquelle le swing règne avec fierté. Cet inédit est aussi un condensé de bonheur. Un bonheur qui s’entend. Toujours sur Bouncin' With Bud, DeJohnette et Peacock imposent une espièglerie étonnante… Bref, voilà des bandes exhumées qu’il eût été criminel de laisser à la cave. © Max Dembo/Qobuz
CD41,99 €

Jazz - Paru le 27 octobre 1995 | ECM

HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Be Bop - Paru le 8 août 1957 | Verve Reissues

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Et dire que certains puristes reprochèrent à Charlie Parker cette aventure d’un soir avec des violons. Trop commercial, hurlaient-ils… Mais si Bird avait économiquement vu juste (l’album rencontra un immense succès public), il était surtout artistiquement en total adéquation avec ses valeurs. Le saxophoniste insistait pour préciser qu'il tenait beaucoup à cet enregistrement avec cordes, pensant sérieusement que sa musique devait être prise au sérieux comme celle des musiciens classiques. La section de cordes lui sert ici d’écrin pour mettre en relief des improvisations toujours aussi libres et raffinées. Surtout, la poésie qui se dégage de cette musique et les cambrures luxueuses qu’il laisse entrevoir n’en font jamais un disque kitsch ou désuet, bien au contraire. Voilà un disque d’une rare beauté, produit pour Verve par Norman Granz en 1949 et 1950 et prouvant que le Dieu du bebop savait faire évoluer son art sans le diluer. © MZ/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Jazz - Paru le 6 mars 1957 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Jazz - Paru le 18 novembre 2014 | Proprius

Hi-Res Livret
HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Jazz - Paru le 25 février 2011 | ACT Music

Hi-Res Distinctions Qobuz Référence
HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2013 | Blue Note (BLU)

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
CD14,99 €

Jazz - Paru le 28 février 2003 | Parlophone France

HI-RES9,99 €
CD6,99 €

Jazz - Paru le 26 octobre 2018 | Impulse!

Hi-Res Distinctions Indispensable JAZZ NEWS - 5 Sterne Fono Forum Jazz
Le label Impulse ! sort de ses archives ce concert inédit de novembre 2007 entre deux géants : Charlie Haden et Brad Mehldau. Le contrebassiste disparu en 2014 rencontra le pianiste pour la première fois au début des années 90. L’étincelle fut immédiate et, par la suite, les deux virtuoses croiseront régulièrement le fer, à la scène comme au disque. Mais jamais en duo. Ce live de 2007 fut donc une première. A l’invitation de l’Enjoy Jazz Festival d’Heidelberg en Allemagne, Haden et Mehldau acceptent de se produire ensemble dans le cadre magique d’une église, la Christuskirche de Mannheim. Le résultat a beau être renversant, les bandes resteront à la cave durant plus d’une décennie… « C’était passionnant de jouer avec quelqu'un qui improvise comme ça, se souvient le pianiste américain. Après tout, c'est le mec qui l'a fait en premier sur son instrument. Les premiers disques du quartet d’Ornette Coleman, comme This Is Our Music ou Change of the Century, n’étaient pas free en ce sens qu’ils abandonnaient les principes de l’harmonie. Ils étaient souvent free d'un schéma harmonique fixe, et Charlie improvisait l'harmonie à partir de rien ! »C’est surtout la profondeur de leur complicité qui éclate sur cet enregistrement. L’aisance avec laquelle Charlie Haden et Brad Mehldau intègrent espace et silence dans leurs échanges touche au sublime. Côté répertoire, ils ont opté pour du standard et du classique (Charlie Parker, Irving Berlin, Johnny Mercer, Gershwin, Kern…) qu’ils caressent du bout de leurs doigts. © Marc Zisman/Qobuz
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 avril 2014 | Prestige

Hi-Res Livret
CD14,99 €

Jazz - Paru le 27 avril 1998 | ECM

HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2014 | Universal Music Division Decca Records France

Hi-Res Livret
Si ces deux titans avaient déjà joué ensemble et même tourné partout dans le monde, c'est la première fois que Dave Holland et Kenny Barron se retrouvent en studio. Petit miracle que l'on doit au producteur et directeur du label récemment régénéré Impulse !, Jean-Philippe Allard. The Art Of Conversation propose dix compositions - une sélection d'oeuvres personnelles et de standards - qui amplifient l'ingéniosité musicale dont le pianiste américain et le contrebassiste britannique, deux musiciens éclectiques, témoignent individuellement et collectivement. © JMP/Qobuz
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 3 novembre 2017 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions 5 Sterne Fono Forum Jazz
Django Bates aura attendu de souffler ses 57 bougies pour faire son entrée en tant que leader chez ECM. Le pianiste britannique à la discographie déjà bien copieuse (une quinzaine d’albums sous son nom et une soixantaine aux côtés de Bill Bruford, Anouar Brahem, Sidsel Endresen, Billy Jenkins, Tim Berne, Hank Roberts ou bien encore au sein de Loose Tubes) réactive pour l’occasion son trio Belovèd avec le contrebassiste suédois Petter Eldh et le batteur danois Peter Bruun. Deux confrères rencontrés il y a plusieurs années au Rhythmic Music Conservatory de Copenhague où Bates enseignait et avec lesquels il a escaladé avec originalité la montagne Charlie Parker. Paru en 2010, Beloved Bird fut le beau fruit singulier de cette union, suivi, deux ans plus tard, par Confirmation. Avec une relecture belle et libre de Passport, Parker est moins omniprésent sur The Study Of Touch enregistré au Rainbow Studio d’Oslo en juin 2016 et produit par Manfred Eicher. Ce qui n’a par contre pas changé c’est le point de vue singulier de Django Bates sur l’art du trio piano/basse/batterie. Le Britannique réussit à faire régner une grande liberté de ton tout en maintenant une vraie solidité dans les liens qui l’unissent à ses deux complices. Concilier avant-garde et fluidité avec autant de virtuosité est la nouvelle preuve du talent d’un musicien dont l’aura pourrait aisément être bien plus grande… © CM/Qobuz
CD41,99 €

Jazz - Paru le 10 septembre 2002 | Savoy

HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 3 mai 2019 | Blue Note Records

Hi-Res
HI-RES30,99 €
CD21,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2014 | CM BLUE NOTE (A92)

Hi-Res Livret

Le genre

Jazz manouche dans le magazine
  • Django et Stéphane, c'était Hot !
    Django et Stéphane, c'était Hot ! Une grande exposition consacrée à Django Reinhardt s'ouvre à la Cité de la musique...
  • Il était une fois Django Reinhardt, par Vincent Bessières
    Il était une fois Django Reinhardt, par Vincent Bessières Jusqu’au 23 janvier 2013, la Cité de la Musique à Paris propose une exposition consacrée à Django Reinhardt et réalisée par Vincent Bessières. Déjà commissaire de l’exposition We Want Miles, il évo...
  • Festival Django Reinhardt, la passion jazz !
    Festival Django Reinhardt, la passion jazz ! La 33e édition du Festival de jazz Django Reinhardt a eu lieu du 27 juin au 1er juillet, avec au programme le Trio Rosenberg, Sonny Amati Schmitt Quartet et Gonzala Bergara parmi d'autres. Un grand...
  • Festival de Chaillol, demandez le programme !
    Festival de Chaillol, demandez le programme ! Pour sa 16e édition le Festival de Chaillol s'intéresse aux traditions orales, aux musiques populaires et improvisées. Tout un programme à découvrir.
  • Brady Winterstein, furie manouche au Sunset
    Brady Winterstein, furie manouche au Sunset Le 21 janvier, Brady Winterstein, jeune prodige de la guitare jazz manouche, est en trio à Paris au Sunset. GAGNEZ DES PLACES AVEC QOBUZ EN VOUS RENDANT SUR LA PAGE FACEBOOK DE QOBUZ.
  • Brady à la folie !
    Brady à la folie ! A 17 ans, Brady Winterstein assure déjà la relève de la guitare jazz manouche…
  • Les doigts virtuoses
    Les doigts virtuoses Les 25 et 26 janvier, les Doigts de l’Homme sont aux Duc des Lombards à Paris dans le cadre du festival French Quarter...
  • Django, ressuscité à Samois
    Django, ressuscité à Samois Du 23 au 27 juin, 26 concerts célèbreront le maître de la guitare manouche, Django Reinhardt, dont on fête cette année le centenaire de la naissance, à Samois sur Seine.
  • Une place pour Django
    Une place pour Django A l’occasion du centenaire de la naissance de Django Reinhardt, une place du 18e arrondissement de Paris portera le nom du grand guitariste manouche.
  • Un Noël manouche à Pleyel
    Un Noël manouche à Pleyel Le 23 décembre, Biréli Lagrène, Swan Berger et Caravan Palace se produiront à Paris, Salle Pleyel, pour une grande soirée manouche.