Les albums

8,94 €
5,94 €

Jazz contemporain - Paru le 28 juin 2019 | Hubro

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama
14,99 €
9,99 €

Jazz - Paru le 26 avril 2019 | Pi Recordings

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama
13,49 €
8,99 €

Jazz - Paru le 1 mars 2019 | Full Rhizome

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama
« Le jazz tourne-t-il en rond ? », s’interrogent régulièrement une poignée de ronchons. Une simple écoute de Montevago fermera le débat fissa ! Cette nouvelle embardée furibarde dans laquelle se lancent le pianiste Roberto Negro et le violoniste Théo Ceccaldi, plastique les étiquettes stylistiques. Le tandem cuisine ici un gombo ultrarythmique jouant aussi bien avec les motifs répétitifs que les folklores européens. Negro et Ceccaldi s’amusent aussi avec les textures sonores de leurs instruments respectifs mais surtout de l’accouplement de ceux-ci. Tantôt les mandales volent, puis les deux saltimbanques optent pour un temps calme. Et ainsi de suite. Surtout, leurs corps à cordes foisonnent d’idées. « Est-ce du jazz ? » Pas certain mais peu importe tant ces improvisations à 360° sont jouissives, ludiques et fascinantes. © Marc Zisman/Qobuz
11,99 €
7,99 €

Jazz - Paru le 19 octobre 2018 | Gazebo

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama
Comme un retour aux sources pour Eric Le Lann et Paul Lay. Á LA source même. Avec Thanks a Million, le trompettiste et le pianiste font un pèlerinage sur la planète Louis Armstrong. Ils ne sont évidemment pas les premiers à venir célébrer cette musique géniale mais leur approche tout en finesse et d’une grande pureté mélodique force le respect. Mais avant même l’élégance des relectures qu’ils proposent, Le Lann et Lay signent ici un pacte de complicité fascinant. Une profonde connivence qui donne à ces standards maintes fois entendus des teintes originales. Et puis les duos piano/trompette, surtout lorsqu’ils ont cette tenue, ne courent pas/plus les rues… Un superbe paso-doble qui se referme par Farewell to Louis, une composition originale gorgée de mélancolie. © Marc Zisman/Qobuz
14,99 €
9,99 €

Jazz - Paru le 12 octobre 2018 | Sunnyside

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama
Même si le Quartette Oblique avance comme un seul homme, Dave Liebman a des allures de leader. Préciser que son nom figure sur plus de 300 albums et que son CV comporte notamment des piges chez Miles Davis ou Elvin Jones, pour n’en citer que deux, permet de cerner le calibre du saxophoniste de Brooklyn… Heureusement pour lui, Liebman, désormais âgé de 72 ans, réussira rapidement à imposer son nom, loin de ses illustres employeurs… Ici, avec le pianiste Marc Copland, le contrebassiste Drew Gress et le batteur Michael Stephans – qui est en fait le véritable instigateur de ce quartet –, il souffle un vent coltranien au possible sur un répertoire essentiellement composé de standards, dont trois sont signés Miles (Nardis, All Blues et So What) et un du Duke (In a Sentimental Mood). Enregistré en live au club de jazz Deer Head Inn de Delaware Water Gap en Pennsylvanie, voilà une merveilleuse fulgurance d’improvisations jamais sages ou convenues. Un tourbillon libertaire à déguster d’une traite. © Marc Zisman/Qobuz
11,99 €
7,99 €

Jazz contemporain - Paru le 5 octobre 2018 | TRAIN FANTOME

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama - Indispensable JAZZ NEWS
Plutôt courageux de donner un titre comme L’Odyssée à son album. Mais Fred Pallem a toujours été un véritable aventurier du jazz contemporain, empêchant le genre de tourner en rond... Et son périple 2018 n’est qu’un nouveau trip osé et dense articulé autour de rythmes costauds et d’arrangements délicieux. Ici, Pallem, épaulé par son indéboulonnable Sacre du Tympan, construit des pièces à tiroirs, souvent très funky et très cinématographiques. Rien de surprenant quand on pense à Soul Cinema !, son album de 2017 autour de la Blaxploitation, et son hommage aux BO de François de Roubaix publié l’année précédente, deux disques qui déteignent sur cette Odyssée. Ici, on déambule comme on regarderait un vrai faux film mi-thriller, mi-comédie dramatique, avec une légère saveur vintage (70's surtout). Les arrangements sont millimétrés, les compositions blindées de clins d’œil et les interventions des solistes toujours originales. © Max Dembo/Qobuz
13,49 €
8,99 €

Jazz vocal - Paru le 31 mars 2017 | Vision Fugitive

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama
Elle est l’une des voix les plus originales du jazz contemporain. Une voix qui prend son temps et enregistre lorsqu’elle estime qu’il est bon de le faire. Après trois albums sous son nom publiés chez ECM (April, Compass et The Gift), Susanne Abbuehl revient ici en compagnie du pianiste Stéphan Oliva et du batteur et percussionniste Øyvind Hegg-Lunde pour des relectures de thèmes signés Jimmy Giuffre et Don Cherry. Comme à l’accoutumée, cette digne héritière de Jeanne Lee avance avec l’intensité d’un chuchotement. Son chant atypique et beau qui doit tant à la musique classique indienne (elle a étudié auprès de Prabha Atre) qu’aux prêtresses de la scène free des sixties (Patty Waters, Annette Peacock, Norma Winstone, Maggie Nicols) improvise en anéantissant les clichés et les attentes qui se dissimulent habituellement derrière l’étiquette « chanteuse de jazz ». Ici, elle fait surtout corps avec ses deux complices d’un jour. Chant, piano et percussions ne font qu’un. Ou plutôt qu’une. Une voix colorée empreinte de poésie. Original et magnifique à la fois. © MZ/Qobuz
14,39 €
10,79 €

Jazz - Paru le 29 mai 2015 | ACT Music

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - 5 Sterne Fono Forum Jazz
21,49 €
14,99 €

Jazz - Paru le 16 janvier 2015 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - Sélection JAZZ NEWS - 5 Sterne Fono Forum Jazz
Entré dans sa septième décennie, Jack DeJohnette fait partie des géants de la batterie ; des géants du jazz tout court même. Si pour le grand public, il est surtout le batteur du trio de Keith Jarrett depuis 1983, le musicien a œuvré en sideman aux côtés d’autres virtuoses (Miles Davis, Sonny Rollins, Charles Lloyd, Joe Henderson, John Surman, Michael Brecker, etc.) et n’oublie pas d’enregistrer ses propres albums – une bonne vingtaine – à un rythme régulier mais raisonnable. Comme son nom l’indique, Made In Chicago est un disque totalement ancré dans la culture musicale free de cette citée où DeJohnette naquit durant l’été 1942. Enregistré en concert lors du Chicago Jazz Festival d’août 2013, il est aussi la réunion de confrères de luttes musicales, d’amis habités par la même quête de liberté permanente, à savoir le pianiste Muhal Richard Abrams et les saxophonistes Roscoe Mitchell et Henry Threadgill. Des camarades d’école également en ce qui concerne DeJohnette, Mitchell et Threadgill qui étudièrent ensemble, en 1962, au Wilson Junior College. Et lorsqu’en 1965, Abrams (de dix ans leur aîné) co-fonde l’AACM (Association for the Advancement of Creative Musicians), les trois autres furent de la partie… Ce superbe disque n’est pas pour autant la réunion d’anciens combattants désabusés, amers voire radoteurs. Bien au contraire. En jonglant avec les règles et les normes, ces anciens à l’esprit alerte inventent une poésie unique. Une musique singulière qui se mérite, que certains trouveront un brin osée voire ardue, mais qui lorsqu’on l’accueille, est enrichissante comme jamais. Un périple renversant où les escales sont multiples et variées. © MD/Qobuz
15,99 €
11,49 €

Jazz - Paru le 8 septembre 2014 | Jazz Village

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - Elu par Citizen Jazz
Moondog, compositeur épris de musique médiévale, clochard céleste proche de Charlie Parker, pionnier des samples et du minimalisme, a fait partie des génies méconnus du XXe siècle. Ce Viking de la sixième avenue a hanté l’asphalte jungle new-yorkaise et les esprits de l’époque, transcendant les chapelles musicales : Arturo Toscanini, Leonard Bernstein, Janis Joplin, Allen Ginsberg, Philip Glass ou encore Terry Riley l’ont ainsi fréquenté. Si le surréaliste personnage a quitté le monde des vivants, son âme habite toujours nombre de musiciens. C’est sur ce terrain que se place « Perpetual Motion », la création-événement conçue par Sylvain Rifflet avec son confrère saxophoniste américain Jon Irabagon, qui convie son brillant quartet Alphabet, la pianiste Eve Risser, et même deux chorales de collégiens de Bobigny.L’enjeu : réinvestir la musique de Moondog. Un pari passionnant et totalement abouti. JMP©Qobuz
14,39 €
10,79 €

Jazz - Paru le 25 avril 2014 | ACT Music

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - Hi-Res Audio - Sélection JAZZ NEWS
Suite logique à Kubic's Monk dans lequel Pierrick Pedron s'attaquait au répertoire de Thelonious Monk dans la formule o combien risqué du trio sax-contrebasse-batterie (Thomas Bramerie à la contrebasse et Franck Agulhon à la batterie), Kubic's Cure s'intéresse au répertoire de Cure. Double prise de risque : formule ardue et répertoire déconcertant pour le public du jazz. Avec quelques invités bien vus (Médéric Collignon à la trompette, Thomas De Pourquery au vocal et Ghamri Boubaker à la flûte algérienne et au zorna algérien) le résultat est une musique enthousiasmante, dynamique, intelligente et gaie. Pierrick Pedron ne s'est jamais caché d'aimer autant le jazz que la pop et navigue de l'un à l'autre avec un même bonheur. Kubic's Cure est particulièrement réussi !
15,99 €
11,49 €

Jazz - Paru le 13 avril 2014 | IFB PRODUCTION

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - Hi-Res Audio
A Love Supreme est une œuvre majeure du jazz, un chef d’œuvre signé John Coltrane, un chant d’amour universel, une adresse spirituelle, une prière pour un monde meilleur. Cet incontournable chef d’oeuvre a fasciné, pour sa ferveur et sa puissance, des générations de musiciens, bien au delà du jazz. Cinquante après sa création, la paire gagnante Christophe Dal Sasso / Lionel Belmondo (leurs disques Hymne au soleil, enregistré avec la complicité du soliste Stéphane Belmondo a recu quatre Victoires du Jazz) revisite ce « texte fondateur » lui offrant une version onirique en big band. Nos trois lascars (Stéphane Belmondo est toujours de la partie) respectent l’architecture de l’œuvre et ses quatre mouvements, les arrangements sont fidèles à l’esprit fervent de la musique de John Coltrane qui brasse – dans une ode en filigrane de laquelle peut se lire l’odyssée du peuple noir américain – les réminiscences de l’Afrique, le lamento du blues, le cri du jazz et la vibration du gospel. Le passage à l’échelle d’un big band ne fait qu’en magnifier la densité, rappelant que, peu avant de se focaliser sur son quartet, Coltrane lui-même avait voulu explorer, dans l’album Africa/Brass, cette dimension de l’art du jazz et s’appuyer sur la puissance des cuivres pour tenter de renouer avec l’esprit du continent perdu. Investi par des solistes dont le développement personnel a été intimement marqué par la quête coltranienne, A Love Supreme résonne à nouveau, un demi siècle après, comme une œuvre intacte dont la force incantatoire et la charge émotionnelle touchent désormais à l’universel.
15,99 €
11,49 €

Jazz - Paru le 25 février 2013 | Discograph

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama - Hi-Res Audio - Sélection JAZZ NEWS
17,99 €
13,49 €

Jazz - Paru le 28 septembre 2012 | ACT Music

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - Indispensable JAZZ NEWS - Qobuz Référence - Hi-Res Audio
Un an après son splendide "Cheerleaders", le saxophoniste breton, aidé de son complice bassiste Vincent Artaud, a réarrangé onze morceaux du légendaire pianiste Thelonious Monk. Il invite pour l'occasion le jeune et fabuleux trompettiste virtuose Ambrose Akinmusire. Un opus vivant, dynamique, plein de naturel et de poésie.

Le genre

Jazz manouche dans le magazine
  • Django et Stéphane, c'était Hot !
    Django et Stéphane, c'était Hot ! Une grande exposition consacrée à Django Reinhardt s'ouvre à la Cité de la musique...
  • Il était une fois Django Reinhardt, par Vincent Bessières
    Il était une fois Django Reinhardt, par Vincent Bessières Jusqu’au 23 janvier 2013, la Cité de la Musique à Paris propose une exposition consacrée à Django Reinhardt et réalisée par Vincent Bessières. Déjà commissaire de l’exposition We Want Miles, il évo...
  • Festival Django Reinhardt, la passion jazz !
    Festival Django Reinhardt, la passion jazz ! La 33e édition du Festival de jazz Django Reinhardt a eu lieu du 27 juin au 1er juillet, avec au programme le Trio Rosenberg, Sonny Amati Schmitt Quartet et Gonzala Bergara parmi d'autres. Un grand...
  • Festival de Chaillol, demandez le programme !
    Festival de Chaillol, demandez le programme ! Pour sa 16e édition le Festival de Chaillol s'intéresse aux traditions orales, aux musiques populaires et improvisées. Tout un programme à découvrir.
  • Brady Winterstein, furie manouche au Sunset
    Brady Winterstein, furie manouche au Sunset Le 21 janvier, Brady Winterstein, jeune prodige de la guitare jazz manouche, est en trio à Paris au Sunset. GAGNEZ DES PLACES AVEC QOBUZ EN VOUS RENDANT SUR LA PAGE FACEBOOK DE QOBUZ.
  • Brady à la folie !
    Brady à la folie ! A 17 ans, Brady Winterstein assure déjà la relève de la guitare jazz manouche…
  • Les doigts virtuoses
    Les doigts virtuoses Les 25 et 26 janvier, les Doigts de l’Homme sont aux Duc des Lombards à Paris dans le cadre du festival French Quarter...
  • Django, ressuscité à Samois
    Django, ressuscité à Samois Du 23 au 27 juin, 26 concerts célèbreront le maître de la guitare manouche, Django Reinhardt, dont on fête cette année le centenaire de la naissance, à Samois sur Seine.
  • Une place pour Django
    Une place pour Django A l’occasion du centenaire de la naissance de Django Reinhardt, une place du 18e arrondissement de Paris portera le nom du grand guitariste manouche.
  • Un Noël manouche à Pleyel
    Un Noël manouche à Pleyel Le 23 décembre, Biréli Lagrène, Swan Berger et Caravan Palace se produiront à Paris, Salle Pleyel, pour une grande soirée manouche.