Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Youri Egorov - The 1980 Ambassador Auditorium Recital

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

The 1980 Ambassador Auditorium Recital

Youri Egorov

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Le pianiste soviétique Youri Egorov (1954 – 1988) ne vécut, hélas, que 33 ans ; il s’éteignit peu avant la chute de l’empire communiste qu’il avait lui-même fui en 1976 lors d’une tournée en Italie. L’année suivante, il fit de très, très grosses vagues lors du Concours Van Cliburn : comme il n’avait pas été sélectionné pour la finale – son jeu était bien trop différent et original, par rapport à ce qui se fait si souvent en concours –, nombre de membres du public et même de responsables du concours s’allièrent pour lui garantir une sorte de prix « off » qui lui permettrait de faire ses débuts à New York. Sa carrière était ainsi lancée, malgré le concours raté, ou plutôt, grâce à ce brillant ratage ! Malgré sa courte vie, Egorov trouva le temps de réaliser un nombre assez phénoménal d’enregistrements, discographiques mais aussi « radiographiques », entre 1974 et 1987. Voici, pris sur le vif, un concert donné en 1980 au Ambassador Auditorium de Pasadena en Californie, avec un programme alliant Fantaisie de Mozart et Fantaisie de Schumann, puis les Études Op. 25 de Chopin, le tout complété par deux bis, Debussy et Liszt. Egorov y déploie toute l’intense palette de ses couleurs et toute l’extraordinaire panoplie de son jeu chantant. Comme Lipatti, lui aussi disparu à l’âge de 33 ans, Egorov est entré dans la légende du haut de quelques trop rares, bien trop rares apparitions, mais toujours éblouissantes. © SM/Qobuz

Plus d'informations

The 1980 Ambassador Auditorium Recital

Youri Egorov

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Fantasia in C Minor, K. 475 (Wolfgang Amadeus Mozart)

1
Fantasia in C Minor, K. 475 00:11:35

Youri Egorov, Performer - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer

2016 First Hand Records

Fantasy in C Major, Op. 17 (Robert Schumann)

2
Fantasy in C Major, Op. 17: I. Durchaus phantastisch und leidenschaftlich vorzutragen - Im Legendenton - Erstes tempo 00:11:32

Youri Egorov, Performer - Robert Schumann, Composer

2016 First Hand Records

3
Fantasy in C Major, Op. 17: II. Massig 00:07:07

Youri Egorov, Performer - Robert Schumann, Composer

2016 First Hand Records

4
Fantasy in C Major, Op. 17: III. Langsam getragen 00:09:51

Youri Egorov, Performer - Robert Schumann, Composer

2016 First Hand Records

12 Études, Op. 25 (Frédéric Chopin)

5
12 Études, Op. 25: No. 13 in A-Flat Major, Op. 25, No. 1, "Harp Study" 00:02:17

Youri Egorov, Performer - Frédéric Chopin, Composer

2016 First Hand Records

6
12 Études, Op. 25: No. 14 in F Minor, Op. 25, No. 2 00:01:26

Youri Egorov, Performer - Frédéric Chopin, Composer

2016 First Hand Records

7
12 Études, Op. 25: No. 15 in F Major, Op. 25, No. 3 00:01:57

Youri Egorov, Performer - Frédéric Chopin, Composer

2016 First Hand Records

8
12 Études, Op. 25: No. 16 in A Minor, Op. 25, No. 4 00:01:35

Youri Egorov, Performer - Frédéric Chopin, Composer

2016 First Hand Records

9
12 Études, Op. 25: No. 17 in E Minor, Op. 25, No. 5 00:03:16

Youri Egorov, Performer - Frédéric Chopin, Composer

2016 First Hand Records

10
12 Études, Op. 25: No. 18 in G-Sharp Minor, Op. 25, No. 6 00:02:03

Youri Egorov, Performer - Frédéric Chopin, Composer

2016 First Hand Records

11
12 Études, Op. 25: No. 19 in C-Sharp Minor, Op. 25, No. 7 00:05:35

Youri Egorov, Performer - Frédéric Chopin, Composer

2016 First Hand Records

12
12 Études, Op. 25: No. 20 in D-Flat Major, Op. 25, No. 8 00:01:11

Youri Egorov, Performer - Frédéric Chopin, Composer

2016 First Hand Records

13
12 Études, Op. 25: No. 21 in G-Flat Major, Op. 25, No. 9, "Butterfly's Wings" 00:01:01

Youri Egorov, Performer - Frédéric Chopin, Composer

2016 First Hand Records

14
12 Études, Op. 25: No. 22 in B Minor, Op. 25, No. 10 00:04:14

Youri Egorov, Performer - Frédéric Chopin, Composer

2016 First Hand Records

15
12 Études, Op. 25: No. 23 in A Minor, Op. 25, No. 11, "Winter Wind" 00:03:44

Youri Egorov, Performer - Frédéric Chopin, Composer

2016 First Hand Records

16
12 Études, Op. 25: No. 24 in C Minor, Op. 25, No. 12 00:02:55

Youri Egorov, Performer - Frédéric Chopin, Composer

2016 First Hand Records

Images, Book 1, L. 110 (Claude Debussy)

17
Images, Book 1, L. 110: Images, Book 1: No. 1. Reflets dans l'eau 00:05:24

Youri Egorov, Performer - Claude Debussy, Composer

2016 First Hand Records

Grandes études de Paganini, S. 141 (Franz Liszt)

18
Grandes études de Paganini, S. 141: Grandes Etudes de Paganini, S141/R3b: No. 3 in G-Sharp Minor, "La campanella" 00:04:44

Youri Egorov, Performer - Franz Liszt, Composer

2016 First Hand Records

Descriptif de l'album

Le pianiste soviétique Youri Egorov (1954 – 1988) ne vécut, hélas, que 33 ans ; il s’éteignit peu avant la chute de l’empire communiste qu’il avait lui-même fui en 1976 lors d’une tournée en Italie. L’année suivante, il fit de très, très grosses vagues lors du Concours Van Cliburn : comme il n’avait pas été sélectionné pour la finale – son jeu était bien trop différent et original, par rapport à ce qui se fait si souvent en concours –, nombre de membres du public et même de responsables du concours s’allièrent pour lui garantir une sorte de prix « off » qui lui permettrait de faire ses débuts à New York. Sa carrière était ainsi lancée, malgré le concours raté, ou plutôt, grâce à ce brillant ratage ! Malgré sa courte vie, Egorov trouva le temps de réaliser un nombre assez phénoménal d’enregistrements, discographiques mais aussi « radiographiques », entre 1974 et 1987. Voici, pris sur le vif, un concert donné en 1980 au Ambassador Auditorium de Pasadena en Californie, avec un programme alliant Fantaisie de Mozart et Fantaisie de Schumann, puis les Études Op. 25 de Chopin, le tout complété par deux bis, Debussy et Liszt. Egorov y déploie toute l’intense palette de ses couleurs et toute l’extraordinaire panoplie de son jeu chantant. Comme Lipatti, lui aussi disparu à l’âge de 33 ans, Egorov est entré dans la légende du haut de quelques trop rares, bien trop rares apparitions, mais toujours éblouissantes. © SM/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Youri Egorov

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Charlie Chaplin, compositeur

À l’occasion d’une grande exposition qui lui est consacrée à la Philharmonie de Paris, retour sur les liens étroits qu’entretenait Charlie Chaplin avec la musique. Interprète et réalisateur légendaire, l’homme à la canne et au chapeau melon était également l’auteur de la musique de ses films.

Tim Burton en 10 albums

Qu’il tourne en prises de vues réelles ou en stop motion, Tim Burton a construit en plus de trente ans un monde cinématographique où le merveilleux poétique côtoie le gothique et l’humour macabre. À quelques exceptions près, c’est le compositeur Danny Elfman qui l’a épaulé dans cette aventure, formant un duo symbiotique : sans les images de Burton, la musique de Elfman n’aurait pas la même saveur et vice versa, ce qu’ils ont encore prouvé en 2019 avec le bouleversant “Dumbo”.

Le pèlerinage de Gardiner à travers les Cantates de Bach

John Eliot Gardiner a grandi sous un des deux portraits authentiques de Johann Sebastian Bach que ses parents avaient jalousement gardé, en le cachant dans leur ferme du Dorset pendant la Seconde Guerre mondiale. Devenu l’un des « papes » de la musique baroque, la dévotion totale de Gardiner à Bach a produit un ouvrage passionnant, Musique au château du ciel, paru en français chez Flammarion. « Comment une œuvre aussi sublime a-t-elle pu jaillir d’un homme aussi ordinaire et si opaque », se demande Gardiner dans un ouvrage empli de tendresse et d’une rare érudition, qui n’est pas une nouvelle biographie du compositeur allemand, mais la somme de sa propre expérience d’interprète lui dictant des considérations esthétiques et une analyse sensible des fondements harmoniques, contrapuntiques et polyphoniques de son œuvre. Une tentative réussie de découvrir l’homme à travers sa musique.

Dans l'actualité...