Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Barry Douglas - Tchaikovsky Plus One, Vol. 1 (& Mussorgsky)

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Tchaikovsky Plus One, Vol. 1 (& Mussorgsky)

Barry Douglas

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Que diable le pianiste Barry Douglas entend-il par son titre « Tchaikovsky plus one » ? Très simple : ayant remporté en 1986 le prestigieux Concours Tchaikovsky, il souhaite ainsi rendre hommage au compositeur en publiant une (courte) série d’enregistrements, dans lequel il présente d’abord une des (trop rares) œuvres pour piano de Tchaïkovski, puis un choix d’œuvres d’autres compositeurs russes ayant gravité, de près ou de loin, dans sa sphère musicale ou pédagogique. Pour ce premier volume, Douglas vise haut puisqu’aux côtés des assez simples et concises Saisons, conçues comme des livraisons mensuelles tout au cours d’une année à partir de décembre 1875 pour un journal musical pétersbourgeois, il nous propose l’un des sommets de la littérature pianistique russe, les Tableaux d’une exposition de Moussorgski. Il est à noter que ces Tableaux datent pratiquement de la même époque, 1874, et que la différence de modernité est frappante. Certes, Tchaïkovski écrivit ses Saisons à destinations des pianistes amateurs abonnés à la revue, Moussorgski concevait son œuvre dans l’absolu, quasiment abstrait, en hommage à son ami le peintre Hartmann dont les tableaux avait effectivement orné une exposition. La juxtaposition ne manque pas de piquant ! Et Douglas se plaît à souligner les oppositions, mais aussi les parallèles harmoniques et mélodiques. © SM/Qobuz

Plus d'info

Tchaikovsky Plus One, Vol. 1 (& Mussorgsky)

Barry Douglas

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

The Seasons, Op. 37a, TH 135

1
I. January: By the Fireside 00:05:09

Barry Douglas, Piano - Pyotr Ilyich Tchaikovsky, Composer

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

2
II. February: Carnival 00:02:53

Barry Douglas, Piano - Pyotr Ilyich Tchaikovsky, Composer

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

3
III. March: Song of the Lark 00:02:52

Barry Douglas, Piano - Pyotr Ilyich Tchaikovsky, Composer

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

4
IV. April: Snowdrop 00:02:44

Barry Douglas, Piano - Pyotr Ilyich Tchaikovsky, Composer

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

5
V. May: May Nights 00:04:18

Barry Douglas, Piano - Pyotr Ilyich Tchaikovsky, Composer

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

6
VI. June: Barcarolle 00:04:57

Barry Douglas, Piano - Pyotr Ilyich Tchaikovsky, Composer

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

7
VII. July: Song of the Reaper 00:01:53

Barry Douglas, Piano - Pyotr Ilyich Tchaikovsky, Composer

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

8
VIII. August: The Harvest 00:03:05

Barry Douglas, Piano - Pyotr Ilyich Tchaikovsky, Composer

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

9
IX. September: The Hunt 00:02:36

Barry Douglas, Piano - Pyotr Ilyich Tchaikovsky, Composer

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

10
X. October: Autumn Song 00:04:34

Barry Douglas, Piano - Pyotr Ilyich Tchaikovsky, Composer

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

11
XI. November: Troika 00:02:52

Barry Douglas, Piano - Pyotr Ilyich Tchaikovsky, Composer

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

12
XII. December: Christmas 00:04:16

Barry Douglas, Piano - Pyotr Ilyich Tchaikovsky, Composer

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

Pictures at an Exhibition

13
Promenade 00:01:22

Barry Douglas, Piano - Modest Mussorgsky, Composer

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

14
I. Gnomus 00:02:41

Barry Douglas, Piano - Modest Mussorgsky, Composer

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

15
Promenade 00:00:58

Barry Douglas, Piano - Modest Mussorgsky, Composer

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

16
II. Old Castle 00:04:14

Barry Douglas, Piano - Modest Mussorgsky, Composer

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

17
Promenade 00:00:28

Barry Douglas, Piano - Modest Mussorgsky, Composer

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

18
III. Tuileries 00:01:02

Barry Douglas, Piano - Modest Mussorgsky, Composer

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

19
IV. Bydlo 00:03:08

Barry Douglas, Piano - Modest Mussorgsky, Composer

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

20
Promenade 00:00:46

Barry Douglas, Piano - Modest Mussorgsky, Composer

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

21
V. Ballet of the Chickens in their Shells 00:01:04

Barry Douglas, Piano - Modest Mussorgsky, Composer

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

22
VI. Samuel Goldenberg and Schmuÿle 00:02:14

Barry Douglas, Piano - Modest Mussorgsky, Composer

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

23
Promenade 00:01:23

Barry Douglas, Piano - Modest Mussorgsky, Composer

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

24
VII. The Market-Place at Limoges 00:01:24

Barry Douglas, Piano - Modest Mussorgsky, Composer

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

25
VIII. Catacombae (Sepulcrum romanum) - 00:01:54

Barry Douglas, Piano - Modest Mussorgsky, Composer

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

26
VIII. Con mortuis in lingua mortua 00:02:10

Barry Douglas, Piano - Modest Mussorgsky, Composer

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

27
IX. The Hut on Fowl's Legs (Baba-Yaga) 00:03:22

Barry Douglas, Piano - Modest Mussorgsky, Composer

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

28
X. The Great Gate at Kiev 00:05:17

Barry Douglas, Piano - Modest Mussorgsky, Composer

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

Descriptif de l'album

Que diable le pianiste Barry Douglas entend-il par son titre « Tchaikovsky plus one » ? Très simple : ayant remporté en 1986 le prestigieux Concours Tchaikovsky, il souhaite ainsi rendre hommage au compositeur en publiant une (courte) série d’enregistrements, dans lequel il présente d’abord une des (trop rares) œuvres pour piano de Tchaïkovski, puis un choix d’œuvres d’autres compositeurs russes ayant gravité, de près ou de loin, dans sa sphère musicale ou pédagogique. Pour ce premier volume, Douglas vise haut puisqu’aux côtés des assez simples et concises Saisons, conçues comme des livraisons mensuelles tout au cours d’une année à partir de décembre 1875 pour un journal musical pétersbourgeois, il nous propose l’un des sommets de la littérature pianistique russe, les Tableaux d’une exposition de Moussorgski. Il est à noter que ces Tableaux datent pratiquement de la même époque, 1874, et que la différence de modernité est frappante. Certes, Tchaïkovski écrivit ses Saisons à destinations des pianistes amateurs abonnés à la revue, Moussorgski concevait son œuvre dans l’absolu, quasiment abstrait, en hommage à son ami le peintre Hartmann dont les tableaux avait effectivement orné une exposition. La juxtaposition ne manque pas de piquant ! Et Douglas se plaît à souligner les oppositions, mais aussi les parallèles harmoniques et mélodiques. © SM/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les Grands Angles...
Jorge Bolet, la quintessence de Franz Liszt

Sous ses doigts, la musique de Franz Liszt est apparue sous un jour nouveau, grâce à une vision à la fois poétique et lyrique, bien loin de la virtuosité gratuite et tapageuse trop souvent entendue. Avec le recul, son art élégant, noble et racé force l’admiration, car il représente le raffinement et la culture d’un monde à jamais perdu. C’est à l’automne de sa vie, au début des années 1980, qu’il enregistre pour Decca une anthologie en neuf volumes du compositeur hongrois qui fera date, à laquelle il convient d’ajouter d’autres gravures réalisées pour le label espagnol Ensayo, pour RCA dans les années 1970, pour Everest en 1960, ainsi que des enregistrements de studio et de radio dans les années 50, alors qu’il possédait encore tous ses extraordinaires moyens techniques.

Wilhelm Kempff, le plus humain des pianistes

Artiste d’un autre temps, Wilhelm Kempff (1895-1991) croyait à l’inspiration : il était entré en musique comme on entre en religion, avec une ferveur respectueuse pour les vieux maîtres qu’il servait. Avec son toucher de velours, son sens du phrasé et sa diction de conteur, l’art de Wilhelm Kempff était celui d’un rêveur éveillé, mi-poète, mi-devin, dans une époque où l’expression du sentiment primait sur tout. Il a souvent enregistré à plusieurs reprises ses compositeurs préférés, en particulier son dieu Beethoven, avec lequel on l’a si souvent identifié, laissant trois intégrales des sonates au fur et à mesure de sa propre maturation et de l’évolution des techniques d’enregistrement.

Alicia de Larrocha joue Iberia d’Albéniz

Correspondances intimes, ou l’évocation d’une relation si étroite entre une œuvre et un interprète que ce dernier l’a réenregistré plusieurs fois. Ici, la pianiste Alicia de Larrocha et Iberia d’Albéniz. Retour sur ses trois enregistrements.

Dans l'actualité...