Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Gürzenich-Orchester Köln, Günter Wand - Schubert: Symphonie No. 6 (Mono Version)

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Schubert: Symphonie No. 6 (Mono Version)

Gürzenich-Orchester Köln, Günter Wand

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Studio Sublime

Schubert: Symphonie No. 6 (Mono Version)

Gürzenich-Orchester Köln, Günter Wand

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Symphonie No. 6 in C Major, D. 589: I. Adagio - Allegretto
Gürzenich-Orchester Köln
00:08:05

Gürzenich-Orchester Köln, Orchestra, Performer - Günter Wand, Conductor, Performer - Franz Schubert, Composer

1962 - BNF Collection 2015 1962 - BNF Collection 2015

2
Symphonie No. 6 in C Major, D. 589: II. Andante
Gürzenich-Orchester Köln
00:06:02

Gürzenich-Orchester Köln, Orchestra, Performer - Günter Wand, Conductor, Performer - Franz Schubert, Composer

1962 - BNF Collection 2015 1962 - BNF Collection 2015

3
Symphonie No. 6 in C Major, D. 589: III. Scherzo. Presto
Gürzenich-Orchester Köln
00:06:25

Gürzenich-Orchester Köln, Orchestra, Performer - Günter Wand, Conductor, Performer - Franz Schubert, Composer

1962 - BNF Collection 2015 1962 - BNF Collection 2015

4
Symphonie No. 6 in C Major, D. 589: IV. Allegro moderato
Gürzenich-Orchester Köln
00:09:00

Gürzenich-Orchester Köln, Orchestra, Performer - Günter Wand, Conductor, Performer - Franz Schubert, Composer

1962 - BNF Collection 2015 1962 - BNF Collection 2015

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Gürzenich-Orchester Köln, Günter Wand
Mozart: Symphonies Nos. 33 & 41 "Jupiter" (Mono Version) Gürzenich-Orchester Köln, Günter Wand
Beethoven: Symphonie No. 1 (Mono Version) Gürzenich-Orchester Köln, Günter Wand
Mozart: Sérénade No. 9 "Posthorn", extraits (Mono Version) Gürzenich-Orchester Köln, Günter Wand

Playlists

Dans la même thématique...
some kind of peace Ólafur Arnalds
Seasons: Orchestral Music of Michael Fine The Royal Scottish National Orchestra
Debussy – Rameau Víkingur Ólafsson
Les Grands Angles...
Le paradoxe du studio d’Esa-Pekka Salonen

Le Finlandais Esa-Pekka Salonen est un chef d’orchestre acclamé et un compositeur prolifique. Avec plus de 60 disques au compteur, il a fait évoluer l’histoire de l’interprétation. Dialogue avec un musicien exceptionnel qui évoque pour Qobuz son travail en studio et son rapport à l’enregistrement.

Fabio Biondi & Europa Galante, 30 ans de liberté

Le violoniste et chef italien Fabio Biondi, célèbre notamment pour son interprétation des “Quatre Saisons” de Vivaldi avec son orchestre Europa Galante, est de ceux qui rejettent toute forme de cloisonnement dans la musique. Retour sur le parcours d’un musicien doté d’une grande souplesse d’esprit et figure incontournable du violon baroque.

Le retour en grâce de Wilhelm Backhaus

Géant de la musique classique allemande, Wilhelm Backhaus (1884-1969) est souvent apparu comme un rigoriste dénué de fantaisie. Son immense legs discographique pour Decca, encore assez rare à l’époque, est réédité aujourd’hui dans d’excellentes conditions. Il permet de réévaluer à la hausse une réputation trop souvent injuste. Backhaus nous apparaît singulièrement plus moderne qu’autrefois grâce à son respect du texte et à ses interprétations sans esbroufe qui cernent au mieux les compositeurs, depuis le premier enregistrement jamais réalisé d’un concerto, celui de Grieg, sévèrement abrégé en 1909, jusqu’à son dernier concert quelques jours avant sa mort.

Dans l'actualité...