Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Diana Krall - Quiet Nights

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Quiet Nights

Diana Krall

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Un album capable, comme ici, d’enchaîner « The Boy From Ipanema » avec « Walk On By », à savoir le nec plus ultra de la bossa nova racée et sensuelle, et un sommet de l’easy listening magnifié par l’historique tandem constitué par Dionne Warwick et Burt Bacharach, a au moins le mérite de ne pas avancer masqué. Surtout lorsqu’on y relève en effeuillage musical supplémentaire une version de « Corcovado » à carré blanc.

On sait en effet que depuis l’album All of You (1996), et le triomphe planétaire de « The Look of Love » (2001), celle qui n’était à l’origine qu’une méritante pianiste de jazz originaire de Colombie Britannique, plonge régulièrement, et avec volupté, dans le répertoire de la grande variété adulte. Sous un titre déjà utilisé – mais le résultat fut alors historique – en 1962 par Miles Davis et Gil Evans, Diana Krall, juste avant de collaborer au très attendu retour de Barbra Streisand dans les studios, puise donc dans l’immense tradition brésilienne l’inspiration de son nouveau disque.

Aujourd’hui, madame Elvis Costello à la ville assume la forte charge érotique qu’elle délivre, assurant avoir gravé de la musique à écouter au petit matin, et plutôt en tête-à-tête. L’hédonisme de l’entreprise n’interdit pas la fidélité de l’artiste, qui a choisi de conserver à ses côtés son quartette habituel : John Clayton tient donc la basse, Jeff Hamilton la batterie, et on note comme à l’accoutumée la présence du guitariste Anthony Wilson. La patronne se réserve quant à elle quelques interventions au piano, comme autant de gouttes crépitantes d’une douche coquine. De même, le producteur doré sur tranche Tommy LiPuma s’arroge les manettes, et Claus Ogerman (somptueux arrangeur des plus grandes œuvres d’Antonio Carlos Jobim, mais il a également œuvré en compagnie de Frank Sinatra) tisse des harmonies soyeuses autour de la voix de la chanteuse.

Et Quiet Nights emprunte exactement le même chemin que les sessions qui ont précédemment conduit à une reconnaissance internationale, et autant de trophées et de disques certifiés de platine : musique d’un ameublement sophistiqué, délicat comme un sourire au petit matin, et riche d’un swing de murmure et de confessions. Dans la lignée des plus belles réussites d’Astrud Gilberto, l’album d’une star, comme le mentionnaient certains enregistrements coquins des années soixante, for lovers only.
© ©Copyright Music Story Christian Larrède 2017

Plus d'informations

Quiet Nights

Diana Krall

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Where Or When Album Version
00:04:09

John Clayton, AssociatedPerformer, Bass (Vocal) - Tommy Lipuma, Producer - Richard Rodgers, Composer - Lorenz Hart, Author - Paulinho Da Costa, Percussion, AssociatedPerformer - Jeff Hamilton, Drums, AssociatedPerformer - Anthony Wilson, Guitar, AssociatedPerformer - Diana Krall, Producer, Piano, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2009 The Verve Music Group, a Division of UMG Recordings, Inc.

2
Too Marvelous For Words Album Version
00:04:03

John Clayton, AssociatedPerformer, Bass (Vocal) - Tommy Lipuma, Producer - Johnny Mercer, ComposerLyricist - Paulinho Da Costa, Percussion, AssociatedPerformer - Jeff Hamilton, Drums, AssociatedPerformer - Anthony Wilson, Guitar, AssociatedPerformer - Diana Krall, Producer, Piano, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer - Richard A. Whiting, ComposerLyricist

℗ 2009 The Verve Music Group, a Division of UMG Recordings, Inc.

3
I've Grown Accustomed To His Face Album Version
00:04:46

John Clayton, AssociatedPerformer, Bass (Vocal) - Tommy Lipuma, Producer - Frederick Loewe, ComposerLyricist - Alan Jay Lerner, ComposerLyricist - Jeff Hamilton, Drums, AssociatedPerformer - Anthony Wilson, Guitar, AssociatedPerformer - Diana Krall, Producer, Piano, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2009 The Verve Music Group, a Division of UMG Recordings, Inc.

4
The Boy From Ipanema Album Version
00:04:52

John Clayton, AssociatedPerformer, Bass (Vocal) - Tommy Lipuma, Producer - Norman Gimbel, Translator - Paulinho Da Costa, Percussion, AssociatedPerformer - Vinicius De Moraes, Author - António Carlos Jobim, Composer - Jeff Hamilton, Drums, AssociatedPerformer - Anthony Wilson, Guitar, AssociatedPerformer - Diana Krall, Producer, Piano, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2009 The Verve Music Group, a Division of UMG Recordings, Inc.

5
Walk On By Album Version
00:05:01

John Clayton, AssociatedPerformer, Bass (Vocal) - Tommy Lipuma, Producer - Burt Bacharach, ComposerLyricist - Hal David, ComposerLyricist - Paulinho Da Costa, Percussion, AssociatedPerformer - Jeff Hamilton, Drums, AssociatedPerformer - Anthony Wilson, Guitar, AssociatedPerformer - Diana Krall, Producer, Piano, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2009 The Verve Music Group, a Division of UMG Recordings, Inc.

6
You're My Thrill Album Version
00:05:47

John Clayton, AssociatedPerformer, Bass (Vocal) - Tommy Lipuma, Producer - Jay Gorney, Composer - Jeff Hamilton, Drums, AssociatedPerformer - Anthony Wilson, Guitar, AssociatedPerformer - Diana Krall, Producer, Piano, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer - Sidney Clare, Author

℗ 2009 The Verve Music Group, a Division of UMG Recordings, Inc.

7
Este Seu Olhar Album Version
00:02:45

John Clayton, AssociatedPerformer, Bass (Vocal) - Tommy Lipuma, Producer - Paulinho Da Costa, Percussion, AssociatedPerformer - António Carlos Jobim, ComposerLyricist - Jeff Hamilton, Drums, AssociatedPerformer - Anthony Wilson, Guitar, AssociatedPerformer - Diana Krall, Producer, Piano, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2009 The Verve Music Group, a Division of UMG Recordings, Inc.

8
So Nice Album Version
00:03:50

John Clayton, AssociatedPerformer, Bass (Vocal) - Tommy Lipuma, Producer - Norman Gimbel, Translator - Marcos Valle, ComposerLyricist - Paulinho Da Costa, Percussion, AssociatedPerformer - Jeff Hamilton, Drums, AssociatedPerformer - Anthony Wilson, Guitar, AssociatedPerformer - Diana Krall, Producer, Piano, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer - Paulo Sergio Kostenbader Valle, ComposerLyricist

℗ 2009 The Verve Music Group, a Division of UMG Recordings, Inc.

9
Quiet Nights Album Version
00:04:45

John Clayton, AssociatedPerformer, Bass (Vocal) - Tommy Lipuma, Producer - Gene Lees, ComposerLyricist - Paulinho Da Costa, Percussion, AssociatedPerformer - António Carlos Jobim, ComposerLyricist - Jeff Hamilton, Drums, AssociatedPerformer - Anthony Wilson, Guitar, AssociatedPerformer - Diana Krall, Producer, Piano, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2009 The Verve Music Group, a Division of UMG Recordings, Inc.

10
Guess I'll Hang My Tears Out To Dry Album Version
00:04:50

John Clayton, AssociatedPerformer, Bass (Vocal) - Tommy Lipuma, Producer - Jule Styne, ComposerLyricist - Sammy Cahn, ComposerLyricist - Jeff Hamilton, Drums, AssociatedPerformer - Anthony Wilson, Guitar, AssociatedPerformer - Diana Krall, Producer, Piano, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2009 The Verve Music Group, a Division of UMG Recordings, Inc.

11
How Can You Mend A Broken Heart Album Version
00:04:29

John Clayton, AssociatedPerformer, Bass (Vocal) - Tommy Lipuma, Producer - Barry Gibb, ComposerLyricist - Robin Gibb, ComposerLyricist - Jeff Hamilton, Drums, AssociatedPerformer - Anthony Wilson, Guitar, AssociatedPerformer - Diana Krall, Producer, Piano, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2009 The Verve Music Group, a Division of UMG Recordings, Inc.

12
Everytime We Say Goodbye Album Version
00:05:18

John Clayton, AssociatedPerformer, Bass (Vocal) - Tommy Lipuma, Producer - Cole Porter, ComposerLyricist - Jeff Hamilton, Drums, AssociatedPerformer - Anthony Wilson, Guitar, AssociatedPerformer - Diana Krall, Producer, Piano, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2009 The Verve Music Group, a Division of UMG Recordings, Inc.

Descriptif de l'album

Un album capable, comme ici, d’enchaîner « The Boy From Ipanema » avec « Walk On By », à savoir le nec plus ultra de la bossa nova racée et sensuelle, et un sommet de l’easy listening magnifié par l’historique tandem constitué par Dionne Warwick et Burt Bacharach, a au moins le mérite de ne pas avancer masqué. Surtout lorsqu’on y relève en effeuillage musical supplémentaire une version de « Corcovado » à carré blanc.

On sait en effet que depuis l’album All of You (1996), et le triomphe planétaire de « The Look of Love » (2001), celle qui n’était à l’origine qu’une méritante pianiste de jazz originaire de Colombie Britannique, plonge régulièrement, et avec volupté, dans le répertoire de la grande variété adulte. Sous un titre déjà utilisé – mais le résultat fut alors historique – en 1962 par Miles Davis et Gil Evans, Diana Krall, juste avant de collaborer au très attendu retour de Barbra Streisand dans les studios, puise donc dans l’immense tradition brésilienne l’inspiration de son nouveau disque.

Aujourd’hui, madame Elvis Costello à la ville assume la forte charge érotique qu’elle délivre, assurant avoir gravé de la musique à écouter au petit matin, et plutôt en tête-à-tête. L’hédonisme de l’entreprise n’interdit pas la fidélité de l’artiste, qui a choisi de conserver à ses côtés son quartette habituel : John Clayton tient donc la basse, Jeff Hamilton la batterie, et on note comme à l’accoutumée la présence du guitariste Anthony Wilson. La patronne se réserve quant à elle quelques interventions au piano, comme autant de gouttes crépitantes d’une douche coquine. De même, le producteur doré sur tranche Tommy LiPuma s’arroge les manettes, et Claus Ogerman (somptueux arrangeur des plus grandes œuvres d’Antonio Carlos Jobim, mais il a également œuvré en compagnie de Frank Sinatra) tisse des harmonies soyeuses autour de la voix de la chanteuse.

Et Quiet Nights emprunte exactement le même chemin que les sessions qui ont précédemment conduit à une reconnaissance internationale, et autant de trophées et de disques certifiés de platine : musique d’un ameublement sophistiqué, délicat comme un sourire au petit matin, et riche d’un swing de murmure et de confessions. Dans la lignée des plus belles réussites d’Astrud Gilberto, l’album d’une star, comme le mentionnaient certains enregistrements coquins des années soixante, for lovers only.
© ©Copyright Music Story Christian Larrède 2017

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
À découvrir également
Par Diana Krall
This Dream Of You Diana Krall
The Look Of Love Diana Krall
Turn Up The Quiet Diana Krall
Christmas Songs Diana Krall

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Tony Bennett, le dernier des crooners

Frank Sinatra, Dean Martin, Bing Crosby et Sammy Davis, Jr. ayant jeté l’éponge depuis des lustres, Tony Bennett sera le dernier des grands crooners. Un chanteur de charme, comme on disait au siècle dernier, dont la particularité reste une love story unique avec le jazz.

Impulse! Orange was the new Black

Avec Blue Note et Verve, Impulse! est sans doute le plus célèbre des labels de jazz américains. Une maison peinte en orange et noir qui hébergea bien évidemment John Coltrane mais aussi les musiciens les plus aventureux des années 60.

Billie Holiday, les maux bleus

L’âme blues, le cœur fissuré, le corps brisé, Billie Holiday reste encore aujourd’hui la complainte ultime drapée dans la soie ou dans la douleur. Un siècle après sa naissance, Lady Day reste la plus grande chanteuse de l'histoire du jazz.

Dans l'actualité...