Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Anna Lucia Richter - Johannes Brahms : Ein deutsches Requiem, op.45

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Johannes Brahms : Ein deutsches Requiem, op.45

Anna Lucia Richter - Stephan Genz - MDR Leipzig Radio Choir & Symphony Orchestra - Marin Alsop

Livret numérique

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Après avoir enregistré les quatre symphonies de Johannes Brahms, Marin Alsop revient chez Naxos, avec Le Requiem Allemand ! Cette oeuvre immensément populaire qui ne ressemble à aucun autre requiem est basée sur des textes de Luther, et met l'accent sur la perte et l'espoir de la résurrection, après le décès de la mère du compositeur en 1865. Aux côtés des solistes Anna Lucia Richter et Stephan Genz, Marin Alsop délivre une interprétation puissante. Poignant !

Plus d'informations

Johannes Brahms : Ein deutsches Requiem, op.45

Anna Lucia Richter

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Ein deutsches Requiem (A German Requiem), Op. 45 (Johannes Brahms)

1
I. Selig sind, die da Leid tragen [Blessed are they that mourn]
00:08:44

Johannes Brahms, Composer - Stephan Genz, Artist - Marin Alsop, Conductor - Anna Lucia Richter, Artist, MainArtist - MDR Sinfonieorchester, Orchestra - MDR Rundfunkchor, Choir

(C) 2013 Naxos (P) 2013 Naxos

2
II. Denn alles Fleisch es ist wie Gras [For all flesh is as grass]
00:13:55

Johannes Brahms, Composer - Stephan Genz, Artist - Marin Alsop, Conductor - Anna Lucia Richter, Artist, MainArtist - MDR Sinfonieorchester, Orchestra - MDR Rundfunkchor, Choir

(C) 2013 Naxos (P) 2013 Naxos

3
III. Herr, lehre doch mich [Lord, make me to know mine end]
00:09:15

Johannes Brahms, Composer - Stephan Genz, Artist - Marin Alsop, Conductor - Anna Lucia Richter, Artist, MainArtist - MDR Sinfonieorchester, Orchestra - MDR Rundfunkchor, Choir

(C) 2013 Naxos (P) 2013 Naxos

4
IV. Wie lieblich sind deine Wohnungen [How amiable are thy tabernacles]
00:04:53

Johannes Brahms, Composer - Stephan Genz, Artist - Marin Alsop, Conductor - Anna Lucia Richter, Artist, MainArtist - MDR Sinfonieorchester, Orchestra - MDR Rundfunkchor, Choir

(C) 2013 Naxos (P) 2013 Naxos

5
V. Ihr habt nun Traurigkeit [And ye now therefore have sorrow]
00:06:23

Johannes Brahms, Composer - Stephan Genz, Artist - Marin Alsop, Conductor - Anna Lucia Richter, Artist, MainArtist - MDR Sinfonieorchester, Orchestra - MDR Rundfunkchor, Choir

(C) 2013 Naxos (P) 2013 Naxos

6
VI. Denn wir haben hie keine bleibende Statt [For here have we no continuing city]
00:10:23

Johannes Brahms, Composer - Stephan Genz, Artist - Marin Alsop, Conductor - Anna Lucia Richter, Artist, MainArtist - MDR Sinfonieorchester, Orchestra - MDR Rundfunkchor, Choir

(C) 2013 Naxos (P) 2013 Naxos

7
VII. Selig sind die Toten [Blessed are the dead]
00:10:23

Johannes Brahms, Composer - Stephan Genz, Artist - Marin Alsop, Conductor - Anna Lucia Richter, Artist, MainArtist - MDR Sinfonieorchester, Orchestra - MDR Rundfunkchor, Choir

(C) 2013 Naxos (P) 2013 Naxos

Descriptif de l'album

Après avoir enregistré les quatre symphonies de Johannes Brahms, Marin Alsop revient chez Naxos, avec Le Requiem Allemand ! Cette oeuvre immensément populaire qui ne ressemble à aucun autre requiem est basée sur des textes de Luther, et met l'accent sur la perte et l'espoir de la résurrection, après le décès de la mère du compositeur en 1865. Aux côtés des solistes Anna Lucia Richter et Stephan Genz, Marin Alsop délivre une interprétation puissante. Poignant !

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

A Love Supreme

John Coltrane

A Love Supreme John Coltrane

The Black Saint And The Sinner Lady

Charles Mingus

Prokofiev: Piano Concerto No.3 / Ravel: Piano Concerto In G Major

Martha Argerich

The Blues And The Abstract Truth

Oliver Nelson

À découvrir également
Par Anna Lucia Richter

Il delirio della passione

Anna Lucia Richter

Il delirio della passione Anna Lucia Richter

Heimweh: Schubert Lieder

Anna Lucia Richter

Heimweh: Schubert Lieder Anna Lucia Richter

Schumann : Liederkreis

Anna Lucia Richter

Schumann : Liederkreis Anna Lucia Richter
Dans la même thématique...

Schnittke & Pärt: Choral Works (2)

Estonian Philharmonic Chamber Choir

Schnittke & Pärt: Choral Works (2) Estonian Philharmonic Chamber Choir

Josquin Masses - Missa Hercules Dux Ferrarie, Missa D'ung aultre amer & Missa Faysant regretz

The Tallis Scholars

Ēriks Ešenvalds: The Doors of Heaven

Portland State University Chamber Choir

Ēriks Ešenvalds: The Doors of Heaven Portland State University Chamber Choir

Allegri: Miserere - Palestrina: Missa Papae Marcelli - Mundy: Vox Patris caelestis

The Tallis Scholars

Bach: Matthäus-Passion, BWV 244 (Remastered)

Nikolaus Harnoncourt

Les Grands Angles...
Orfeo Orchestra, le chaînon manquant du XVIIIe siècle français

Très actif dans la musique baroque française depuis ses premières parutions au début des années 90, l'Orfeo Orchestra, dirigé par György Vashegyi, a été, ces dernières années, distingué par le Palazzetto Bru Zane et surtout le Centre de musique baroque de Versailles pour sa série d'explorations discographiques ambitieuses du répertoire lyrique français – baroque et classique.

Gounod romantique et mystique

Artisan majeur du renouveau de la musique française dans la seconde moitié du XIXe siècle aux côtés de son aîné, Berlioz, qu’il admirait, et de ses disciples, Bizet, Saint-Saëns, Massenet qui vénéraient sa foi en l’Art, Charles Gounod (1818-1893), mystique et charmeur, romantique en quête d’un nouveau classicisme, doit sa célébrité à quelques chefs-d’œuvre qui réduisent son envergure. Une discographie en plein essor permet de découvrir sa musique dans sa diversité : instrumentale, vocale, sacrée et lyrique.

Le pèlerinage de Gardiner à travers les Cantates de Bach

John Eliot Gardiner a grandi sous un des deux portraits authentiques de Johann Sebastian Bach que ses parents avaient jalousement gardé, en le cachant dans leur ferme du Dorset pendant la Seconde Guerre mondiale. Devenu l’un des « papes » de la musique baroque, la dévotion totale de Gardiner à Bach a produit un ouvrage passionnant, Musique au château du ciel, paru en français chez Flammarion. « Comment une œuvre aussi sublime a-t-elle pu jaillir d’un homme aussi ordinaire et si opaque », se demande Gardiner dans un ouvrage empli de tendresse et d’une rare érudition, qui n’est pas une nouvelle biographie du compositeur allemand, mais la somme de sa propre expérience d’interprète lui dictant des considérations esthétiques et une analyse sensible des fondements harmoniques, contrapuntiques et polyphoniques de son œuvre. Une tentative réussie de découvrir l’homme à travers sa musique.

Dans l'actualité...