Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Brittany Howard - Jaime

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Jaime

Brittany Howard

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Tout le monde aime la soul et le funk vintage ! Si des héritiers de Curtis Mayfield, Al Green, Prince et autre Sly Stone naissent chaque jour, souvent, l’intérêt reste limité… Mais en seulement deux albums, le groupe Alabama Shakes a imposé son originale et torride version d’un funk garage sudiste. Sa botte secrète ? Brittany Howard, chanteuse au charisme XXL. Tellement charismatique qu’elle se lance déjà en solitaire avec ce premier opus choc. Un disque qui conserve les valeurs d’Alabama Shakes pour les embarquer sur des sentiers bien plus atypiques et bien moins sages. Howard signe ici un trip funk et psyché assez délirant, aux frontières de l’expérimental, comme sur le History Repeats d’ouverture avec une guitare à vif, une rythmique ivre et une voix chahutée.

La native d’Athens s’est entourée d’un gang restreint composé de Zac Cockrell, bassiste d’Alabama Shakes, et de deux jazzmen prisés et eux-mêmes singuliers, le pianiste/clavier Robert Glasper et le batteur Nate Smith. Sur leur impeccable bande-son, riche dans le fond, minimaliste dans la forme, elle mêle autoportrait et étude de ses contemporains. Tout y passe ! L’homosexualité (Georgia), la mort (le titre de l’album, Jaime, est le nom de sa sœur aînée emportée par un cancer à 13 ans, quand elle n’en avait que 8), la religion (He Loves Me) et le racisme qu’elle-même, fille d’une mère blanche et d’un père noir, a souvent côtoyé (Goat Head relate ce matin où sa mère retrouva sa voiture avec les quatre pneus crevés et une tête de chèvre déposée sur la banquette arrière). On sort chamboulé de ce disque solo jamais lisse et très personnel. Ses valeurs, ses références et ses influences (Prince, Curtis et Sly, donc) sont connues – ou semblent l’être – mais le résultat, lui, est d’une très grande originalité. © Marc Zisman/Qobuz

Plus d'info

Jaime

Brittany Howard

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
History Repeats 00:03:04

Nate Smith, Drums - Michael Harris, Misc. Prod. - Shawn Everett, Mastering Engineer, Mixing Engineer, Recording Engineer - Scott Moore, Misc. Prod. - Brittany Howard, Composer, Lyricist, Producer, Guitar, MainArtist, AssociatedPerformer - Paul Horton, Clave - Christopher Cerullo, Assistant Engineer - Zac Cockrell, Bass - Ivan Wayman, Misc. Prod.

(P) 2019 Sony Music Entertainment UK Limited

2
He Loves Me 00:02:31

Nate Smith, Drums - Michael Harris, Engineer - Shawn Everett, Mastering Engineer, Mixing Engineer, Recording Engineer - Scott Moore, Assistant Engineer - Brittany Howard, Composer, Lyricist, Producer, Guitar, MainArtist, AssociatedPerformer - Christopher Cerullo, Assistant Engineer - Zac Cockrell, Bass - Ivan Wayman, Assistant Engineer - Pastor Terry K. Anderson, Other

(P) 2019 Sony Music Entertainment UK Limited

3
Georgia 00:03:18

Nate Smith, Drums - Michael Harris, Engineer - Shawn Everett, Mastering Engineer, Mixing Engineer, Recording Engineer - Scott Moore, Assistant Engineer - Brittany Howard, Composer, Lyricist, Producer, Clarinet, Keyboards, MainArtist, AssociatedPerformer - Christopher Cerullo, Assistant Engineer - Zac Cockrell, Bass - Ivan Wayman, Assistant Engineer - Lloyd Buchanan, Organ - Yoshi May, Other

(P) 2019 Sony Music Entertainment UK Limited

4
Stay High 00:03:11

Nate Smith, Drums - Michael Harris, Misc. Prod. - Robert Glasper, Celeste - Shawn Everett, Mastering Engineer, Mixing Engineer, Recording Engineer - Scott Moore, Misc. Prod. - Brittany Howard, Composer, Lyricist, Producer, Guitar, MainArtist, AssociatedPerformer - Christopher Cerullo, Assistant Engineer - Zac Cockrell, Bass - Ivan Wayman, Misc. Prod.

(P) 2019 Sony Music Entertainment UK Limited

5
Tomorrow 00:03:13

Michael Harris, Engineer - Larry Goldings, Keyboards - Rob Moose, Strings - Shawn Everett, Mastering Engineer, Mixing Engineer, Recording Engineer - Scott Moore, Assistant Engineer - Brittany Howard, Composer, Lyricist, Producer, Drums, Percussion, Bass, Other, MainArtist, AssociatedPerformer - Paul Horton, Composer, Lyricist, Other - Christopher Cerullo, Assistant Engineer - Zac Cockrell, Bass - Ivan Wayman, Assistant Engineer - Yoshi May, Other

(P) 2019 Sony Music Entertainment UK Limited

6
Short and Sweet 00:03:44

Michael Harris, Engineer - Shawn Everett, Mastering Engineer, Mixing Engineer, Recording Engineer - Scott Moore, Assistant Engineer - Brittany Howard, Composer, Lyricist, Producer, All Instruments, MainArtist, AssociatedPerformer - Christopher Cerullo, Assistant Engineer - Ivan Wayman, Assistant Engineer

(P) 2019 Sony Music Entertainment UK Limited

7
13th Century Metal 00:04:47

Nate Smith, Composer, Lyricist, Drums - Michael Harris, Engineer - Robert Glasper, Composer, Lyricist, Keyboards - Shawn Everett, Mastering Engineer, Mixing Engineer, Recording Engineer - Scott Moore, Assistant Engineer - Brittany Howard, Composer, Lyricist, Producer, MainArtist, AssociatedPerformer - Christopher Cerullo, Assistant Engineer - Ivan Wayman, Assistant Engineer - Yoshi May, Piano

(P) 2019 Sony Music Entertainment UK Limited

8
Baby 00:02:26

Nate Smith, Drums, Vibraphone - Michael Harris, Engineer - Robert Glasper, Keyboards - Shawn Everett, Mastering Engineer, Mixing Engineer, Recording Engineer - Scott Moore, Assistant Engineer - Brittany Howard, Composer, Lyricist, Producer, Guitar, MainArtist, AssociatedPerformer - Christopher Cerullo, Assistant Engineer - Zac Cockrell, Bass - Ivan Wayman, Assistant Engineer - Yoshi May, Other

(P) 2019 Sony Music Entertainment UK Limited

9
Goat Head 00:03:12

Nate Smith, Percussion, Other - Michael Harris, Engineer - Robert Glasper, Keyboards - Shawn Everett, Mastering Engineer, Mixing Engineer, Recording Engineer - Scott Moore, Assistant Engineer - Brittany Howard, Composer, Lyricist, Producer, MainArtist, AssociatedPerformer - Christopher Cerullo, Assistant Engineer - Ivan Wayman, Assistant Engineer - Yoshi May, Other

(P) 2019 Sony Music Entertainment UK Limited

10
Presence 00:02:46

Michael Harris, Engineer - Shawn Everett, Mastering Engineer, Mixing Engineer, Recording Engineer - Scott Moore, Assistant Engineer - Lavinia Meijer, Harp - Brittany Howard, Composer, Lyricist, Producer, Drums, MainArtist, AssociatedPerformer - Christopher Cerullo, Assistant Engineer - Ivan Wayman, Assistant Engineer

(P) 2019 Sony Music Entertainment UK Limited

11
Run to Me 00:03:04

Nate Smith, Drums - Michael Harris, Engineer - Shawn Everett, Mastering Engineer, Mixing Engineer, Recording Engineer - Scott Moore, Assistant Engineer - Brittany Howard, Composer, Lyricist, Producer, Drums, Keyboards, MainArtist, AssociatedPerformer - Christopher Cerullo, Assistant Engineer - Ivan Wayman, Assistant Engineer - Yoshi May, Other

(P) 2019 Sony Music Entertainment UK Limited

Descriptif de l'album

Tout le monde aime la soul et le funk vintage ! Si des héritiers de Curtis Mayfield, Al Green, Prince et autre Sly Stone naissent chaque jour, souvent, l’intérêt reste limité… Mais en seulement deux albums, le groupe Alabama Shakes a imposé son originale et torride version d’un funk garage sudiste. Sa botte secrète ? Brittany Howard, chanteuse au charisme XXL. Tellement charismatique qu’elle se lance déjà en solitaire avec ce premier opus choc. Un disque qui conserve les valeurs d’Alabama Shakes pour les embarquer sur des sentiers bien plus atypiques et bien moins sages. Howard signe ici un trip funk et psyché assez délirant, aux frontières de l’expérimental, comme sur le History Repeats d’ouverture avec une guitare à vif, une rythmique ivre et une voix chahutée.

La native d’Athens s’est entourée d’un gang restreint composé de Zac Cockrell, bassiste d’Alabama Shakes, et de deux jazzmen prisés et eux-mêmes singuliers, le pianiste/clavier Robert Glasper et le batteur Nate Smith. Sur leur impeccable bande-son, riche dans le fond, minimaliste dans la forme, elle mêle autoportrait et étude de ses contemporains. Tout y passe ! L’homosexualité (Georgia), la mort (le titre de l’album, Jaime, est le nom de sa sœur aînée emportée par un cancer à 13 ans, quand elle n’en avait que 8), la religion (He Loves Me) et le racisme qu’elle-même, fille d’une mère blanche et d’un père noir, a souvent côtoyé (Goat Head relate ce matin où sa mère retrouva sa voiture avec les quatre pneus crevés et une tête de chèvre déposée sur la banquette arrière). On sort chamboulé de ce disque solo jamais lisse et très personnel. Ses valeurs, ses références et ses influences (Prince, Curtis et Sly, donc) sont connues – ou semblent l’être – mais le résultat, lui, est d’une très grande originalité. © Marc Zisman/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Nick Cave, mauvaise graine de star

Nick Cave et ses Bad Seeds restent l’une des aventures les plus prolifiques de l’ère post punk. Dès la fin des années 80, le magnétisme caverneux du chanteur australien atteignait un certain paroxysme, entre reprises furibardes, ballades au piano et rock’n’roll en sueur. Au fil des ans, le Cave s’est fait de plus en plus crooner, entre un Frank Sinatra punk et un Johnny Cash austère...

Jack White au secours du rock

Des Whites Stripes à son virage en solitaire, Jack White aura sonné le glas d’un rock faisandé. Dix ans après « Seven Nation Army », le génie aux mille projets prophétise : la relève du rock revient en force. En attendant, retour sur le phénomène White.

Un nouveau monde entre électro et classique

Ólafur Arnalds, Nils Frahm, Max Richter, Poppy Ackroyd, Peter Broderick, Joana Gama… Depuis quelques années, tous ces noms en vogue ont été regroupés sous la vaste et imprécise étiquette “néoclassique”. A dire vrai, cette “scène” ressemble plutôt à une bande hétéroclite d’artistes fureteurs qui mêlent instruments classiques et production électronique – avec une connexion assumée aux pionniers du minimalisme américain – régalant les sens et ouvrant des perspectives des deux côtés de leur spectre musical.

Dans l'actualité...